Blog LiveMentor
Se relever d'un échec entrepreneurial

Comment se relever d’un échec entrepreneurial et aller de l’avant ?

Un échec entrepreneurial, c’est grave docteur ?

Dans cet article, nous allons vous raconter comment vous pouvez vous remettre d’un échec entrepreneurial.

Que vous soyez déjà un entrepreneur ou que vous souhaitiez vous lancer dans l’entrepreneuriat, vous trouverez des clés et une méthode pour vous remettre d’un échec entrepreneurial.

Vous allez vite le constater : un échec n’est qu’un succès qui n’a pas encore pointé le bout de son nez !

De manière générale, il est difficile de retrouver des retours d’expérience de personnes ayant échouées sur le web et c’est ce que je souhaite résoudre avec cet article.

Après l’échec de ma société de distribution de bière artisanale en 2018, j’ai vécu une période d’introspection très intense dans laquelle je me suis posé de nombreuses questions.

Pour ceux qui le souhaitent j’ai résumé l’ensemble de mes erreurs dans mon article 30 erreurs qui ont coulées ma startup. Mais aujourd’hui, je vous raconte comment j’ai profité de cet échec pour construire ma nouvelle activité.

Ce parcours de réflexion était parfois difficile et c’est pour vous aider à le réussir que je rédige cet article sur le blog de LiveMentor.

Vous êtes prêt ? C’est parti !

Phase 1 : Les premières semaines après un échec entrepreneurial

Luca Fancello
Pendant les premières semaines qui ont suivies mon échec entrepreneurial, j’ai travaillé dans un bar pour me vider la tête.

Par expérience, j’ai décidé de regrouper cet article en différentes phases. Ces phases représentent les différentes périodes qui suivent en général un échec entrepreneurial.

La première phase dont nous parlons ici dure en général quelques semaines. Cette phase suit directement la décision de fermer une entreprise et le début de la fermeture.

Voici mes quelques précieux conseils pour réussir cette phase et vous remettre rapidement d’un échec entrepreneurial !

Conseil n°1 : Régler très vite les détails administratifs

Lorsque vous décidez de fermer votre entreprise vous devez logiquement régler quelques détails administratifs.

Parmi ces “détails” on retrouve : la clôture de votre société, encaisser des règlements encore en cours ou réaliser des derniers paiements.

Dans la mesure du possible, vous devrez donc régler vos fournisseurs. Si vous êtes dans une situation particulière avec des défauts de paiements (ce que je ne vous conseille pas), il faudra vous entourer de la meilleure des manières.

Dans l’ensemble, je vous conseille de rapidement gérer ces détails administratifs pour avoir l’esprit libre le plus rapidement possible.

Personnellement j’ai procrastiné à ce sujet et cela a décalé de plusieurs années la fermeture de la société. J’ai continué à recevoir des courriers des impôts auxquels j’ai du répondre ce qui m’a fait perdre un temps précieux au cours de l’année suivante !

De plus, pour avoir l’esprit libre le plus rapidement possible, je vous conseille si vous en avez les moyens de laisser votre expert comptable gérer entièrement cette partie pour que vous soyez tranquille.

Conseil n°2 : Partir vous ressourcer

se ressourcer après un échec entrepreneurial
Le voyage est très souvent l’occasion de vous ressourcer en tant qu’entrepreneur

Une fois que vous aurez régler les détails administratifs, je vous conseille de partir vous ressourcer !

Si vous subissez un échec entrepreneurial, c’est probablement que les dernières années ou les derniers mois ont été éreintant physiquement et mentalement.

Vous avez donc besoin de temps libre pour récupérer et réfléchir.

Pour cela, je vous conseille un moyen simple et efficace : le voyage.

Vous n’aurez pas forcément besoin de partir à l’autre bout de la terre. Cependant, le fait de partir dans un contexte différent de celui que vous avez connu au cours des dernières années vous fera le plus grand bien.

Personnellement j’ai voyagé seul pendant 2 semaines en Italie et j’ai beaucoup plus avancé en 2 semaines à l’étranger que dans mon appartement pendant 2 mois.

Conseil n°3 : Commencer la réflexion

Réflexion d'entrepreneur
Un échec entrepreneurial est souvent l’occasion de faire une introspection poussée

Enfin, je vous conseille également de rapidement entamer votre réflexion une fois que vous aurez entériné votre décision de fermer votre entreprise.

Votre réflexion doit être écrite. Vous pouvez l’écrire sur votre ordinateur ou sur un papier mais il est important de documenter ces réflexions.

La première étape simple est de commencer par faire une première liste de vos erreurs. Cette liste vous verrez va évoluer dans les prochaines années et vous pourrez sans cesse y ajouter de nouvelles briques.

