Bootcamp LiveMentor
Le réseau

L'arme invisible des projets qui réussissent

Construisez des relations durables avec les références de votre secteur, profitez de leur réseau et de leur expérience. 

Vous n'avez pas besoin de connaître tout le monde et de passer votre temps à "réseauter". 10 personnes sélectionnées selon des critères pertinents suffisent à vous ouvrir les bonnes portes, au bon moment.

Vous souhaitez des exemples d’entrepreneurs qui ont réussi grâce à la puissance de leur carnet d’adresses ?

J’en connais des centaines.

Des personnalités très connues dans leur domaine.

Mais aussi des personnes "normales" que je côtoie au quotidien.

Connaissez-vous Marina Chiche ?

Marina Chiche, alumni LiveMentor, est une violoniste professionnelle, nommée à plusieurs reprises aux Victoires de la Musique classique.

J’ai eu la chance d’être le coach de Marina pendant quelques mois, ce qui m’a permis de découvrir une personnalité qui n’a peur de rien et qui a construit sa carrière en se créant des relations vraiment utiles.

Derrière chaque étape du parcours de Marina, on retrouve l’envie de contacter les bonnes personnes. C’est son réseau qui lui a permis :

  • De donner des concerts partout dans le Monde : en France, en Allemagne, en Autriche, en Russie, au Japon, en Israël, en Roumanie ou encore en Corée du Sud.
  • D’enseigner dans des écoles de musique en Allemagne, aux États-Unis, en Angleterre, en Estonie et en Lettonie.
  • D’enregistrer des disques avec d’autres musiciens de très haut niveau
  • Et tout récemment, d’animer un podcast sur France Musique, intitulé “Mon coeur est un violon” !

Les parents de Marina font-ils partie de l’élite musicale française ? Non !

Est-ce que Marina a mis au point des stratagèmes bizarres pour réussir ? Non ! 

On parle ici d’un état d’esprit, d’un “muscle” qui se développe avec l’expérience, couplé à quelques méthodes rigoureuses pour rencontrer les personnes qui comptent. 

Connaissez-vous Steven Spielberg ?

Cet homme a reçu 3 Oscars.

Un du meilleur film (en 1994) et deux du meilleur réalisateur (en 1994 et 1999).

Rien que ça.

Steven Spielberg

Aujourd'hui, il est l'un des réalisateurs les plus prisés. 

Et pourtant.. ce n'était pas gagné !

Élève médiocre mais passionné de cinéma, ses résultats scolaires ne lui permettaient pas d'intégrer les écoles de cinéma de son choix.

Avec une maman, mère au foyer, et un père qui construit des ordinateurs, Spielberg ne pouvait pas non plus compter sur son réseau familial pour lui ouvrir les portes d'Hollywood.

Pour percer, Spielberg a commencé par un stage très original chez Universal Studios à 17 ans.

Concrètement, le stage l'autorisait à naviguer dans les locaux d'Universal, mais lui interdisait l'accès aux plateaux de tournage.

Au lieu d'abandonner, Spielberg se faufilait en douce tous les matins jusqu'aux plateaux. À la fin de son stage, il fit comme si de rien n'était et continua de se rendre tous les matins dans les studios d'Universal, parlant à toutes les personnes qu'il rencontrait.

Petit à petit, plus personne ne s'étonna de voir un gamin même pas majeur, errer sur les plus gros tournages de l'époque.

Il était tenace le Steve, il avait du culot !

Il utilisa même les locaux qu'Universal pour tourner un court-métrage (Amblin) qui changea sa vie.

Impressionnés par ce court-métrage et considérant Steve comme un "habitué des lieux", les patrons d'Universal lui proposèrent un contrat de 7 ans en tant que réalisateur.

Spielberg détient encore le titre de plus jeune réalisateur jamais embauché par Universal.

Quand mes élèves me demandent comment agrandir leur réseau et rentrer en contact avec les bonnes personnes, je leur raconte l'histoire de Spielberg.

