Blog LiveMentor

Photographes : Comment trouver des clients de manière récurrente

Si tu lis cet article, c’est très certainement parce que tu as une passion pour la photographie et que tu souhaites en faire ton activité principale.

Tu es conscient qu’il ne suffit pas simplement de proposer tes services sur Facebook et d’imprimer des cartes de visite pour pouvoir en vivre.

Tu sais que tu dois trouver un moyen d’obtenir régulièrement des clients. Avec le minimum de prospection, si possible.

Lorsque tu essaies de te renseigner sur ce sujet, tu tombes toujours sur le même type de conseils :

  • tu dois développer le bouche à oreille
  • tu dois utiliser les réseaux sociaux
  • tu dois faire de très belles photos
  • tu dois être visible

 

C’est flou et tellement peu concret que tu ne sais toujours pas quoi faire. 😓

Si tu te reconnais dans cette description, tu es au bon endroit. Mon objectif, avec cet article, est de t’expliquer comment trouver des clients de manière récurrente, pour ton activité de photographe indépendant. 

Instagram freelance photographie

Comprendre la base des prestations de services

Avant de rentrer dans le détail des stratégies à utiliser, il est important de comprendre comment fonctionne une relation de prestations de services.

Une méthode qui fonctionne bien, est de te mettre à la place d’un client potentiel et te demander pourquoi il ferait appel à toi, plutôt qu’un autre. 🤔

Le marché des photographes indépendants est large, la concurrence est rude et tu dois parvenir à te démarquer.

Pour convaincre ton client potentiel, tu as besoin de deux choses :

  1. Tu dois établir un lien de confiance avec lui
  2. Tu dois être crédible à ses yeux

 

Pour cela, un site Internet professionnel et des cartes de visite ne suffisent pas. Tu dois aller plus loin pour te différencier et apparaître comme un expert de ton domaine.

Voyons comment faire.

Devenir incontournable dans ton domaine

Ce que tu veux, c’est devenir la personne incontournable de ta niche. 💪🏽

Pour cela, comme le dit Camille, une de nos élèves graphiste Freelancetu dois comprendre que tu ne peux pas être expert de tout.

C’est l’un des conseils les plus importants que nous donnons aux élèves qui lancent leur projet et que nous accompagnons chez LiveMentor : ils doivent absolument se spécialiser sur une niche spécifique. 

Peu importe de quoi il s’agit : cela peut être les photos de food, d’architecture, de nature, de paysage, d’animaux, de personnes, de plages, etc.

Plus ta niche est précise, mieux ce sera. Par exemple, tu peux devenir spécialiste des photos de restaurants italiens de Paris, de Mariage dans l’Aveyron, ou encore d’architecture berlinoise. 📸

Ne pas se spécialiser est l’une des erreurs que commettent beaucoup de freelances débutants, et particulièrement photographes. Ils pensent devoir accepter n’importe quel type de mission sous-payée, pour faire leur preuve. Peu importe s’il s’agit de choses qu’ils n’aiment pas faire et qui ne rentrent pas dans leur domaine de compétences.

Mais, c’est un mauvais signal pour tes clients ! Ils te verront comme une main d’oeuvre à faible valeur, prête à accepter n’importe quoi.

En te spécialisant, tu envoies un message totalement différent. Tu montres que tu sais ce que tu sais faire, ce que tu ne sais pas faire et tu connais ton domaine. Bref, tu es crédible et ils te font confiance !

Créer ton tunnel de vente

Le tunnel de vente est le processus qui décrit les étapes de vente d’une entreprise.

Chacune des étapes du tunnel que je m’apprête à te décrire, doit servir à créer de la confiance et de la crédibilité, pour transformer un simple visiteur, en un client qui paie pour ta prestation. 🎉

Étape 1 : Offrir du contenu gratuit

La première partie de ton tunnel doit avoir pour objectif de générer du trafic et de faire connaître ton activité. En gardant toujours en tête ton besoin de crédibilité et de différenciation vis-à-vis de la concurrence. 