Je me souviens que faute de papier j’avais commencé à rédiger ma liste d’erreur dans le guide du routard que j’avais sous la main.

Si vous avez du mal à démarrer je vous conseille de vous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont les raisons de cet échec ?
  • Qu’est ce que j’ai envie de faire de mes journées ensuite ?
  • Comment je veux occuper mon temps ?
  • Comment ma personnalité doit s’adapter avec mon travail à l’avenir ?

Si vous en avez le besoin et l’envie, vous pouvez également contacter d’autres personnes qui ont connu l’échec pour échanger. Pour cela le mieux sera sans aucun doute de vous tourner vers Linkedin et Google pour trouver ces personnes.

Enfin un dernier rappel avant de commencer la deuxième partie de cet article.

Rappel : Un échec est très relatif. Tout le monde a sa propre définition de l’échec. Pour moi, un échec = une leçon.

Enfin ne soyez pas étonné : vous allez refaire l’histoire sans cesse dans votre tête pendant plusieurs années. Même après plusieurs années, il m’arrive de me rendre compte de certaines erreurs réalisées sur le chemin petit à petit.

Phase 2 : Se reconstruire

Après cette première phase de quelques semaines, vous allez entrer dans une nouvelle phase qui consiste à vous reconstruire et à regagner votre confiance en vous si elle est éreintée.

Je tiens également à préciser que ces phases sont données ici à titre indicatif. Elles peuvent durer plus ou moins longtemps selon votre personnalité ou votre expérience préalable.

Voici quelques conseils pour comprendre comment vous reconstruire après un échec entrepreneurial.

Conseil n°1 : Regagner de la confiance

Après un échec entrepreneurial, il est souvent possible que votre confiance soit égratignée. En effet, vous avez probablement mis beaucoup d’énergie dans un projet et le premier réflexe est de se demander pourquoi cela n’a pas marché.

De plus, il est assez facile de comparer votre intérieur avec l’extérieur d’autres personnes. Très souvent après un échec, on commence à naturellement se comparer à d’autres entrepreneurs. Or ce que l’on voit de la plupart des entrepreneurs c’est uniquement leur image à l’extérieur. Et sans surprise cette image semble souvent dorée !

J’ai personnellement été très atteint par ce syndrome. J’avais l’impression que les autres réussissaient tout plus facilement que moi.

J’ai compris des mois plus tard que la plupart des entreprises ne se portaient pas beaucoup mieux que la mienne ! J’ai même appris que plusieurs entreprises étaient en redressement alors que j’avais l’impression que certains entrepreneurs étaient les rois du monde.

Pour reconstruire votre confiance en vous je vous conseille de commencer par pratiquer le sport.

Le sport est un excellent moyen pour reprendre de la confiance. Après la fermeture de mon entreprise, j’ai passé quelques mois à jouer au tennis plusieurs fois par semaine.

Cela m’a beaucoup aidé à me reconstruire. En effet, la pratique du sport vous permet de vous vider l’esprit et aussi de vous dépasser. Il est d’ailleurs scientifiquement prouvé que la pratique du sport a un impact sur votre confiance en vous.

En parallèle, pour retrouver votre confiance, il faut logiquement commencer à rechercher un travail challengeant et potentiellement remettre vos finances sur pieds !

Pour cela, je vous conseille de vous mettre à la recherche d’un nouveau travail challengeant. Contrairement à ce que tout le monde raconte, un échec entrepreneurial est valorisé par les employeurs qui cherche aujourd’hui à apporter à leurs équipes des personnes ayant connu l’entrepreneuriat.

Conseil n°2 : Continuer votre introspection

introspection après un échec entrepreneurial
Passer du temps seul pour réfléchir est un excellent moyen pour vous remettre d’unc échec entrepreneurial

De plus, je vous conseille également de continuer votre introspection après cette première phase où vous aurez déjà noter vos erreurs.

Puisque vous avez déjà commencé à réfléchir aux raisons de votre échec, il est maintenant temps de penser plus en profondeur.

On le raconte rarement mais la fermeture d’une entreprise est une formidable opportunité pour réfléchir à ce que vous voulez vraiment faire de votre vie.

La plupart des entrepreneurs ayant connu l’échec vous le diront : après l’échec on entre dans une phase intéressante d’introspection.

Il existe pour le moment peu de méthodes pour réaliser son introspection mais je vous conseille de commencer par écrire vos pensées sur papier sans cesse pour vous libérer l’esprit.

Voici une liste non-exhaustive de questions à vous poser :

  • Qu’est ce que l’échec pour moi ?
  • A quoi je veux consacrer mon temps ?
  • Comment je me vois dans 5 ans ?
  • Où est-ce que j’ai envie de vivre ?
  • Quelle serait ma journée idéale ?