Connaissez-vous Valentin Decker ?

Je pense à Valentin Decker, copywriter chez LiveMentor et déjà auteur de deux livres à 25 ans.

D’où vient Valentin ? D’un tout petit village d’Alsace de 1 400 habitants au nom imprononçable.

Ses parents tiennent un hôtel et sont très loin du monde des startups, des formations en ligne, de l’auto-édition, et plus globalement de tout ce qui touche à Internet !

Valentin a fait une “petite” école de commerce, en Bretagne. Il n’y a pas appris grand-chose, mais n’est pas resté inactif pour autant.

C’est durant ses années étudiantes qu’il a commencé à construire son réseau et qu’il a intégré la conviction qu’il pouvait contacter n’importe qui. 

Quelques années plus tard, les résultats sont là : 

  • Valentin a réussi à vendre plusieurs centaines d’exemplaires de son premier livre auto-édité, en interviewant des personnalités connues de l’écosystème startup
  • Valentin a décroché un job clé chez LiveMentor en me contactant directement, sautant toutes les étapes classiques d’un process de recrutement !
  • Valentin a rejoint, à Paris, un réseau très fermé et sélectif d’entrepreneurs tous passionnés par la création de contenu : ils se retrouvent une fois par mois pour s’aider sur leurs projets respectifs. 

Il n’a pas fait comme tout le monde, Valentin.

Il n’a perdu son temps à écumer tous les événements d’entrepreneurs ou salons professionnels.

Il n’est jamais allé à Vivatech. Et il n’a jamais imprimé de cartes de visite.

Ces personnes ne sont pas “des génies” du marketing. Elles ne possèdent pas un site Internet exceptionnel. Elles n’ont pas non plus une activité de dingue sur tous les réseaux sociaux.

Surtout, elles ne sont pas nées dans un milieu qui les destinait à faire ce qu'elles font.

Et si vous pouviez

  1. Contacter n’importe qui pour obtenir la bonne introduction, au bon moment ?
  2. Bénéficier de l’expérience des personnes importantes de votre domaine ? Accéder à leur carnet d’adresse personnel ?
  3. Obtenir des accès privilégiés à des offres inaccessibles au grand public, dont les gens n’ont même pas idée ?
  4. Créer des relations durables avec les meilleurs entrepreneurs pour profiter de leurs compétences ?
  5. Contacter des journalistes pour parler de votre marque ?
  6. Être directement recommandé par les personnes influentes de votre domaine ? Être la première personne qui leur vient à l’esprit ?

Je peux vous garantir que votre projet bénéficierait d’un grand coup d’accélérateur.

​Je l’ai vécu moi-même à plusieurs reprises. Une seule introduction, au moment où j’en avais le plus besoin, m’a fait gagner plusieurs semaines de galères (et d’arrachage de cheveux).

  • J'ai obtenu des fonds pour continuer à faire grandir LiveMentor (à l’époque, pour maintenir en vie LiveMentor)
  • J'ai rencontré des mentors formidables qui m’ont partagé leur expérience et m’ont permis de devenir un meilleur entrepreneur (et de gagner plusieurs années de maturité d’un coup)
  • J'ai trouvé les bonnes personnes pour venir compléter mon équipe. D’abord en freelance, puis à temps plein
  • J'ai eu accès à de nombreux médias et influenceurs, que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Ève
  • J'ai trouvé des partenaires stratégiques pour développer LiveMentor
  • J'ai été contacté par plusieurs éditeurs pour publier le premier livre de LiveMentor

C’est ça, la puissance du réseau.

Je m'appelle Alexandre Dana et j'ai fondé LiveMentor il y a 5 ans, dans l'optique de partager ma passion de l'enseignement et de la pédagogie avec mes élèves.

Après avoir formé près de 5 000 élèves à l'entrepreneuriat dans des domaines très variés, je me suis rendu compte que la capacité à mobiliser son carnet d'adresses jouait un rôle très important dans la réussite d'un projet. 

