Blog LiveMentor
révéler sa passion artistique

Révéler sa passion artistique pour atteindre ses objectifs

Bienvenue en 2019 ! Que la « Vitalité », la joie et la motivation vous animent tous les jours !

« La passion d’entreprendre » fut le sujet du Live3 de LiveMentor. Ce titre résonne en moi comme une musique qui m’accompagne au quotidien. C’est pourquoi j’ai choisi de partager mon expérience.

***

La naissance d’une passion artistique

Je fais souvent une métaphore comparant les objectifs de vie à l’ascension d’une montagne. Le chemin dépend de chacun de nous et peu importe le temps nécessaire. L’important est d’arriver au sommet.

révéler sa passion artistique

La passion artistique, c’est l’envie de se lever tous les jours. Elle donne l’énergie nécessaire pour aller chercher ce qui nous fait vibrer. C’est une force depuis mon enfance.

Très jeune, les Arts m’attirent et sont une source de développement et un soutien inébranlable. Je puise mes ressources dans la danse, la musique et la peinture. Ils sont mon fil rouge.

Les rencontres ont jalonné ma vie. Elles m’ont donné les opportunités nécessaires pour continuer mon ascension, des ponts pour atteindre de nouveaux horizons.

Au lycée, je bâtis mes bases artistiques. Jacqueline Deyme, premier Grand Prix de Rome, me forme en sculpture. J’ai 18 ans lorsque je découvre la gravure à l’école d’Arts Graphiques de Venise, avec Ricardo Licata.

 ***

Un bon départ artistique

Ensuite, le baccalauréat et une année de classe préparatoire d’art m’ouvrent les portes de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré. Dans cette école, je découvre le dessin. Une richesse d’enseignement et d’expériences me forge pour l’avenir. J’ai en poche un sésame, mais aucune relation dans le métier.

Par l’intermédiaire d’un professeur, je rencontre le maître-verrier Michel Durand, qui m’enseigne l’art du vitrail. Une galerie me propose d’exposer mes dessins.

Il faut toujours avancer avec confiance et rester focus pour voir les opportunités qui s’ouvrent à soi, grâce aux relations. C’est la clef de la réussite.

 Je marche, convaincue de me diriger dans la bonne direction. 

***

Salariée du monde artistique

Recommandée par ce maître-verrier, je suis embauchée par un de ses amis, Claude Julien, architecte. J’apprends le métier en agence et travaille avec un collègue.

Après, je poursuis chez Pierre Gautier-Delaye, décorateur et professeur aux Arts Décoratifs. Mon intuition me guide. L’opportunité est exceptionnelle. Surprise ! Je retrouve mon ancien collègue qui atteste de mes compétences. Ma persévérance et mon implication incitent mon patron à me prendre sous son aile. Il me révèle tous les secrets du métier. Les cahiers de concepts et les concours sont mon quotidien. Des années passent. Il prend sa retraite. L’agence ferme. Je suis mariée et maman. J’aime mon métier. J’ai confiance en l’avenir.

Par la suite, recommandée, je travaille chez Agnès Comar. Le rythme de travail est intense. Mon temps ne m’appartient plus. Cette course effrénée durant 10 ans et ce métier de création m’ont épuisée.

Je suis stoppée malgré moi.

Je ne suis plus connectée à ma source, les Arts Plastiques. Mon organisme craque physiquement. Repos forcé. Je me remets d’un gros souci de santé. J’ai alors une prise de conscience.

Je dois m’adapter aux événements pour avancer avec eux et non lutter contre eux, si je veux poursuivre. 

Suis-je dans la bonne direction ?

***

Après la naissance de ma fille, un déménagement et de nombreux deuils familiaux m’ont amenée à prendre du recul sur mon quotidien. Je prends la décision d’arrêter le travail en agence.

J’ai suivi mon instinct et le fil rouge de ma passion pour me reconnecter à ma raison d’être : créer avec les Beaux-Arts et être en interaction avec les autres.  En conséquence, alignée à mes valeurs, ma vocation s’est révélée d’elle-même.

