Blog LiveMentor
Creer entreprise 2021

Comment Créer son Entreprise en 2022 : 7 Conseils pour Bien se Lancer !

Démarrer sa propre activité en créant son entreprise, peut sembler un défi de taille en cette année 2022, et c’est bien pour ça que nous sommes là pour vous donner les meilleurs conseils pour la création de votre entreprise.

Dans un contexte où les incertitudes liées à la pandémie de Covid-19 se sont ajoutées aux inquiétudes habituelles des jeunes entrepreneurs : ne pas trouver de clients, manquer de temps, se noyer sous l’administratif et les charges, manquer de compétences pour créer son entreprise.

Écouter son envie d’entreprendre reste cependant une excellente idée, d’autant que des solutions existent pour faciliter le lancement et accompagner la vie du travailleur indépendant ou de la TPE.

Associées à une bonne préparation, elles permettront un démarrage serein.

Voici 7 conseils pour la création d’entreprise en 2022, à suivre pour bien créer votre entreprise et naviguer sûrement vers le succès :

#1 Effectuer un bilan personnel
#2 Choisir un marché porteur
#3 Assurer ses arrières financièrement
#4 S’adjoindre l’appui d’organismes spécialisés
#5 Opter pour le portage entrepreneurial
#6 Participer à des concours
#7 Avoir confiance !

C’est parti !

#1 Effectuer un bilan personnel

En premier lieu, un futur entrepreneur doit s’interroger sur ses qualités et ses faiblesses, qui pourront l’aider ou le desservir dans son activité.

Si vous prévoyez de vous installer en indépendant, vous serez entièrement responsable de votre gestion administrative et de votre capacité commerciale : un diplôme et une technicité avérée, ne suffisent pas à pérenniser une entreprise !

En tant que travailleur indépendant, vous devrez vous poser diverses questions relatives à tous les aspects de la vie d’une entreprise.

Dès qu’un manque de compétence est détecté, à vous également de prévoir une manière d’y pallier : par une formation ou, à défaut, l’adjonction des services d’un professionnel agissant à votre place pour ce point précis.

Les exemples sont légion :

  • un cabinet comptable,
  • un commercial indépendant pouvant assurer les rendez-vous de conquête,
  • entreprise de portage entrepreneurial qui sécurisera l’administratif et limitera les démarches et coûts associés au lancement de l’activité.

Ce bilan de préparation est essentiel et son absence conduit nombre d’entrepreneurs à l’échec. La vigilance est donc de mise.

#2 Choisir un marché porteur

Le deuxième point tient à l’activité exercée, à choisir avec soin. Bien évidemment, il faut entreprendre selon ses aptitudes et compétences, et si possible avec passion.

Toutefois, si votre passion consiste à enregistrer des films sur VHS, conservez précieusement ce délicieux hobby pour vos seuls amis.

Le premier secret de l’entrepreneur à succès, est de proposer un bien ou un service qui correspond aux besoins actuels de ses clients.

Le contexte est favorable, pour s’essayer à de nouvelles activités.

La pandémie de Covid-19 a révélé de nouveaux marchés qui ne demandent qu’à être conquis, outre les idées novatrices qui peuvent émerger chez tout un chacun.

idees entrepreneuriat

Étudiez bien le marché pour détecter les activités porteuses, qui pourront idéalement attirer les clients dès vos premières communications.

À défaut, assurez-vous que votre offre soit une valeur sûre attirant une clientèle naturelle.

#3 Assurer ses arrières financièrement

Une jeune entreprise met souvent plusieurs mois à dégager du bénéfice, le temps que l’action commerciale conquiert des clients et que le règlement des factures émises couvre les dépenses engagées.

Selon votre situation de départ, divers conseils sont applicables concernant les sources de vos financements :

Un de mes conseils lors de la création de votre entreprise et si vous êtes pour l’heure salarié, conservez votre emploi à mi-temps ou même à temps plein peut rester envisageable en fonction de l’activité de votre future entreprise.

Il s’agit de l’option la plus sécurisante puisque vous continuerez à percevoir un revenu sûr.

En cas de chômage, les allocations que vous percevez peuvent être maintenues au moins en partie, voire complètement si la création de votre entreprise est antérieure à votre perte d’emploi.

En cas d’installation en micro-entreprise notamment, elles pourront compléter vos revenus en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Si vous n’êtes pas dans ces situations, prévoir un bon fonds de roulement semble indispensable pour assurer les premières dépenses.

De manière générale, un pécule subsistant sur vos comptes personnels sera une garantie bienvenue en cas d’échec de votre société.
Enfin et dans tous les cas, renseignez-vous pour obtenir des aides ou subventions, s’il en existe pour votre métier.

#4 S’adjoindre l’appui d’organismes spécialisés

Un travailleur indépendant qui s’installe aura généralement besoin d’acquérir du matériel et peut-être, de louer des locaux.

Diverses institutions peuvent être en mesure d’apporter leur soutien de différentes manières : pensez à contacter la BGE la plus proche, France Active, une société de portage entrepreneurial ou encore l’Adie.

Selon la teneur de votre projet, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement à l’élaboration du business plan, d’une aide à la constitution de dossiers, de formations ou de prêts avantageux destinés aux entrepreneurs.

Accompagnement conseils creation entreprise

Les pépinières d’entreprise pourront par ailleurs vous fournir un local professionnel pour un loyer défiant toute concurrence.

#5 Opter pour le portage entrepreneurial

Le portage entrepreneurial permet avant tout de créer rapidement son activité, en intégrant une structure existante qui « porte » le travailleur indépendant, plutôt que de devoir réaliser les nombreuses démarches inhérentes à la création d’entreprise.

La structure accueillante propose ses services moyennant une rétribution sous forme de pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé.

Si ce point peut effrayer un entrepreneur débutant, trois aspects sont à considérer :

à l’instar d’un impôt, la rétribution est à verser sur un CA effectif, aucun risque donc de dépenser de l’argent non gagné ;
également, les services prodigués évitent bien des coûts, comme la souscription d’un compte bancaire professionnel, d’une assurance en responsabilité civile professionnelle, le paiement de la CFE, etc. .

Enfin, les frais professionnels sont comptabilisés en exonération de charges sociales et d’impôts.

Une société de portage entrepreneurial, comme JL Portage, gère l’administratif, mais laisse le travailleur indépendant libre de ses contrats.

L’intervention donne surtout la possibilité à l’indépendant, de maximiser son temps consacré aux tâches à forte valeur ajoutée, comme la prospection ou la réalisation des prestations, tout en contrebalançant le commissionnement de la société de portage par les économies réalisées par ailleurs.

#6 Participer à des concours

De nombreux concours existent, qui visent à récompenser les jeunes créateurs pour leurs idées innovantes et à les aider à les concrétiser.

La victoire est souvent synonyme d’un gain sous forme d’argent, de matériel ou de coaching.

creation entreprise concours

Mais au-delà des prix à remporter, ils permettent d’acquérir une certaine notoriété auprès d’un public averti, qui renforcera l’action commerciale au démarrage.

#7 Avoir confiance !

Parmi tous les conseils pour la création de votre entreprise qui vous ont été donnés auparavant, celui-ci est sans doute un des plus important.

Les entrepreneurs qui gagnent des clients, des parts de marché et de l’argent ont tous un point commun : ils croient en eux et à la plus-value qu’ils apportent à leurs clients.

Cette confiance est essentielle : comment convaincre de potentiels clients si vous avez un doute quant à vos capacités à les satisfaire ?

L’attitude sur le terrain doit être celle d’un gagnant, connaissant son métier et sûr de ce qu’il propose. Attention toutefois, à ne pas tomber dans le travers de l’excès de confiance, qui peut amener à faire des promesses qui ne seront pas tenues.

L’honnêteté paiera sur le long terme : n’hésitez pas à indiquer vos limites à votre client, qui pourra dès lors s’organiser pour compléter votre offre plutôt que de constater plus tard que vous n’avez pas rempli la totalité du contrat.

Une personne compétente n’a aucun besoin de surfaire son discours !

Entreprendre ne s’improvise pas, si l’on veut éviter de faire partie des sociétés mettant la clé sous la porte, parfois avant de fêter leur première année d’existence.

Connaître son marché et s’entourer intelligemment sont des clés menant au succès, sans oublier de s’ouvrir aux opportunités pouvant se présenter par un heureux hasard. Préparez-vous, et lancez-vous !

C’est à vous !

Maintenant j’aimerais savoir ce que vous en pensez.

Avez-vous déjà créé votre entreprise durant cette année ? Est-ce un projet qui verra le jour durant cette année 2022 ?

Dites-moi tout ça en commentaire, je me ferai un plaisir d’en parler avec vous.

Et si vous souhaitez aller plus loin dans cette démarche, LiveMentor a développé sa formation création d’entreprise, pour tous les entrepreneurs qui souhaite se lancer.

cours par mail sur la creation entreprise

Théo Gandolphe

Théo Gandolphe

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!