Pour faire votre introspection vous pouvez commencer par consacrer 30 minutes par jour pour vous promener dans votre ville. Cela vous permettra d’avoir 30 minutes pour véritablement entrer dans votre tête et réfléchir à la suite !

Conseil n°3 : Consacrer votre temps à ce qui vous passionne

Enfin, pour vous remettre de votre échec entrepreneurial, vous bénéficiez d’une incroyable opportunité pour retrouver vos passions.

Lors de votre activité d’entrepreneur vous avez peut-être consacrer votre temps à des activités qui ne vous passionnent pas particulièrement.

Personnellement je me souviens que j’ai consacré de 50 à 70% de mon temps à des tâches commerciales qui ne me plaisent point.

Un échec entrepreneurial est une formidable opportunité pour vous recentrer sur vous même et pour travailler uniquement sur des tâches que vous appréciez.

Essayer pour commencer de consacrer une heure par jour à une de vos passions, que ce soit l’écriture, le sport ou encore la lecture. Votre futur vous, vous en sera très reconnaissant.

Phase 3 : Remettre le pied à l’étrier

Après ces deux premières phases, vous devriez avoir panser les plaies de votre échec entrepreneurial.

Cela peut prendre plus ou moins de temps et je ne vous conseille pas de vous imposer une deadline particulière.

Cependant, pour se remettre d’un échec entrepreneurial, il faut tout doucement dépasser votre peur et relancer une nouvelle entreprise.

C’est à ce moment là que je vous conseille de commencer à remettre votre pied à l’étrier !

Je vous explique en 3 conseils comment je l’ai fait personnellement.

Conseil n°1 : Partager votre expérience avec d’autres personnes via des conférences ou des podcasts

Premier conseil qui est assez facile à mettre en place : partager votre expérience.

Partager votre expérience vous apportera plusieurs avantages :

  • Rencontrer d’autres personnes qui ont connu l’échec. Cela vous permettra d’échanger et en partageant de vous remettre encore plus vite.
  • Relativiser votre échec : en le racontant et en échangeant vous vous rendrez compte que l’échec fait partie de la vie.
  • Recevoir des compliments et des félicitations ce qui contribuera à redorer votre confiance en vous. Attention à ce que cela ne soit pas le seul objectif cependant !

Personnellement j’ai été speaker à Fuckup Nights, une communauté d’entrepreneur qui partage ses histoires d’échec.

A ma grande surprise, cela a eu un effet libératoire sur moi et sur mon histoire entrepreneuriale.

J’ai aussi participé à différents podcasts et surtout au magazine Odyssée d’entrepreneurs de Livementor.

Toutes ces expériences vous aideront à vous relever encore plus fort avant de relancer une entreprise comme je vous l’explique dans le conseil n°2 !

Conseil n°2 : Lancer une nouvelle entreprise

Autre conseil pour remettre le pied à l’étrier : lancer une nouvelle entreprise !

Cela reste le meilleur moyen de se remettre d’un échec entrepreneurial. En effet, cela vous permettra de mettre à nouveau vos compétences à profit pour créer un nouveau business.

Vous n’êtes pas obligé de lancer une nouvelle entreprise et vous pouvez d’ailleurs lancer un side-project pour commencer.

Personnellement j’ai lancé un blog sur la bière avec le but de le transformer en une véritable entreprise.

J’ai commencé par rédiger des articles (l’écriture a toujours été une de mes grandes passions) et j’ai en place petit à petit des moyens de le monétiser.

Cela m’a permis de créer un blog à succès (blog leader sur la bière en France) et également de gagner des revenus en parallèle de mon activité de salarié.

En parallèle j’ai développé de nouvelles compétences que je peux utiliser et qui me serviront probablement à vie !

Conseil n°3 : Trouver votre voie et ce que vous voulez faire de votre vie

C’est selon moi la dernière étape pour vous remettre définitivement d’un échec entrepreneurial.

Un échec entrepreneurial est une véritable opportunité pour définir ce que vous voulez vraiment faire dans votre vie.

Je vous conseille de vous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont mes passions ?
  • Comment j’occupe mon temps libre ?

Personnellement je l’ai trouvé avec mon blog : luca-fancello.com sur lequel j’aide les entrepreneurs à réussir avec le content marketing. Je leur apprends à créer des contenus et à les optimiser pour le SEO afin de réussir à se créer une audience.

À votre tour :

Et vous, avez-vous déjà connu l’échec entrepreneurial ?

On serait curieux de savoir comment vous vous en êtes remis dans les commentaires de cet article !

Avatar

Luca Fancello

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!