Blog LiveMentor
youtube SEO

YouTube SEO : 12 conseils pour bien référencer ses vidéos et générer des millions de vues

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez probablement une chaîne YouTube, et que vous avez des difficultés à faire décoller le référencement naturel de vos vidéos. 

Pourtant, vous êtes sûr d’avoir pensé à tout.

Vous avez préparé vos vidéos avec soin. Vous avez investi dans du matériel et soigné le montage.

Vous connaissez vos sujets sur le bout des doigts et avez travaillé sur votre aisance face à la caméra.  

Vous avez lu une dizaine d’articles en ligne sur les stratégies marketing sur Youtube.

Et pourtant, rien. Les résultats ne sont pas au rendez-vous. Vos statistiques dépassent péniblement les 100 vues. Et encore, vous soupçonnez qu’il s’agit uniquement de votre entourage…

Cette situation vous frustre. C’est bien normal : vos efforts n’ont pas été récompensés. 

stress de ne pas trouver son audience sur Youtube

Mais sachez que cette frustration est partagée par des milliers de créateurs. Et pour cause, saviez-vous que 720 000 heures de vidéos étaient ajoutées chaque jour sur YouTube ? C’est l’équivalent de 82 ans de contenu ! Dans ces conditions, comment ne pas se retrouver noyé dans la masse ? 

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a probablement une chose à laquelle vous n’avez pas pensé. Il s’agit du SEO ou du référencement naturel en français. 

Vous savez, cette technique qui consiste à optimiser vos contenus pour le faire apparaître en bonne position sur vos mots-clés cible. 

Généralement, quand on pense au référencement naturel, on pense à l’article de blog ou à la fiche produit. Mais le SEO s’applique aussi sur YouTube. Et croyez-moi, c’est un excellent moyen de sortir du lot et de générer beaucoup de vues.

J’en discutais récemment avec l’une de nos Mentors Anahyse qui a créé une superbe chaîne YouTube dédiée à l’apprentissage de l’anglais. Elle m’expliquait avoir constaté une belle augmentation de son nombre de vues après avoir travaillé le SEO de ses vidéos.

témoignage Anahyse SEO

Intéressant, non ?

Bien entendu, cela demande de respecter quelques bonnes pratiques. 

Et cela tombe bien, puisque c’est tout l’objet de ce guide sur le référencement naturel sur YouTube. 

À la fin de cet article, vous connaîtrez toutes les bonnes pratiques pour optimiser vos vidéos pour le SEO et pour développer votre visibilité sur YouTube. 

C’est parti !

I. 4 conseils pour optimiser le SEO de ses vidéos YouTube

1) Se positionner sur des mots-clés peu concurrentiels avec un bon volume de recherche
2) Se servir de la barre de recherche YouTube
3) Observer ce que font les concurrents
4) Ne pas négliger les mots-clés sur Google

1) Se positionner sur des mots-clés peu concurrentiels avec un bon volume de recherche

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je pense qu’il est important de reprendre quelques bases de SEO.

Le SEO est un ensemble de techniques vous permettant de bien vous positionner sur un mot-clé précis. 

Admettons que vous êtes un expert de la reconversion professionnelle et que vous créez du contenu lié à ce sujet. Si votre contenu est bien optimisé (nous allons voir comment faire après), il apparaîtra dans les premiers résultats sur les mots-clés de votre thématique comme « reconversion professionnelle », par exemple. 

C’est la même logique avec YouTube, et avec à peu près tous les moteurs de recherche (je pense notamment à Amazon en e-commerce, et même à Malt pour les freelances). 

Vous comprenez donc bien l’importance de vous positionner sur les bons mots-clés pour attirer à vous des visiteurs vraiment intéressés parce que vous faites (en marketing, on parle de trafic qualifié).

Mais, c’est quoi un bon mot-clé, au juste ? Et comment les trouver ?

En SEO, un bon mot-clé est un mot-clé pertinent, peu concurrentiel et avec un bon volume de recherche

Cela fait beaucoup de critères, mais je vous promets que ce n’est pas si difficile à trouver. 