J'ai vu certains élèves gagner un temps précieux (et économiser de jolies sommes d'argent) grâce à leur carnet d'adresses et les gens qu'ils connaissent. Cela fait vraiment la différence.

Développer son réseau est une compétence fondamentale pour tout entrepreneur. Contrairement aux idées reçues, cela n'a rien d'inné ou de naturel. Cela s'apprend.

Un avertissement, avant d'aller plus loin !

Je veux clarifier deux points importants.

1. Construire un bon réseau n’a rien de simple. Si vous souhaitez des hacks ou des techniques prêtes à l’emploi, vous n’êtes pas au bon endroit. Vous pouvez continuer à lire des articles “Top 5 des meilleures astuces pour contacter un journaliste” !

Les élèves qui rejoignent le Bootcamp “Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent” sont motivés et travaillent dur. Ils le font car ils savent que le bootcamp va leur permettre d’obtenir 10x plus de résultats que n’importe qui. 

2. Si vous avez en tête de construire votre réseau en envoyant des faux emails, en faisant semblant de vous intéresser aux gens et en leur demandant directement de vous offrir quelque chose, vous n’êtes pas non plus au bon endroit.

Développer un réseau consiste en grande partie à construire des vraies relations avec les gens. On commence par donner énormément, comprendre de quoi ils ont besoin et les aider à résoudre leur problème. C’est seulement ensuite que l’on peut espérer en retirer les bénéfices. Si vous ne souhaitez pas investir de l’effort dans ces relations, le bootcamp “Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent” n’est pas fait pour vous.

Je sais ce que vous pensez...

“Je n’ai pas le temps de développer mon réseau. De toute façon, je ne sais pas par où démarrer et comment m’y prendre.”

“Je ne suis pas à Paris. Je vis dans une petite ville éloignée. Je ne peux rencontrer personne.”

“Je n’ose pas dépasser ma timidité. J’ai toujours peur de déranger les personnes que je contacte.”

“Je n’aime pas me vendre. Je n’ai rien à offrir à ces personnes et je ne sais pas quoi leur dire !”

“Ce qui me bloque, ce n’est pas de contacter les personnes. Ça, j’y arrive plutôt bien grâce aux réseaux sociaux. Par contre, je ne sais pas comment créer une relation durable et qualitative avec elles.”

Construire son réseau n’est pas quelque chose d’inné. C’est une compétence qui s’apprend et qui se développe avec le temps.

Mes parents ne viennent pas d’un milieu particulièrement aisé. Mon papa était psychologue et ma maman était trapéziste. Je n’ai jamais baigné dans un environnement rempli d’entrepreneurs.

Quand j’ai créé LiveMentor, j’étais carrément timide. Je prenais rarement la parole en classe pour m’exprimer. Je préférais prendre des notes et rester dans mon coin.

Les milliers d’heures de cours que j’ai données m’ont permis de gagner en aisance à l’oral et de prendre confiance en moi. Ensuite, ce sont mes rencontres et les différentes expérimentations que j’ai menées qui m’ont appris à développer mon réseau.

C’était loin d’être naturel pour moi, au début. J’étais plutôt du genre à m’enfermer dans ma chambre pour donner des cours et travailler sur LiveMentor.

Nous avons créé le Bootcamp “Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent" car nous sommes convaincus que la capacité à créer un réseau est une compétence fondamentale pour tout entrepreneur.

Nous en avions marre de toujours voir les mêmes conseils inefficaces :

  • Il faut juste contacter des personnes. Lancez-vous ! (D’accord, mais comment ? Je leur dis quoi ?)
  • Allez à des événements pour professionnels et distribuez vos cartes de visite à qui veut bien la recevoir (je déconseille fortement cette technique)
  • Des banalités comme “fixez-vous des objectifs”, “saisissez les opportunités qui se présentent” ou pire encore, “soyez-vous même !” (Très bien, mais ça ne me dit toujours pas comment faire)

Nous n'en pouvions plus de lire ce genre de conseils qui n'apportent rien.

article networking

Notre conviction : développer son réseau ne doit pas être douloureux.

