Blog LiveMentor
éviter les réseaux sociaux pro

5 raisons de ne pas trop aller sur les réseaux sociaux professionnels

LinkedIn, Clubhouse, groupes Facebook, communauté sur Slack… Combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux professionnels ?

La réponse est simple : beaucoup trop !

Faites un rapide exercice pour obtenir le temps passé sur les réseaux sociaux.

Si vous êtes sur iOS, allez dans réglages > temps d’écran > voir toute l’activité. Si vous êtes sur Android, allez dans paramètres > bien-être numérique et contrôle parental > tableau de bord.

Verdict ? Impressionnant non ?

Et si vous souhaitez connaître le temps passé sur les réseaux sociaux depuis votre ordinateur, il existe de nombreux outils de time tracking comme Rescue Time.

Nous ne sommes pas ici pour critiquer les réseaux sociaux, ils peuvent être de formidables outils pour votre projet quand ils sont bien utilisés.

Le premier problème, c’est qu’ils sont rarement bien utilisés. Le second problème c’est que derrière les opportunités de business que promettent certains “influenceurs” se cachent souvent des réalités très différentes pour la plupart des entrepreneurs.

Dans cet article, vous découvrirez 5 bonnes raisons de ne pas (trop) aller sur les réseaux sociaux professionnels et nos conseils pour optimiser votre temps passé dessus. 

L’objectif de cet article est de démystifier la présence obligatoire des entrepreneurs sur les réseaux sociaux.

Nous parlons ici des réseaux sociaux professionnels au sens large : LinkedIn, Clubhouse, Viadeo (si certains d’entre vous y sont encore), des communautés professionnelles sur Slack ou les groupes Facebook mais aussi d’Instagram, Pinterest ou Twitter si vous l’utilisez professionnellement.

I) Quelles sont les principales utilisations des réseaux sociaux professionnels ?

Les professionnels vont sur les réseaux sociaux pour des raisons très différentes. On peut en dégager trois principales : 

  • La prospection : vous êtes présents et actifs sur les différents réseaux sociaux pour trouver de nouveaux clients ;
  • La notoriété / le personnal branding : votre objectif est de faire grandir votre communauté, votre notoriété et d’obtenir un statut “d’expert” grâce à vos interventions ;
  • La veille : vous guettez la nouvelle information, des nouvelles de vos concurrents ou des ressources pour progresser.

Nous aurions pu rajouter le recrutement et le networking mais le premier est minoritaire sauf pour les spécialistes des ressources humaines et le deuxième est combiné avec la prospection ou la notoriété. 

Nous aurions aussi pu ajouter la procrastination mais nous partons du principe que ça ne vous arrive pas.

Si pour la prospection commerciale, le calcul du retour sur investissement est assez simple, le problème des utilisations axées sur la notoriété et la veille est qu’il est très difficile de savoir si cela sera efficace.

Alors certes, c’est toujours mieux que rien, mais 38 commentaires sont-ils plus efficaces qu’un café avec un autre professionnel ? 1h dans une room sera-t-elle plus intéressante qu’un article pointu lu sur un blog ?

Les réseaux sociaux c’est comme l’alcool : à consommer avec modération. Les raisons pour ne pas y passer trop de temps sont plus nombreuses que le potentiel impact positif sur votre business.

les réseaux sociaux, c'est comme l'alcool : à consommer avec modération !

II) 5 bonnes raisons de ne pas aller sur les réseaux sociaux

1) Les réseaux sociaux nuisent à votre productivité

Les réseaux sociaux professionnels fonctionnent sur l’économie de l’attention. Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit.

L’objectif des réseaux sociaux professionnels est de vous faire passer le plus de temps sur leurs plateformes. Ils utilisent pour cela de nombreux moyens plus ou moins connus pour vous faire rester et perdre en productivité.

a) Les notifications

Invitations, identifications dans un post, démarrage d’une room, notifications Slack… Les notifications des réseaux sociaux sont une plaie pour votre productivité. Si ce n’est pas déjà fait, désactivez-les.

notification iphone antiproductives

Elles ne servent à rien. Elles vous incitent à aller sur le réseau social et à interrompre la tâche sur laquelle vous travaillez ce qui est, 99 fois sur 100, une mauvaise idée.

b) L’infinite scroll

L’infinite scroll est un outil utilisé par tous les réseaux sociaux. Vous pouvez faire défiler votre écran à l’infini vers le bas pendant des heures sans arriver à la fin de votre fil d’actualité.