Il suffit de procéder en entonnoir, en plusieurs étapes.

Étape 1 : Les mots-clés pertinents 

La première étape consiste à brainstormer tous les mots-clés liés au contenu que vous voulez réaliser. 

N’ayez pas peur de ratisser large et de noter tout ce qui vous passe par la tête, du moment qu’ils touchent à votre niche. À ce stade, vous avez normalement relevé plus d’une centaine de mots-clés. 

Vient ensuite le moment d’affiner votre liste. Prenez chaque mot-clé un par un et demandez-vous si vous pouvez en faire un contenu intéressant.

Prenons un cas concret pour bien comprendre.

Victoire a créé une chaîne dédiée à la cuisine sur laquelle elle publie régulièrement des vidéos de recettes. Elle veut s’en servir comme levier pour promouvoir ses eBooks sur la nutrition.

chaine youtube de victoire

Elle souhaite optimiser le référencement naturel de ses vidéos. Les mots-clés pertinents pour Victoire seront liés à la cuisine. C’est un domaine très large, alors forcément tous les mots-clés ne sont pas pertinents. Elle a fini par trouver une cinquantaine de mots-clés, parmi lesquels figurent notamment « recette gâteau » / « recette cookie » / « pain sans gluten » / « recette chili con carne ».

Étape 2 : Les mots-clés peu concurrentiels

Vous vous en doutez, certains mots-clés sont plus concurrentiels que d’autres. Et il peut être tentant de cibler les requêtes populaires parce que l’on se dit que l’on va capter encore plus de trafic. 

Mais le problème, c’est que vous risquez de vous retrouver noyé dans la masse des vidéos déjà existantes. 

Pour savoir si le mot-clé est concurrentiel, c’est très simple. Il suffit de taper votre requête et d’ajouter site:youtube.* sur Google. Vous obtenez ainsi le nombre de vidéos disponibles sur YouTube lié à ce mot-clé. 

Voyez plutôt…

mot clé concurrent

Ici, le mot clé « recette gâteau » est très concurrentiel, avec plus de 154 000 vidéos sur le sujet. 

Voyons maintenant avec  « recette chili con carne »… 

mot clé peu concurrentiel

C’est un mot clé plus précis, mais aussi nettement moins concurrentiel (environ 2 150 résultats). Victoire aura beaucoup plus de chance de sortir du lot et de bien se positionner sur la requête. 

De votre côté, faites l’exercice pour tous les mots clés de votre liste et privilégiez les requêtes avec moins de 10 000 résultats. 

Étape 3 : Trouver des mots-clés avec un volume de recherche satisfaisant

Un mot-clé avec peu de concurrence, c’est bien. Mais encore faut-il que des internautes le recherchent… Sinon, vous ne risquez pas de générer beaucoup de vues.

Google Trends et Keywords everywhere sont deux très bons outils SEO pour connaître le volume de recherche d’une requête.  

Prenons l’exemple de Google Trends.

recherche google trends

Il vous suffit de taper le mot-clé dans la barre de recherche pour obtenir toutes les données. 

Pour voir les résultats sur YouTube, il vous faudra cliquer sur  « Recherche YouTube » à droite de l’écran.

résultat youtube sur google trends

 

Prenons l’exemple de notre « recette chili con carne » et observons les résultats…

résultat recherche mot clé

On peut avoir l’impression que 400 ou 500 requêtes par mois, c’est peu. Mais en réalité, c’est plutôt satisfaisant. D’autant plus que l’on peut constater que l’intérêt pour la requête est assez stable au fil des mois. (N’oubliez pas de regarder l’évolution de la demande pour observer si la tendance n’est pas baissière).

Gardez en tête qu’il s’agit du nombre de recherches pour un seul mot-clé. Google Trend ne prend pas en considération tous les synonymes et les autres requêtes très proches qui mèneront également à votre vidéo. 