Le meilleur moyen, est d’offrir à tes clients beaucoup de contenu gratuit, autour de ton activité de photographe indépendant.

Parmi les photographes indépendants qui cartonnent, on remarque qu’ils :

  • Garnissent leurs comptes Instagram, Flickr ou encore Pinterest (en fonction de ton positionnement et ta niche) de leurs meilleures photos pour montrer de quoi ils sont capables
  • Ecrivent des articles de blogs qui expliquent comment ils prennent leurs photos, comment ils choisissent ce qu’ils photographient, comment ils font les retouches, etc
  • Ecrivent des ebooks sur un de ces sujets. Il est d’ailleurs possible de s’aider de l’outil Answer the public pour savoir quelles sont les questions les plus souvent posées, au sujet de la photographie
Recherches SEO photographie
Un exemple des recherches associées au mot « photographie »
  • Publient des vidéos sur Youtube qui parlent de leur passion et de leurs techniques

En créant ce type de contenus, tu dois chercher à montrer ton expertise technique de la photographie sur ta niche, ainsi que mettre en avant ta singularité et raconter ton histoire.

Prenons l’exemple de Régis, un de nos élèves qui propose ses prestations de photographe animalier.

Site Régis photographie animalière

Régis propose énormément de contenus gratuits, à forte valeur, pour ses visiteurs. Il y raconte son histoire et son savoir-faire.

Il établit sa crédibilité et se place comme un expert incontournable de la photographie animalière.

Ebook photographie animalière

Étape 2 : Convertir les visiteurs en clients

Les contenus gratuits te servent à être visible auprès de ta cible et de persona. Tu leur montres ta manière de travailler, ta personnalité et ton expertise.

Mais cela ne suffit pas. Désormais, tu dois transformer les personnes qui visionnent ton contenu, en clients qui paient pour tes services de photographes. 

Tu dois trouver un moyen de leur parler directement. Et pour cela, l’email, est une très bonne solution.

A la fin des contenus que tu proposes, tu peux insérer un formulaire de contact, pour récupérer les coordonnées de tes prospects. 

Si l’on reprend l’exemple de notre élève Régis, voici ce qu’il demande lorsque l’on veut télécharger un de ses guides :

formulaire CTA livre blanc

En récupérant le mail de ses visiteurs, Régis peut faire plusieurs choses :

  • Il peut leur envoyer ses nouveaux contenus
  • Il peut leur parler et comprendre le type de prestations qu’attendent ses clients
  • Il peut leur envoyer directement des offres commerciales. Exemples : -20% pour un shooting photo pour les 4 premiers clients qui répondent à ce mail. Ou -20% pour tout shooting avant le 10 mars, etc. 
  • Il peut segmenter ses visiteurs : ils ne sont pas tous intéressés par ses services et ne donneront pas tous leur adresse mail. Certains souhaitent rester de simples visiteurs, et c’est normal. Ils ne seront pas ses clients et il ne doit pas perdre son temps à essayer de les convaincre.

Si tu suis une stratégie similaire, au fil du temps, tu vas commencer à accumuler une base d’adresses mail de plus en plus importante.

À chaque nouveau mail que tu enverras, tu augmenteras tes chances d’obtenir des clients.

Étape 3 : Fidéliser ses clients

Le rêve de tout photographe indépendant est d’être contacté directement par les clients et de passer le moins de temps possible sur la prospection commerciale.

Si tu suis correctement les deux premières étapes et que tu affirmes ta crédibilité dans ton domaine, tu devrais obtenir des résultats rapidement. 