C’est une manière très efficace de garder l’utilisateur sur le réseau social mais c’est, pour vous, une difficulté pour en sortir.

c) Le FOMO

Le Fear Of Missing Out (FOMO) ou la peur de manquer en français est votre ennemi et la principale alliée des réseaux sociaux. 

Vous avez peur de passer à côté de la dernière nouvelle, d’une nouvelle ressource ou d’une rencontre qui pourra changer votre vie d’entrepreneur ? C’est ça le FOMO.

Il vous attire sur les réseaux sociaux telle l’odeur des croissants chauds dans une boulangerie. Et pourtant, que ratez-vous si vous n’allez pas pendant 1 journée ou deux sur les réseaux sociaux ? Pas grand-chose.

Mieux encore : vous pouvez vous concentrer sur le cœur de votre business.

2) Les réseaux sociaux sont inutiles… Pour certaines activités.

C’est un sujet rarement évoqué lorsqu’il s’agit des réseaux sociaux professionnels : ils sont beaucoup plus utiles pour certaines activités que pour d’autres.

S’il y a évidemment des exceptions, les réseaux sociaux conviennent particulièrement aux professionnels qui vendent leur temps, leurs connaissances et des formations à destination des professionnels.

Ils peuvent se positionner comme “expert” et nouer des relations qui peuvent se transformer en clients.

Tout dépend de votre cible, prenons l’exemple de deux entreprises qui vendent des logiciels SaaS :

  • La première propose un logiciel SaaS à destination des freelances ;
  • La deuxième entreprise propose un logiciel SaaS à destination des artisans bouchers charcutiers.

La première aura tout intérêt à être présente et active sur les réseaux sociaux professionnels. La deuxième, sauf si les bouchers se sont rués sur les réseaux sociaux professionnels, semble pouvoir y passer moins de temps.

3) Le ROI est très variable

Votre temps passé sur les réseaux sociaux professionnels doit s’envisager comme n’importe quel canal d’acquisition.

Définissez une stratégie, des objectifs clairs et faites le bilan régulièrement. Les réseaux sociaux professionnels vous ont-ils apporté de nouvelles opportunités professionnelles ? Le temps passé à participer est-il rentable ?

Regardez le temps passé à créer des posts LinkedIn, interagir avec d’autres professionnels, participer au sein de certaines communautés en ligne et le nombre de clients que cela vous apporte. Si le ROI (Retour sur Investissement) est positif, intensifiez vos efforts. S’il est négatif, privilégiez d’autres canaux de communication.

Si à la lecture de la phrase précédente vous vous dites “mais je ne vais pas sur les réseaux sociaux professionnels pour trouver des clients”, la prochaine partie est faite pour vous.

4) Il existe un meilleur endroit que les réseaux sociaux pour tous vos besoins

Si vous pensez que les réseaux sociaux sont indispensables à votre vie professionnelle, vous vous trompez. Lorsqu’on demande aux professionnels pourquoi ils utilisent ces réseaux les réponses sont variées mais dans la plupart des cas il existe des outils plus adaptés.

Prenons quelques exemples : 

    • Vous faites de la veille sur votre secteur : abonnez-vous aux deux meilleures newsletters sur le sujet ou prenez 30 minutes par semaine pour parcourir les meilleurs blogs ;
    • Vous recrutez : utilisez un job board ;
    • Vous prospectez : LinkedIn est un excellent outil mais l’e-mailing ou le cold calling sont aussi très efficaces.
    • Vous réseautez : privilégiez la qualité à la quantité. Un appel, un café ou un rendez-vous seront plus efficaces que 30 nouvelles relations dans votre réseau.
    • Vous assistez à des Facebook live, LinkedIn live ou des rooms sur Clubhouse : les sujets ont probablement déjà été traités sur des sites spécialisés.
    • Vous recherchez l’avis de spécialistes : plutôt que de poster sur un groupe ou une communauté, demandez directement à 3 spécialistes. Les professionnels aiment aider et les réponses seront plus pertinentes que sur une communauté où les réponses sont parfois plus proches de la promotion que de l’entraide.

Il y a évidemment des exceptions à la règle. Par exemple, lorsqu’il s’agit de communiquer une nouvelle à tout votre réseau ou travailler votre notoriété, les réseaux sociaux sont très efficaces.

5) Être actif sur les réseaux sociaux prend du temps

Préparez un post sur Linkedin, participer à une room sur Clubhouse ou interagir sur une communauté en ligne prend du temps.