Partant de ce principe, certains mot-clé peuvent avoir un volume de recherche très faible mais générer beaucoup plus de trafic que l’on ne le pense. 

Finalement, il est assez difficile de définir ce qu’est un bon niveau de recherche. C’est propre à chaque industrie. 

Dans certains secteurs, comme le SEO, un bon volume de recherche peut commencer à 500 / 1000 requêtes par mois. Tandis que dans d’autres domaines, comme le fitness, il faut au moins compter 40 000 requêtes par mois pour qu’un mot-clé soit intéressant. 

À ce stade, vous commencez à avoir une idée beaucoup plus précise des mots-clés à utiliser pour améliorer le SEO de votre chaîne. N’oubliez pas de définir le champ sémantique de chacun d’entre-eux.  Ce sont simplement des mots-clés secondaires qui vont permettre à YouTube de comprendre le sujet de votre vidéo dans sa globalité et de vous positionner sur plusieurs requêtes similaires. 

2) Se servir de la barre de recherche YouTube

Si vous avez suivi ces quelques conseils, vous avez désormais une liste de mots-clés bien garnie. Mais il se peut aussi que vous manquiez d’inspiration. 

Qu’est-ce qui préoccupe mon audience ? Que cherche-t-il vraiment sur YouTube ?

Et bien, il existe une astuce pour le savoir. Il s’agit de la recherche semi-automatique YouTube.

Il vous suffit de taper votre mot-clé sur la barre de recherche, et YouTube vous propose des requêtes supplémentaires. 

youtube recherche semi automatique

 

Si YouTube suggère ces mots-clés, vous pouvez être sûr qu’ils ont un bon volume de recherche. Il vous suffit de piocher !

3) Observer ce que font les concurrents

Vous êtes toujours en panne d’inspiration ? Une autre solution peut être d’observer ce que font vos concurrents. 

Pour cela, vous devez faire un rapide état des lieux de la concurrence : 

  • Avez-vous des concurrents ?
  • Si oui, qui sont-ils ?
  • Sont-ils nombreux ? 
  • Combien font-ils de vue en moyenne ? Combien ont-ils d’abonnés ?
  • Parmi eux, y a-t-il de « gros » YouTubeurs avec plusieurs millions d’abonnés ?
  • Et surtout, quelles sont les vidéos qui fonctionnent bien ?

Pour détecter les contenus performants, il existe des outils très utiles comme BuzzSumo ou Feedly.

Ou bien, vous pouvez simplement vous rendre sur la chaîne YouTube en question, de cliquer sur l’onglet vidéo et de les trier grâce au filtre « Les plus populaires ». 

filtre vidéos les plus populaires YouTube

S’il s’agit d’un concurrent, votre audience est sensiblement la même. Les sujets abordés dans ces vidéos pourraient donc aussi intéresser votre cible. 

Bien évidemment, il ne s’agit pas de reproduire un contenu déjà existant. Cela n’a que très peu d’intérêt. Mais vous pouvez aborder des thématiques similaires, sous un autre angle, en y apportant votre touche personnelle. 

Cette technique vous permet également de voir sur quels mots-clés vos concurrents se positionnent.

Un exemple avec la vidéo ci-dessous.

vidéo optimisé seo avec titre et tag

Comme vous pouvez le voir, les vidéos populaires sont volontairement optimisées. Les mots-clés sont bien mis en avant au niveau du titre, de la description et des tags. 

Pour avoir une liste complète des mots-clés liés à une vidéo, vous pouvez également télécharger le plugin VidIQ sur Google Chrome. Il vous permet d’analyser toutes les performances SEO sur Youtube.

Un exemple avec notre vidéo sur la spécialisation en Freelance.

vidéo sur la spécialisation en freelance

exemple plugin youtube SEO

4) Ne pas négliger les mots-clés sur Google

Vous souhaitez enrichir votre liste de mots-clés ? Pensez aux mots-clés qui génèrent également des résultats sur Google.

En effet, YouTube et Google sont très liés (Google a racheté YouTube en 2006 !) et il n’est pas rare que des vidéos apparaissent en première position d’une requête Google. C’est très puissant de bien se positionner sur les deux plateformes. 