Mais ton travail ne s’arrête pas au moment où le client signe ta proposition commerciale :

  • Tu dois le fidéliser. Tu as déjà réussi à faire en sorte qu’il accepte de travailler avec toi. Si ta prestation est bonne, il aura beaucoup plus de chances de revenir vers toi pour ses besoins futurs. Pour cela, tu peux lui offrir un petit cadeau et lui dire que s’il refait appel à toi, les 2 premières photos seront gratuites.
  • Tu dois le pousser à te recommander. S’il a été satisfait de ta prestation, encourage-le à te laisser un commentaire sur ta page Facebook ou sur ton site. Tu peux également lui offrir un bonus, s’il parle de toi et te ramène de nouveaux clients.
  • Tu peux lui vendre des produits complémentaires. En plus de la prestation de photographie initiale, tu peux lui proposer à la vente d’autres produits ou services : tes meilleures photos, une formation d’initiation à la photographie, etc.  

 

Mettre en place un tel système demande du temps. Mais une fois fonctionnel, il va te permettre d’être crédible, d’établir de la confiance, de ne plus dévaluer le prix de tes prestations Freelance et finalement, de trouver des clients de manière régulière. 

 

Trouver des clients freelance

Valentin Decker

  • Valentin Decker, c’est parti…

    « Si tu lis cet article, c’est très certainement parce que tu as une passion pour la photographie et que tu souhaites en faire ton activité principale ». OUI je le suis !!!

    1. devenir incontournable dans ton domaine c’est « se spécialiser dans une niche spécifique »
    Ex: photos de restaurants italiens de Paris (je reprends cet exemple).

    Est-ce qu’il n’y a pas une étape entre « se spécialiser » et l’étape « générer du trafic et de faire connaître ton activité »?
    Je comprends pourquoi il faut se spécialiser et pas être généraliste/ polyvalent.
    Je comprends comment il faut faire pour générer du trafic avec les différents contenus suivant les réseaux. Je comprends les 2 choses.

    Mais, il y a pleins de gens qui aiment la photo, pleins d’autres qui aiment les resto italiens, et pleins qui aiment Paris. Pour autant, ils ne savent pas qu’il y a quelqu’un qui fait de la photo des resto italiens de Paris, donc ils ne peuvent pas partager cette passion avec lui puisqu’ ils ne la connaissent pas. Alors, fait-on naître une passion aux gens? passion pour « la photo des restaurants italiens de Paris.
    Est-ce qu’à être trop spécialisé, on ne risque pas d »être suivi par personne aussi? Et pourquoi il ne pourrait pas cibler des photos des restaurants italiens, des photos de Paris et une autre catégorie avec les photos des restaurants italiens de Paris? IL reste assez spécialisé mais ouvert suivant les visiteurs, comme ça après il voit…

    Autre question que ton article à soulever comme question et je me la pose pour mon projet.

    2. Concurrence lorsqu’on débute une activité « passionnelle »
    En imaginant que notre photographe de « restaurants italiens de Paris » débute son activité.
    Et qu’une autre personne se prenne de passion pour photographier les « pizzerias italiennes de Paris ». Ils sont tous les 2 au début de leur activité. Leur objectif est: créer une communauté, se faire connaître, partager leur passion des photos. Ils ont tout intérêt à collaborer, faire une expo commune « photos des restaurants italiens de Paris », se faire des articles l’un l’autre, donc d’être partenaire.
    Par contre, si l’objectif est de vendre leurs photos, ils sont concurrents. Pas de soucis je vois.
    Donc, ma question est la suivante:est-ce qu’on est en concurrence avec quelqu’un quand on débute son activité pour faire connaitre sa passion?
    Je suis peut-être naïf mais à cette étape du processus, je vois tout le monde comme des partenaires de notre activité (puisque ce n’est pas commerciale, et c’est surement plus facile pour prendre des infos à nos futurs concurrents).

    J’espère, j’espère que mes questions sont claires. Je viens de débuter la formation la semaine dernière donc c’est flou encore tout ça. Je viens de regarder le replay d’Alex sur le persona, ça a participé à requestionner ton article (même si je l’avais déjà lu hier). En tout cas, ce sont des questions que je me pose actuellement, j’espère que tu pourras m’éclairer pour que je puisse avancer dans mon projet.