Réseaux sociaux professionnels : LinkedIn

Pour les réseaux où vous devez vous construire une notoriété ou communiquer avant de récolter les fruits de vos efforts ; le potentiel ROI d’une présence active est encore plus lointain.

Être entrepreneur ou freelance c’est savoir choisir ses combats, être actif sur les réseaux sociaux est-il une bataille que vous devez absolument mener ?

La réponse est peut-être oui. Il existe aussi de bonnes raisons pour aller sur les réseaux sociaux professionnels. 

Gardez en tête qu’il ne faut pas que cela vous disperse de votre objectif principal : réussir votre projet.

3 astuces pour optimiser facilement votre présence

Vous dire de ne pas aller sur les réseaux sociaux professionnels, c’est bien sympa. Vous donner des conseils pour optimiser votre présence c’est mieux.

1) Diminuer votre présence en ligne

Sur combien de réseaux sociaux êtes-vous présents et actifs ? Facebook, LinkedIn, Instagram, Twitter, Clubhouse… Concentrez-vous sur les réseaux sociaux les plus intéressants pour vous. 

Pensez ROI et réfléchissez aux réseaux sociaux à privilégier en fonction de votre cible et de vos objectifs.

Comment faire ? Inspirez-vous de ce beau barbu :

Vilfredo Pareto

Si sa barbe ne vous dit rien, son nom vous aidera peut-être : Vilfredo Pareto. C’est à cet économiste italien qu’on doit le fameux principe de Pareto que vous pouvez appliquer pour arbitrer entre les différents réseaux sociaux.

Si l’on en croit Vilfredo, 20% de vos actions entraînent 80% des conséquences et donc 20% de vos réseaux sociaux entraînent 80% de vos résultats. Quels sont ces réseaux prometteurs ? Mais surtout : quels réseaux sont inutiles pour mes objectifs ?

2) Mettez en place un processus clair de gestion des réseaux sociaux

Pour une présence efficace, tout est une question d’organisation. Tout d’abord, répondez aux questions suivantes : 

  • Quels sont vos objectifs ?
  • Quels KPI (Key Performance Indicator) devez-vous suivre pour évaluer l’impact des réseaux sociaux sur votre business ?
  • Combien de temps voulez-vous y consacrer par semaine ?

Une fois que vous avez les réponses à ces questions, faites un plan d’action précis : 

  • Temps consacré à la gestion de vos réseaux sociaux ;
  • Nombre de posts ou de connexion sur chacun des réseaux sociaux ;
  • Planning éditorial pour les prochaines semaines.

Utilisez des outils pour gérer vos réseaux sociaux pour gagner du temps, ils vous permettront d’automatiser de nombreuses actions et de planifier vos posts pour un maximum de productivité.

3) Testez et itérez

Sélectionner les réseaux sociaux les plus pertinents pour votre activité c’est bien, testez et itérez c’est mieux.

Les réseaux sociaux évoluent vite, le réseau social le plus pertinent aujourd’hui ne sera peut-être pas le plus pertinent demain. C’est à ce moment-là que vos KPI vont vous aider, vous pourrez tester et comparer l’impact des différents réseaux sociaux sur vos objectifs.

Soyez patients et rigoureux, certains réseaux sociaux prennent du temps pour donner des résultats.

Votre approche des réseaux sociaux doit être une approche chiffrée : temps passé, objectifs, ROI.

Conclusion

Vous passez trop de temps sur les réseaux sociaux professionnels. Bonne nouvelle ! C’est simple comme bonjour de réduire votre temps passé sur ces réseaux : couper les notifications, accordez-vous un nombre d’heures dans la semaine ou des créneaux horaires précis dans votre journée pour y aller, couper des réseaux sociaux inutiles et définissez des objectifs précis.

Ne vous forcez pas à être présent parce que c’est à la mode ou parce que vous avez peur de rater une nouvelle tendance. Concentrez-vous plutôt sur votre entreprise et sur les actions à forte valeur ajoutée.

La force des réseaux sociaux professionnels est aussi d’agir comme un élément de réassurance pour les entreprises, partir d’un réseau social est une décision compliquée à prendre.

Quelle que soit votre utilisation des réseaux sociaux professionnels, il y a forcément des optimisations à faire. Il est temps pour vous de remettre à plat votre utilisation des réseaux sociaux !

formation productivité livementor

Avatar

Gatien Guemas

Spécialiste des logiciels BtoB et fondateur du site Tool Advisor, Gatien Guemas aide les entrepreneurs et décideurs à faire le bon choix de logiciels pour gagner en efficacité et productivité.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!