Un exemple avec le mot-clé “storytelling” où notre vidéo se positionne dans la page de résultat de Google…

mot clé google affiche vidéo

Voyez également avec le mot-clé “coudre un bouton”… Ici, les vidéos YouTube occupent les trois premières positions.

mot clé google

Cela fonctionne surtout pour des sujets où l’aspect visuel est important, comme les tutoriels, les revues de produit, les comparatifs, les vidéos de fitness, etc…

Si votre thématique s’y prête, cela peut être une superbe bonne opportunité pour vous générer encore plus de vue. On estime que 20 à 40 % des vues sont générés par la recherche organique.

L’expert SEO Brian Dean (que l’on adore chez LiveMentor) va encore plus loin et estime qu’une vidéo qui se positionne également sur Google peut obtenir 2 à 5 fois plus de vues.

II. 3 conseils pour produire des vidéos YouTube d’excellentes qualités et améliorer votre SEO

1) Créer une belle expérience avec vos vidéos
2) Encourager l’interaction pour améliorer votre SEO
3) Encourager l’interaction pour améliorer votre SEO

Pourquoi avez-vous besoin de vous concentrer sur la qualité de vos vidéos YouTube pour faire du SEO ?

Après tout, ne suffit-il pas d’optimiser ses vidéos autour d’un mot-clé précis pour qu’elle apparaisse en bonne position sur la page de résultat ?

Et bien non. Ce n’est pas si simple. 

Bien entendu, une vidéo optimisée pour le SEO aura plus de chance de mieux se positionner sur une requête cible. Mais ce n’est pas le seul critère. 

YouTube prend également en compte l’engagement généré par la vidéo. C’est d’ailleurs l’un des critères les plus importants. Une vidéo avec un fort engagement est une vidéo avec laquelle des personnes ont pris le temps d’interagir. Dans la majorité des cas, ceci implique que le contenu soit de qualité, ou du moins, qu’il suscite l’intérêt.

L’engagement est mesuré par plusieurs facteurs.

  • Le temps passé à regarder la vidéo.  On parle aussi de taux de rétention.

Par exemple, une vidéo de 5 minutes avec un temps de visionnage moyen de 2 minutes 30 aura un taux de rétention de 50 %. 

Le temps moyen de visionnage de vos vidéos est accessible via YouTube Studio, la plateforme YouTube permettant aux créateurs de contenu de gérer leurs vidéos et leur chaîne.  

Pour cela, il vous suffit de cliquer sur « YouTube Studio » à droite de votre écran.

 

Puis sur « Données analytiques » à gauche du tableau de bord.

youtube studio données

Et enfin, rendez-vous sur « Engagement » pour obtenir toutes les données.

exemple données analytiques

Voici les autres facteurs utilisés par YouTube pour mesurer l’engagement :

  • le nombre de commentaires sous la vidéo ;
  • le nombre de partages sur les réseaux sociaux ;
  • le nombre de nouveaux abonnés à votre chaîne YouTube après le visionnage de la vidéo ;
  • le taux de clic, c’est-à-dire le nombre de personnes qui cliquent sur votre vidéo après avoir fait une recherche ;
  • le nombre de mentions j’aime ;
  • le nombre de personnes qui ont ajouté votre vidéo à leur liste de vidéos favorites ou vidéos à regarder plus tard.

On part du principe que si une personne prend le temps de commenter, partager, liker une vidéo, c’est qu’elle suscite de l’intérêt ou génère un débat. En général, on n’interagit pas avec un contenu si on ne le trouve pas intéressant. Alors, cela renvoie un très bon signal à YouTube et renforce l’engagement de votre vidéo.

Oui, mais comment créer de l’engagement autour de ses vidéos ? Comment augmenter la qualité de son contenu ? C’est tout l’objet de ce paragraphe !

1) Créer une belle expérience avec vos vidéos

Saviez-vous que près de 70 % des vidéos qui sont sur en première page des résultats sur YouTube sont filmés en HD ? 