Il n'y a rien de plus stimulant que de rencontrer des personnes passionnantes, qui ont réussi dans leur activité et qui ont quelque chose à nous transmettre. 

Chaque nouvelle rencontre est une source d'apprentissage et d'inspiration.

On construit une relation humaine, dont on ressort grandi. On élargit son horizon de pensée et on ouvre une nouvelle porte sur le monde. 

Qui sait quel genre de fruits délicieux on pourra en récolter, dans quelques années ?

Aujourd'hui, dès que je fais face à une problématique, je sais que je possède quelqu'un dans mon réseau qui l'a déjà rencontrée. Et qui m'apportera son aide avec plaisir !

Alors pourquoi est-ce si inconfortable ? 

Pourquoi est-ce que la construction d'un réseau personnel est une activité que l'on sait importante, mais qu'on le relègue au second plan  ?

L'explication tient en deux points :

  1. Cela nous force à lutter contre notre propre timidité et réveille des peurs enfouies.
  2. Les méthodes que l'on pense devoir employer pour développer notre réseau ne sont pas les bonnes. Elles sont inadaptées, inefficaces et renforcent nos peurs. 

Creusons ces deux points.

1. Cela nous force à lutter contre notre propre timidité et réveille des peurs enfouies.

Construire un réseau demande d'abord un travail important à faire sur soi. Il faut dépasser ses blocages personnels, ses peurs et sa timidité naturelle.

Ces gens sont occupés, pourquoi est-ce qu’ils auraient envie de me répondre ?

Que se passe t-il si je dis quelque chose qui leur déplait ?

Au début de mon aventure entrepreneuriale, je n’étais pas du tout à l’aise avec cet exercice. Je ne savais pas quoi dire aux gens. J'avais peur de les ennuyer, de leur faire perdre leur temps et de me faire "blacklister". Je ne pensais pas être quelqu’un d’intéressant pour les personnes que je souhaitais rencontrer.

Et encore, j’habite à Paris ; je suis proche géographiquement de ces personnes.

Mais Paris n’est pas le centre du monde ! De nombreux porteurs de projet habitent des villes plus éloignées ; ils ont la sensation d’être isolés et de ne pas bénéficier d’un environnement entrepreneurial favorable.

On peut alors facilement tomber dans une posture et se dire que ce n'est pas pour soi. Le carnet d'adresses est important, mais pas urgent. On a tellement d'autres choses à faire, qui ne semble plus concrètes et urgentes.

Mais laissez-moi vous répéter quelque chose d'essentiel : peu de choses ont plus d'impact qu'un réseau bien fourni.

2. Les méthodes que l'on pense devoir employer pour développer notre réseau ne sont pas les bonnes. Elles sont inadaptées, inefficaces et renforcent nos peurs.

Quelle est la première image qui nous vient quand on pense à rencontrer des gens et "networker" ?

On s'imagine devoir enchainer les salons professionnels, pour faire le tour des stands et distribuer des cartes de visite.

Je déteste cela. J’ai l’impression de passer pour un vendeur de tapis (je n’ai rien contre les vendeurs de tapis !) et de quémander l’attention des gens. 

On pense aux conversations gênantes avec des inconnus : "Alors ... vous faites quoi dans la vie ?". Chacun ne pense qu'à une chose : arrêter le massacre et rentrer chez soi.

Cette approche est non seulement inefficace, mais elle décourage énormément de monde à développer un réseau de manière sérieuse.

Sans les bonnes méthodes, développer son réseau est quelque chose de franchement inconfortable. 

Ce n’est pas du tout ce que nous enseignons dans le bootcamp “Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent”.

Ce que vous allez apprendre

En une phrase : vous allez apprendre comment construire des relations solides avec 10 personnes, afin d'obtenir des introductions dans les bons cercles, des précieux retours d'expérience et des opportunités inaccessibles au grand public.