    Merci d’avoir lu jusqu’au bout.
    23h55… 1h de mieux qu’hier 😀
    Merci, bon weekend.

    • Hello Jérôme, merci pour ton commentaire !

      1. Effectivement, si tu ne te spécialises pas, tu auras sûrement plus de trafic au début. Mais le risque est que ce ne soit que du trafic peu qualifié, de la part de personnes qui ne sont que des curieux et qui ne deviendront jamais tes clients. Tu peux créer un site avec des catégories « Paris », « Restaurant » et « Restaurant Italien », oui. Mais tu risques de te disperser. Tu devras repartir tes efforts entre ces 3 catégories et tu ne deviendras jamais spécialiste d’une seule (à l’inverse d’une personne que n’en choisira qu’une des trois et qui ne fera que ça).
      Il n’y a pas vraiment de bonne réponse, mais je pense qu’il faut toujours que tu partes de l’étude de ton/tes personna(s). Qui est-il ? Quel problème souhaite t-il résoudre ? Quel contenu consomme t-il ? Si tes cibles sont les restaurateurs italiens de Paris, ta meilleure chance de les convaincre, est de te concentrer uniquement sur cette niche bien précise.
      2. Je pense qu’à ton stade, ce n’est pas très utile de regarder la « concurrence ». Tu peux t’en inspirer, mais ne passe pas trop de temps dessus. Concentre-toi plutôt à essayer de faire les meilleures photos (contenus au sens large) possibles, à rendre tes clients heureux et à communiquer au mieux ta passion. Et d’ailleurs, plus tu seras précis dans ce que tu fais, moins tu auras de « concurrence » !
      J’espère que je réponds à ta question 🙂
      A très vite !

  • Ce blog est génial !!!!! encore une fois LiveMentor vous me redonner du pep’s ! 🙂
    Cela fait plusieurs mois que je me suis lancé et à l’heure actuelle, je suis complètement paumée et démotivée… Je suis en pourparler avec moi-même pour tout laisser derrière et tout reprendre à zéro de la bonne manière…
    Vive les Montagnes Russes… :/

  • Très bon article, cependant et comme toujours avec ces articles théoriques c’est qu’en tant que débutant je me bloque dès le premier point: Offir du contenu gratuit! Je suis photographe d’animaux domestiques et sans contenu pas de clients, et sans clients pas de contenu non plus. Comment avoir du contenu quand on débute? C’est là toute la vraie question qui n’est jamais abordée.

    • Bonjour !

      Je comprends tes craintes et inquiétudes.

      Il y a plusieurs façons de se faire connaître quand on débute et qu’on a jamais eu de clients :

      – Tu peux apporter ton regard sur des photographies.. qui ne sont pas les tiennes ! Cela fonctionne extrêmement bien de « rebondir » sur la notoriété de certains photographes célèbres, en prenant leurs photos et en les décortiquant sur ton blog, sur ton Instagram. Tu peux expliquer le sens de cette photographie célèbre, l’objectif qui a été utilisé, etc..

      – Ensuite, tu peux aussi décider d’offrir quelques shootings gratuits en échange d’un témoignage. Cela te permet de créer une première base de personnes qui connaissent ton activité, et un joli témoignage accompagné d’un avis 5 étoiles sur Facebook peut valoir les quelques heures de travail non rémunérées, quand on débute.

      Peux-tu m’en dire plus sur ton activité ? Dans quelle ville es-tu située ? Cela peut beaucoup jouer sur ta capacité à trouver des clients, il faut adapter sa stratégie que l’on soit dans une grande ville ou une petite ville.

      Je te recommande enfin la lecture de cet article sur la spécialisation , il devrait beaucoup te plaire !

      https://www.livementor.com/blog/5-raisons-se-specialiser-freelance


  • Notice: Undefined index: total_count_position in /var/www/wordpress/blog/wp-content/plugins/social-pug/inc/functions-frontend.php on line 46
    shares