Pas besoin d’investir dans du matériel dernier cri, un monteur professionnel ou un studio vidéo rassurez-vous. La dimension « artisanale » du travail de certains youtubeurs plaît beaucoup, d’ailleurs. 

Mais avant de vous lancer sur YouTube, pensez au minimum à avoir : 

  • Une caméra pour avoir une bonne qualité d’image. Aujourd’hui, la plupart des smartphones proposent une qualité HD. Alors votre téléphone peut très bien faire l’affaire. 
  • Un bon micro pour le son. Quoi de plus désagréable que de regarder une vidéo avec de l’écho ou un son étouffé ? Si vous voulez mon avis, je trouve que c’est encore plus gênant qu’une mauvaise image. Quand cela arrive, je tiens rarement plus de 2 minutes même si le sujet m’intéresse. 

2) Ne pas négliger le fond (le contenu) de vos vidéos.

Le fond est tout aussi important que la forme. Vous pouvez avoir une superbe qualité d’image, si le contenu n’est pas intéressant… il n’y aura pas d’engagement. Personne n’aura envie d’interagir avec votre vidéo.

Surtout, évitez de réaliser une simple copie de ce que vous avez vu ailleurs. Il n’y a aucun mal à s’inspirer, mais trouvez un angle nouveau, apportez votre touche personnelle. 

Avant de poster, vous devez vous demander : « Qu’est-ce que ma vidéo apporte de plus que les autres ? Quelle est la plus value ? ». 

Enfin, n’hésitez pas à faire des vidéos longues, qui traitent le sujet en profondeur. (Tout dépend de votre niche, évidemment il n’y a pas de règles précises.)

3) Encourager l’interaction pour améliorer votre SEO

Comme nous l’avons vu précédemment, YouTube apprécie les vidéos qui génèrent de l’interaction. Pour la plateforme, c’est un gage de qualité.

Alors, n’hésitez pas à encourager l’interaction. N’oubliez pas que ce n’est pas naturel pour tout le monde. Il existe souvent une majorité silencieuse qui regarde vos vidéos avec intérêt… mais ne pense pas toujours à interagir. 

Il existe quelques bonnes pratiques assez courantes pour encourager l’engagement sur YouTube.

  • Vous pouvez inviter votre audience à liker votre vidéo, à la partager sur les réseaux sociaux et à s’abonner à votre chaîne (sans trop insister, bien entendu).
  • Un bon réflexe est aussi de poser une question et de proposer d’échanger en commentaires. Bien sûr, n’oubliez pas d’y répondre pour maximiser les interactions et votre taux d’engagement.
  • Certains organisent également des concours pour inciter les spectateurs à s’abonner et à aimer la vidéo. À vous de voir si cette méthode est pertinente en fonction de votre niche.
  • Vous pouvez aussi faire un bel écran de fin en intégrant un bouton « s’abonner » et  des liens vers d’autres vidéos similaires.

Un exemple avec la superbe chaîne YouTube The School of Life…

écran de fin the school of life youtube

Dans tous les cas, si vous avez respecté les deux premiers conseils, vos vidéos devraient être intéressantes ET de bonne qualité. Les spectateurs interagiront donc spontanément avec elles sans beaucoup d’efforts de votre part. 

III. 3 conseils pour optimiser la mise en ligne de vos vidéos sur YouTube

1) Optimiser le titre, les métadonnées et la description de votre vidéo YouTube pour le SEO
2) Ne pas négliger pas la miniature
3) Optimiser le SEO de sa chaîne YouTube

1) Optimiser le titre, les métadonnées et la description de votre vidéo YouTube pour le SEO

Vous avez ciblé votre mot-clé et tournez une bonne vidéo sur le sujet ? Parfait ! Vient maintenant l’étape de l’optimisation SEO.

a) Le titre de la vidéo

Le titre est la première chose qu’une personne va lire. Alors, ne le négligez pas. Trouvez une accroche attrayante, qui donne envie. Et n’oubliez pas d’y inclure votre mot-clé, si possible au début du titre. 

Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège à clics. En agissant ainsi, vous risquerez de récolter pas mal de pouces vers le bas ce qui n’est pas bon pour votre engagement, et donc pour votre SEO sur YouTube

b) La description de la vidéo

Souvent délaissée, la description est pourtant un élément stratégique pour optimiser le référencement naturel de vos vidéos Youtube.

Les 100 premiers caractères – c’est-à-dire les 2 premières lignes – sont très importants, car ils sont visibles par le spectateur sans avoir à cliquer sur « PLUS ».

C’est un emplacement stratégique où vous devez y placer vos mots-clés cibles et vos appels à l’action. 

description optimisée SEO youtube

Chez LiveMentor, on a choisi l’option du commentaire épinglée pour mettre en avant nos liens. 

commentaire mis en avant youtube

De cette manière, le commentaire apparaît en premier dans la section et nos call to actions sont bien visibles. 

Dans tous les cas, ne négligez pas la suite de votre description. N’hésitez pas à détailler le contenu de votre vidéo et à inclure votre mot clé et ses variantes. 

c) Les tags de la vidéo

Pensez à ajouter des tags à votre vidéo. Évidemment, vous devez mentionner votre mot-clé, mais n’hésitez pas à ratisser plus large en ajoutant des termes synonymes. 

Les tags sont importants en SEO car ils permettent à YouTube de référencer vos vidéos en fonction de vos thématiques et de les faire apparaître dans les vidéos suggérées. 

d) Comment vérifier que le travail d’optimisation SEO a bien été fait ? 

L’outil VidIQ propose un centre de contrôle qui vous indique si votre vidéo est bien optimisée pour le SEO.

L’objectif est que votre note sur 50 soit la plus haute possible. 

plugin SEO

Le volume de tags renvoie au mot clé populaire sur YouTube. Ce critère SEO n’est pas pertinent dans toutes les industries, alors pas d’inquiétude si vous n’atteignez pas 5/5 sur cette catégorie. 

2) Ne pas négliger pas la miniature

Vos titres, votre description et vos tags sont prêts ? Pas si vite, il reste encore un élément important avant de mettre votre vidéo en ligne : la miniature. 

La miniature n’est pas proprement liée au SEO. Mais, c’est la première chose qu’une personne verra lorsqu’elle tombera sur votre vidéo.

Et oui, l’information visuelle est vue plus vite que le texte par notre cerveau.

Alors mieux vaut donner une bonne première impression. 

Pour cela, je vous déconseille de choisir une miniature parmi la sélection proposée par YouTube. Faites preuve d’un peu d’imagination, et créez-la vous-même.

Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’être un pro du graphisme. Vous pouvez réaliser de belles miniatures, simplement. Par exemple, l’outil Canva vous permettra de faire des merveilles.

Quelques conseils pour réaliser une miniature impactante :

  • Ne soyez pas timide : montrez-vous ! Évitez les miniatures neutres avec un fond coloré et un texte. Une personne sera plus susceptible de cliquer sur votre vidéo s’il voit un visage avenant et souriant. 
  • Ajoutez du texte pour situer le sujet de votre vidéo.
  • Jouez avec les couleurs et les contrastes. Votre miniature est plutôt sombre ? Utilisez des couleurs voyantes pour attirer l’attention.

Un exemple avec une miniature de la chaîne YouTube LiveMentor.

miniature vidéo livementor

Vous voyez, ce n’est rien de sorcier. Et pourtant, cela peut faire une sacrée différence en termes de vues.

Gardez en tête que votre miniature doit avoir la même apparence sur mobile et sur ordinateur. Pour cela, il vous suffit de respecter certains critères, notamment au niveau de :

  • La résolution de l’image : 1280 x 720 pixels 
  • Le poids de l’image : inférieur à 2MB.
  • Le rapport de l’image : 16:9
  • Le format : .jpg, .png

3) Optimiser le SEO de sa chaîne YouTube

Saviez-vous qu’il était également possible d’optimiser le SEO de votre chaîne YouTube ? 

De cette manière, lorsqu’un utilisateur tape un mot-clé lié à votre thématique, ce n’est plus seulement l’une de vos vidéos qui apparaît dans la page de résultat, mais votre chaîne YouTube dans sa globalité. 

Voyez par vous-même…

chaine youtube SEO

 

C’est un carton plein pour cette chaîne YouTube dédiée au dessin. Elle apparaît en première position sur un mot-clé très pertinent (apprendre à dessiner).

Bien entendu, vous n’obtiendrez pas ce résultat immédiatement, surtout si vous débutez. Vous devez d’abord optimiser vos vidéos pour le SEO et soigner votre engagement.

Mais mettez toutes les chances de votre côté en optimisant le référencement naturel de votre chaîne YouTube.

Vous pouvez ajouter une image de couverture…

 

couverture chaine youtube

…renseigner vos différents réseaux sociaux et liens utiles…

 

lien utile chaine youtube

et ajouter une description de votre chaîne YouTube avec vos mots-clés !

chaine optimisé SEO

IV. Quelques conseils pour faire la promotion de vos vidéos YouTube

Si vous avez lu l’article jusqu’ici, vous avez compris que le taux d’engagement était un facteur très important pour le référencement de vos vidéos sur YouTube. Mais comment maximiser son engagement lorsque l’on débute et que l’on a peu d’abonnés ?

1) Partager ses vidéos sur ses canaux de communication

  • Sur votre blog

Si le sujet s’y prête, vous pouvez tout à fait écrire un article lié à votre vidéo. Les articles longs, optimisés autour d’un mot-clé et illustrés d’un média comme une vidéo sont très bien perçus en termes de SEO.  C’est l’occasion de faire d’une pierre deux coups en vous positionnant sur YouTube ET sur Google. 

mettre sa vidéo youtube dans son article de blog

  • Dans votre newsletter 

N’oubliez pas de partager votre nouvelle vidéo auprès de votre liste email. S’ils se sont inscrits à votre newsletter, ceci implique qu’ils sont déjà intéressés par votre contenu. Vous avez donc plus de chance qu’ils interagissent avec votre vidéo.

  • Sur vos réseaux sociaux

Pensez également à repartager vos vidéos auprès de votre audience sur LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram… 

  • Sur YouTube

Sachez que sur YouTube, vous avez la possibilité de faire des posts écrits. 

Vous pouvez tout à fait utiliser ce canal pour créer de l’attente autour de votre vidéo, ou bien pour encourager l’interaction, comme dans cet exemple…

post partagé sur youtube

Conseil #2 : Partager ses vidéos sur des groupes (quand c’est pertinent) 

  • Sur des plateformes de questions – réponse comme Quora.

Vous avez identifié plusieurs questions auxquelles vos vidéos pourraient répondre ? Vous pouvez tout à fait prendre le temps de rédiger une réponse construite tout en renvoyant vers votre vidéo.  

Évidemment, on ne parle pas ici de promotion agressive ou de spam. Votre vidéo doit toujours être pertinente par rapport à la demande. 

  • Sur des groupes Facebook / Reddit.

Vous appartenez à une communauté intéressée par votre thématique ? C’est une super opportunité pour développer votre audience.

Mais attention… Ceci fonctionnera beaucoup mieux si vous êtes un membre actif de la communauté et que vous prenez le temps d’interagir avec ses membres. Ne soyez pas juste présent pour promouvoir vos vidéos. 

Et maintenant, à vous de jouer !

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour optimiser le SEO de vos vidéos sur YouTube et faire décoller vos vues. À vos caméras !

D’ailleurs, quel est le thème de votre chaîne YouTube ? Quelles autres méthodes utilisez-vous pour gagner en visibilité ?

J’ai hâte de lire vos réponses en commentaire.

Avatar

Thomas Meyer

Head of SEO & Copywriter chez LiveMentor

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!