Ce Bootcamp rassemble les méthodes utilisées par les personnes qui possèdent les réseaux les plus puissants pour développer leur carnet d'adresses.

Nous allons rentrer dans le détail de stratégies et de tactiques qui ont fait leur preuve à maintes reprises. 

Nous allons vous expliquer comment utiliser le réseau que vous allez construire, pour le faire travailler à votre place et générer un flux constant d'opportunités.

Même si vous n'êtes pas encore un entrepreneur "à succès".

Même si vous habitez au milieu de nulle part. 

Même si vous ne savez encore précisément à quoi ce réseau peut vous servir. Il faut planter des graines le plus tôt possible ! 

Avec le Bootcamp "Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent", nous allons allons beaucoup plus loin que les banalités et les théories éloignées qu'on lit partout. 

Nous allons vous expliquer précisément comment obtenir une réponse de n'importe qui et créer une relation de confiance avec les personnes que vous pensez inaccessibles.

Ce que contient

Le bootcamp

Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent

10 cours en vidéo

créer réseau livementor
  1. Pourquoi élargir votre réseau ? Quand une seule rencontre peut vous faire gagner 3 mois de travail
  2. Comment élargir son réseau, sans que cela soit inconfortable... et l'erreur que font 85% des gens qui essaient !
  3. Comment identifier les bonnes personnes à contacter ? 10 personnes suffisent.
  4. Comment dépasser la peur de rencontrer des gens et prendre confiance en soi ?
  5. Comment obtenir un taux de réponse de 90% à ses demandes de contact ?
  6. Que dire lors du premier rendez-vous ou appel ? Sans que cela ne soit gênant.
  7. Que faire après le premier rendez-vous / appel ?
  8. "La technique du sac à dos" pour bâtir des relations durables avec n'importe qui
  9. Comment faire travailler son réseau pour soi, même quand vous ne le demandez pas
  10. Techniques avancées pour tisser votre réseau et générer un effet de levier

Des bonus directement actionnables

  • Interview de Killian Talin, créateur du Podcast Inspiration Créative : Comment contacter un auteur qui a vendu 30 millions de livres
  • Interview d'Alexandre Dana, fondateur de LiveMentor : comment j’ai eu un éditeur pour le premier livre de LiveMentor (avec une avance 5x supérieure à la moyenne)
  • Interview d'Edouard Schlumberger, serial-entrepreneur : Comment trouver un associé grâce à son réseau
  • Les meilleurs outils pour construire son réseau
  • Des Templates d'Email pour contacter n'importe qui

Bootcamp

Le réseau : l'arme invisible des projets qui réussissent

200€

soit 4 mensualités de

50€

  1. Les 10 cours vidéo du bootcamp
  2. Les vidéos de cours sont accessibles à vie
  3. Les 3 interviews bonus additionnels 
  4. Les outils et templates pour construire son réseau
  5. L'accès à la communauté d'entrepreneurs LiveMentor

LiveMentor

Bootcamp Réseau

Paiement sécurisé
TrustPilot paiement

Foire aux questions

Pendant combien de temps les vidéos sont-elles accessibles ?

Les vidéos du Bootcamp sont accessibles à vie. Vous pouvez les visionner à votre rythme, quand vous le souhaitez et autant de fois que vous le voulez.

Je ne me suis jamais formé en ligne, comment cela fonctionne ?

Rassurez-vous, ce n'est pas très compliqué. Toutes vos vidéos seront regroupées dans votre espace élève, sur le site LiveMentor. 

Vous parlez d'une communauté d'entrepreneurs. De quoi s'agit-il ?

Les élèves en formation LiveMentor ont accès à un groupe est secret ! Il est réservé uniquement aux élèves, aux mentors et aux coachs. Sur ce groupe d'entraide on peut interpeller les autres élèves sur un sujet, demander leur aide, leurs avis, partager ses expériences ou une actualité intéressante.