***

Professionnaliser son expertise artistique

Je reprends mon ascension, propulsée par cet enthousiasme.

caroline lesgourges

Caroline Lesgourgues –  » Liberté  » – 2003 – Gravure contemporaine : Collagraphie

Je fais un retour aux sources et travaille à ma propre création, avec conviction, à l’atelier de gravure de la Commanderie des Templiers. La rencontre avec Colette Coenen me fournit tous les éléments nécessaires à ma reconversion.

Je rentre à la Fondation Taylor. J’ai l’opportunité de rencontrer les conservateurs de la Bibliothèque nationale de France. Rapidement, je suis primée lors des salons artistiques parisiens.

Désormais, j’apporte ma contribution à l’atelier de gravure « l’Estampe de Chaville », sous l’égide d’André Bongibault.

Pierre Séjournant, collectionneur, s’intéresse à mon travail de Collagraphie. Il m’invite à donner une conférence à la Fondation Taylor sur cette technique. Durant trois ans, il étudie mon parcours artistique et écrit une monographie.

Je ressens une énergie positive m’accompagner dans mon ascension.

***

La promotion des Arts Plastiques

En parallèle, j’entreprends de créer des cours d’Arts Plastiques. J’accompagne les enfants, les adolescents et les adultes. Ma vocation est née. Je suis en phase avec moi-même. Je poursuis avec enthousiasme la promotion des Arts Plastiques en veillant à l’épanouissement de chaque élève.

Durant 15 ans, j’anime les cours en conservant cette même ferveur dans la transmission artistique.

Par exemple, les élèves débutants et confirmés sont venus me voir pour progresser dans leur art et combler leurs lacunes. Certains élèves se sont révélés être des artistes. D’autres, plus jeunes, ont organisé leur dossier avant de passer devant un jury. Ils ont réussi les concours pour intégrer les grandes écoles d’Art comme l’École Boulle ou les Beaux-Arts. Et d’autres encore ont réalisé leurs projets avec plaisir.

Avec le temps, cette vocation de guide artistique s’est développée. Ainsi, une pédagogie différente permettant un apprentissage des Arts Plastiques et Graphiques est née.

Le vent tourne. Je suis contrainte de changer d’itinéraire. 

Les charges professionnelles sont disproportionnées. L’administration française est compliquée. J’arrête et modifie mon fonctionnement.

***

Recherches pour partager sa passion artistique

Peu importe les aléas du parcours, je continue à monter vers le sommet, motivée.

Grâce à mes anciens collègues, je reprends un plein temps en agence dans la maîtrise d’œuvre. Les études des enfants sont onéreuses. Je contribue et retrouve l’environnement quitté jadis.

Je progresse lentement. Les objectifs sont atteints.

Je fais le point pour garder ma liberté.

***

Désormais, plusieurs voies sont possibles pour atteindre mon objectif.

Ainsi, je quitte l’architecture pour reprendre mon cap artistique avec une ferveur renouvelée. Je retrouve mon équilibre grâce aux Arts Plastiques et Graphiques.

Je suis invitée d’honneur dans plusieurs salons et j’obtiens de nouvelles distinctions me confirmant mon avancée.

***

L’ascension est délicate. La pression est forte. 

J’enseigne volontairement les Arts Plastiques en Zone d’Education Prioritaire (ZEP) dans un collège avec 350 élèves. Cependant, cette expérience passionnante et éprouvante ne correspond pas à mes motivations profondes. Je n’ai pas de temps à consacrer à chacun d’eux.

***

Enrichissement artistique

Une accalmie dans l’expédition me permet de reprendre des forces.

Ensuite, soucieuse d’enrichir mon expertise, je reprends des études à l’université de Paris-Panthéon la Sorbonne pour comprendre l’Art contemporain. J’obtiens une Licence en Arts Plastiques pour offrir un accompagnement de qualité à mes futurs élèves, avec les tendances actuelles.

***

Plus tard, sachant que l’art est une source de réconfort, je poursuis une formation en Art-Thérapie. Je propose mes compétences afin d’utiliser le pouvoir de l’art pour accompagner les malades vers un mieux-être.

Le milieu médical est austère et je me heurte à une certaine incompréhension. L’expérience avec les personnes en fin de vie est belle et enrichissante. Mais je suis 100 % artistique et je réalise que je ne suis pas à ma place dans ce domaine.

Impossible de continuer dans cette voie.

***

Associations artistiques

Persévérante, je travaille en associations. Cette aventure avec les élèves est passionnante. Mais les relations humaines avec la hiérarchie sont parfois compliquées. Le constat est évident : je suis une indépendante.

En d’autres termes, j’en ai assez des obligations administratives. Je change de statut.

 L’environnement est essentiel à mon équilibre. 

***

Entreprendre avec sa passion  

Ces expériences renforcent ma motivation. Je m’inscris en auto-entrepreneur dans l’enseignement culturel.

Entrepreneur dans l’âme, j’ai besoin de me sentir libre et autonome pour agir avec énergie.

En conséquence, je réalise le plus important pour moi : ce projet de partager ma passion et d’accompagner ceux qui le souhaitent vers un plaisir et un équilibre avec les Beaux-Arts. Mes clients sont satisfaits des cours et coaching artistiques dispensés. Et j’ai du temps pour ma création artistique.

Je suis proche de mes objectifs.

***

 S’épanouir grâce à la transmission artistique

Génial ! Je me forme en Marketing digital et Copywriting avec l’école Live Mentor. J’ai trouvé la solution pour transmettre mon expertise, avec Internet et les réseaux sociaux.

L’altitude est élevée. Il faut trouver la bonne fréquence pour communiquer. 

***

Déterminée, je déménage près de Paris, pour être plus accessible. L’avenir est programmé pour révéler cette passion artistique et l’épanouissement des intéressés.

Désormais, je m’investis dans le Grand Salon d’Art Arbustes qui encourage les jeunes plasticiens de 15 à 30 ans. Il propulse la nouvelle génération d’artistes.

De plus, je suis membre du Conseil National Français des Arts Plastiques (CNFAP), fondé par Braque. Ainsi, la promotion des Arts Plastiques atteint l’international.

Ma page Facebook  » S’épanouir en Arts Plastiques avec Caroline Lesgourgues » vous donne toutes les actualités artistiques auxquelles je participe. Je vous y invite avec plaisir.

Et voici mon groupe Facebook  « Beaux-Arts Passion Créative » où vous pourrez partager vos expériences artistiques. Je vous  donne des conseils pratiques et vous propose mon soutien.

***

Un nouvel essor pour vous révéler

Je souhaite que mon parcours vous inspire. L’art est partout et nous en avons tous besoin.

En conclusion, c’est certainement ma passion artistique qui m’a donné la motivation pour atteindre mes objectifs.

Les Arts Plastiques et Graphiques sont accessibles à tous et contribuent à l’équilibre humain.

Je vous invite à aller voir mon site personnel : www.caroline-lesgourgues.fr 

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Caroline LESGOURGUES

Caroline LESGOURGUES

Artiste plasticienne, je suis toujours en quête de nouveautés. Après dix ans, comme designer dans l’architecture intérieure, je me suis consacrée à ma passion : la Création en couleur, matière et graphisme .
Le dessin, la peinture et la gravure sont mes domaines préférés. Créer, exposer et être primée, c’est formidable . Cependant, j’aime la relation humaine avant tout. Depuis quinze ans, j'accompagne les personnes dans le domaine artistique comme coach et consultante.

  • Bravo pour votre parcours. Je fais une demande sur votre page Facebook car je curieux de découvrir et partager avec votre groupe. A bientôt.

  • shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :