Blog LiveMentor
Réussir son SEO sans compétences techniques

Comment Réussir son SEO sans Compétences Techniques ?

Faire du SEO sans compétences techniques, est-ce possible ?

Le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel permet de vous placer dans les pages de résultats de Google. Heureusement, il est tout à fait possible de réussir son SEO sans être pour autant un expert en référencement naturel.

Je vais vous décrire ici les méthodes que j’ai utilisées pour optimiser le site catchr.io qui vit principalement du référencement naturel. Aujourd’hui, nous ne déboursons pas un seul euro en SEA !

Le référencement naturel est un moyen de remonter dans les pages de recherche Google en lui faisant comprendre quel est le contenu de votre site internet.

Plus Google le comprendra plus il vous ressortira au moment opportun (lors d’une recherche correspondant à votre contenu). Et vous gagnerez ainsi de plus en plus de visiteurs. Plus ceux-ci seront satisfaits, plus Google vous ressortira. C’est un cercle vertueux dans lequel il faut rentrer petit à petit.

Il est prouvé que les internautes vont rarement plus loin que la première page de recherche. Et même sur celle-ci, ils descendent peu en dessous des 5-6 premiers liens. Il est donc important de bien respecter certaine convention afin que Google vous référence du mieux qu’il puisse.

Voici comment se composera cet article :

1. Utiliser un CMS pour réussir son SEO sans compétences techniques

2. Entretenir un blog professionnel

3. Obtenir des Backlinks

4. Comprendre les bases du SEO technique

5. Foire aux questions SEO

1. Utiliser un CMS pour réussir son SEO sans compétences techniques

Les CMS (Content Management System ou Système de Gestion de Contenu) sont des outils qui permettent de créer facilement des sites internet. Ils vous fournissent une interface pour créer des pages web et vous n’avez ainsi pas à écrire une seule ligne code afin pour développer votre site web.

Les conventions de code

Ceci amène un avantage non négligeable, car au-delà des connaissances techniques à avoir, il y a aussi tout un lot de convention et recommandation à respecter. Celle-ci sont fournis pas Google et le W3C pour que votre site soit conforme aux publications de contenu sur le net. C’est sur ces conventions que Google se base pour analyser votre site internet.

Les CMS s’occupent de ces conventions pour vous. Vous pourrez donc vous concentrer sur votre contenu et uniquement votre contenu. Et c’est ce qui va vous importer pour que Google comprenne au mieux les sujets de votre site.

Les modules de SEO

Fournis avec les CMS, il existe certains modules qui analyse le contenu écrit sur vos pages et vous font des recommandations pour optimiser vos pages pour que Google les comprenne encore mieux. Ils sont en général accessible en quelques clics et souvent gratuit.

Vous pourrez ainsi écrire une page, la laisser se faire analyser puis la retravailler en fonction des recommandations faites. Cela passera par l’ajout et la répétition de mots-clés, la retouche de certains paragraphes pour rendre vos textes plus agréable à lire, la mise en place d’une hiérarchie organisée… Plein de conseils qui vous seront transmis et qui nécessite seulement un peu de temps pour les réaliser.

Voici quelques outils SEO gratuits et très complets qui vous feront réussir votre SEO sans compétences techniques :

  • Yoast SEO est un plugin disponible sur WordPress. Il s’intègre donc directement à ce CMS.
  • ScreamingFrog est un service SEO d’analyse de page. Il vous fera des recommandations et est déjà très complet dans sa version gratuite. Il analyse une page grâce à son URL et vous fait des retours sur les optimisations possibles.

Les CMS : le bon moyen pour éviter le codage

L’utilisation de CMS est donc très pertinente si vous ne savez pas où commencer pour créer votre site.

Il existe des systèmes très légers, comme Wix, qui vous permettra de créer des pages très rapidement. Mais qui seront moins personnalisables que d’autres comme WordPress, qui vous permettra une plus grande marge de manoeuvre lorsque vous souhaiterez avoir des fonctionnements plus atypiques. Il existe aussi des CMS purement orientés e-commerce (Prestashop, Magento…) qui vous permettront de gérer un catalogue produit. Il faut en analyser plusieurs et choisir celui qui convient le mieux à vos besoins avant de vous lancer.

D’expérience je vous recommande de partir sur une version WordPress. C’est le CMS le plus utilisé. Il est ultra personnalisable tout en restant assez simple d’accès. Après quelques semaines d’effort, vous obtiendrez un site à votre image et qui respecte toutes les conventions du web. Derrière, vous n’aurez plus qu’à créer le bon contenu, optimisé sur des mots-clés pertinents pour votre activité.

Comme WordPress est le CMS le plus utilisé au monde (37% des parts de CMS en 2020), vous trouverez toujours quelqu’un qui a résolu le problème sur lequel vous venez de buter. Il est donc bien entretenu et vous êtes sûr de pouvoir le faire durer dans le temps.

Si le trafic de votre site est croissant et que votre site commence à devenir solide en termes de contenu, WordPress est de loin le CMS le plus robuste en termes de durabilité.

Contrairement à son concurrent Wix où vous commencerez à sentir les limites de la personnalisation au bout d’un certain temps. De plus, il commencera à devenir limité si vous commencez à avoir beaucoup de trafic.

Par où commencer ?

J’aurais tendance à préconiser Wix pour tester son projet en ligne dans un premier temps. Une fois les idées confirmées (les internautes consultent vos contenus), vous pouvez vous diriger vers un WordPress, plus solide, durable et personnalisable.

Chez Catchr, nous avons choisi WordPress, car notre but est de devenir premiers dans notre domaine et de faire vivre le site sur plusieurs années. Nous avons donc besoin d’un espace que nous fera évoluer dans le temps et qui pourra satisfaire nos envies futures.
Nous avions aussi déjà approuvé notre domaine d’expertise, nous n’avions pas besoin d’un site « ébauche » comme nous aurions pu le faire avec Wix.

Notre but est d’avoir une plateforme stable et mature pour les prochaines années sur un marché en croissance.

2. Entretenir un blog professionnel

Que vous ayez décidé de monter un site vitrine (pour présenter un produit, un service ou juste une information) ou un site de e-commerce (pour vendre en ligne), il est très bon d’intégrer une partie blog à son site internet et de l’entretenir régulièrement.

En structurant vos publications, vous gagnerez rapidement en visibilité et Google comprendra de mieux en mieux votre contenu. Vous apparaitrez ainsi dans les recherches sur de plus en plus de mots-clés pertinents pour vous et vos internautes. Et il vous aidera grandement à réussir votre SEO sans compétences techniques.

Voici comment faire :

Définir une ligne éditoriale claire

Avant de vous lancer dans un blog, il vous faut définir une ligne éditoriale. Choisissez un thème en rapport avec votre site, définissez plusieurs articles tournant autour de ce sujet et agencé les pour trouver une certaine logique. Pour chaque article, vous aurez défini un mot-clé cible et des mots-clés synonymes / secondaires. Vous publierez ainsi du contenu utile à vos utilisateurs et les inciterez à revenir pour consulter les articles suivants.

La recherche de mots-clés est au coeur de votre stratégie SEO. Elle représente le premier fondement et vous servira de boussole vous indiquant si vous faites des progrès ou non !

Un bon moyen de trouver le contenu intéressant pour vos utilisateurs est de définir un persona, pour connaitre le profil type des utilisateurs que vous voulez cibler.

Google apprécie l’activité. Un site qui ne bouge pas sera bien moins favorisé qu’un site qui publie régulièrement. Si en plus vous écrivez autour d’un même sujet, vous vous placerez assez rapidement en tête des recherches sur votre domaine.

Attention, ici le but n’est pas d’organiser son blog comme un journal, avec des publications qui se perdent au fil du temps. Privilégiez plutôt une approche qui ressemble plus à une bibliothèque de contenus super utiles, organisés par catégories.

N’hésitez pas non plus à mettre à jour d’ancien article si vous les estimez obsolètes et de faire du lien entre vos différents articles (anciens vers les nouveaux et nouveaux vers les anciens). Google vérifie régulièrement toutes vos pages. Il prendra donc en compte les changements et vous fera apparaitre plus régulièrement. Votre contenu sera aussi redevenu pertinent plaira d’autant plus aux utilisateurs.

Ne pas hésiter à publier du contenu vidéo

Une technique très simple consiste à publier un contenu vidéo en tête d’article qui résume le contenu de l’article.

booster son seo sans compétences techniques grâce au contenu vidéo

D’après Semrush, 55% des internautes regardent plus de vidéo que tout autre contenu. Une vidéo sera aussi beaucoup plus rapidement partagée qu’un article de blog. Si la vidéo convainc, vos articles seront beaucoup plus lus.

D’ailleurs, il se peut que votre vidéo YouTube apparaisse en première page Google en plus de votre article de blog. Dans ce cas, vous obtenez une double couverture en première page sur une requête donnée !

contenu vidéo dans les SERP

Quels outils pour un blog professionnel ?

Les CMS (oui oui j’insiste) : 

Un CMS est un bon point de départ pour pouvoir publier facilement et améliorer son SEO sans compétences techniques. WordPress vous fournira une interface simplifiée dans laquelle vous pourrez taper des articles sans avoir besoin de HTML, CSS ou Javascript.

Durant la rédaction de l’article :
  • Ne faites pas des phrases à rallonge. Vous perdrez vos lecteurs.
  • Un paragraphe ne doit pas dépasser les 300 mots. Sinon il faut le segmenter.
  • Reprendre les grands titres et bien décomposer vos idées.
  • Utiliser des transitions pour rendre vos contenus plus agréables à lire.
  • Garder un fil directeur en emmenant votre lecteur d’un point A à un point B.
  • Votre lecteur doit s’identifier à votre contenu.
  • Ne complexifiez pas les choses.

Tout ceci améliorera votre lisibilité et l’attention que vous portent vos lecteurs. Vous serez donc plus enclins à les conserver et à les fidélisé. Ce que Google apprécie particulièrement lors de votre référencement dans son moteur de recherche.

Au début cela vous semblera fastidieux, mais au bon de quelques articles, vous structurerez votre page de la bonne manière instinctivement.

Je vous conseille d’élaborer des plans pour définir une bonne structure de contenu, avec les bons sous-titres permettant de travailler votre mot-clé ciblé.

Les outils essentiels pour réussir son SEO sans compétences techniques :

Il existe d’autres outils gratuits pour le SEO pour vous faciliter la vie et savoir sur quels sujets publier vos contenus :

Une fois votre nom de domaine lié, Google Search Console vous fournira les mots-clés sur lesquels votre site remonte. Vous saurez donc quelles sont les recherches faites pour que votre site internet apparaisse dans sur les pages de recherche. Vous aurez alors l’opportunité de publier du contenu sur ces mots-clés là pour apparaitre plus souvent ou de choisir de publier sur d’autre sujet et ainsi apparaitre sur de nouveau mot clef.

  • Semrush

En doublon avec le Google Search Console, vous pourrez voir votre position sur les mots-clés sur lesquels votre site ressort. Vous pourrez voir sur lesquels se positionnent vos concurrents, suivre les tendances dans le positionnement…

Grâce au Google Keyword Planner, vous pouvez trouver de nouvelles idées de mots-clés, et donc de nouvelles idées pour des articles. Vous pourrez ainsi élargir vos cibles. Vous trouverez aussi la position de votre site en fonction d’un mot-clé. C’est très utile pour améliorer son SEO sur un certain domaine.

Fidéliser ses lecteurs = SEO réussi

Entretenir un blog professionnel peut donc être vraiment pertinent pour assurer une relation durable avec vos visiteurs. Plus vous publiez sur des sujets qui les concernent, plus vous verrez votre base d’utilisateurs actifs croître.

Et ce, que vous vendiez un service, une solution SaaS ou des produits sur un site de e-commerce. Dans chaque cas, vous gagnerez en visiteurs, en crédibilité auprès de Google et au final en référencement naturel dans les pages de recherches Google. L’un des meilleurs moyens de réussir son SEO sans compétences techniques est de fidéliser vos lecteurs.

Réussir à faire de votre blog un média sur lesquelles les personnes se rendent instinctivement. 

Pour Catchr nous avons publié pendant 3 mois 2 à 4 articles par semaines. Nous les avons repostés sur nos comptes LinkedIn pour leur donner de la visibilité.

Nous sommes apparus dans un premier temps sur une vingtaine d’autres mots-clés tels que « alerte Google Ads », « surveillance campagne publicitaire », « monitoring Facebook ads »… Et nous voyons les scores augmenter dans les 2 à 3 semaines qui suivent la publication d’un article.

L’entretien d’un blog est donc pour moi le meilleur moyen pour réussir son SEO sans compétences techniques. Cela demande juste de la pratique pour le copywriting et un peu de patience.

Je vous conseille des outils comme Buffer qui vous permettront de gérer et planifier vos publications de contenu sur vos différents réseaux via une seule plateforme.

Une fois le rythme pris, vous verrez votre site apparaitre sur de plus en plus de mots-clés pertinents pour votre activité et gagner en place toutes les semaines !

3. Obtenir des backlinks

Les backlinks sont des liens qui mènent à votre site depuis un site externe. Google les apprécie beaucoup car cela veut dire que des personnes vous accordent suffisamment de confiance pour faire référence à votre site.

Ils représentent également un bon moyen pour développer votre SEO sans compétences techniques !
Les premiers résultats qui apparaissent en premier sur une requête donnée ont généralement reçu un petit lot de backlinks.

C’est un signal très fort pour Google, dont l’objectif numéro 1 est de proposer du contenu utile aux internautes.

Il existe plusieurs méthodes simples pour générer des backlinks :
  • Écrire des articles invités
  • Orienter ses articles de façon à faciliter les backlinks
  • Contacter les bonnes personnes (sur LinkedIn par exemple)
  • Se faire référencer sur des annuaires

Attention, il est important de diversifier vos liens. Si tous les sites qui font référence aux vôtres possèdent le même backlink (mot cliquable et lien identique sur tous), vous risquez d’être pénalisé par Google qui trouvera cela trop redondant. Vous manquez aussi une occasion de référencer tous vos domaines fonctionnels. N’hésitez donc pas à faire parler de vous au travers de tous les mots clefs importants pour votre site et à utiliser des synonymes de votre requête phare.

Pour Catchr, notre domaine principal est la surveillance d’outils marketing. Nous essayons d’apparaitre dans notre réseau sur des liens tels que « Alerte Google Ads », « Monitoring Facebook Ads » ou encore « Détection d’anomalie SEA ».

Une bonne méthode pour diversifier les liens est de laisser vos partenaires vous présenter. Chacun aura sa manière de faire et vous aurez ainsi plusieurs liens différents menant à votre site.

Écrire des articles invités

Un article invité est un article écrit par vos soins, sur un sujet que vous maitrisez à destination d’un site tiers. L’utilité de ce genre d’article est la renommée auprès de Google.

Dans cet article, vous allez prendre le soin de créer un ou plusieurs liens vers vos contenus sur votre site. Plus vous obtiendrez de lien externe qui amène sur votre site, plus Google estimera que votre contenu est pertinent.
3 règles d’or à prendre en compte dans sa stratégie d’obtention de backlinks : 

1. Privilégiez un site qui a une bonne autorité de domaine (vous pouvez obtenir cette information avec le plugin MozBar).

2. Jetez un oeil au trafic du site (vous pouvez utiliser SimilarWeb).

3. Une thématique complémentaire à la vôtre (ici, Majestic SEO sera votre ami).

Comment construire un partenariat pour écrire un article invité ?

Il faut tout d’abord vous renseigner sur le site où vous souhaitez publier vos articles. Vos cibles doivent correspondre, car vous devez écrire sur les sujets qui vous sont pertinents et qui le seront donc pour les visiteurs du site tiers.

Il faut ensuite trouver un terrain d’entente. Si vous tenez un blog vous-même, un échange d’article est une bonne solution. Vous faites ajouter du contenu sur votre site et vous récoltez quelques backlinks en publiant sur un autre.

C’est un des meilleurs moyens et tout le monde en sort gagnant, même vos visiteurs qui découvrent un autre point de vue traitant du même sujet. C’est alors enrichissant pour tous.

Attention, des échanges de liens abusifs peuvent être considérés comme une tentative de fraude par Google qui pourrait pénaliser votre site.

Se faire référencer sur des annuaires

Il existe sur internet des annuaires pour tout. Choisissez les 5 à 10 premiers dans votre domaine, inscrivez-vous, rédigez une description de votre site, service, solution… Et publiez-la.

La plupart ont une offre gratuite, qui ne vous fera pas énormément de vue, mais vous commencerez à avoir plusieurs sites qui feront référence au vôtre. Vous pourrez toujours choisir de payer pour augmenter votre visibilité sur les plus gros annuaires.

Chez Catchr, nous avons couplé les articles invités et les liens dans les annuaires à la sortie d’article récurrent sur les 3 premiers mois.

Cela demande un peu de travail en plus, mais c’est assez rapidement payant pour le SEO. Nous avons aussi choisi de rester sur les parties gratuites des annuaires car l’investissement était plutôt conséquent.

4. Comprendre les bases du SEO technique

Je vous en ai parlé un peu plus haut en vous disant que les CMS pouvaient tout gérer pour vous. Et qu’il était tout à fait possible de réussir son SEO sans compétences techniques.

C’est vrai ! Mais il est aussi bien de connaitre les bonnes pratiques pour pouvoir collecter quelques points en plus quand l’occasion se présente.

Voici une liste de points facilement identifiables auxquelles vous devrez faire attention pour que votre SEO reste au top :

Le sitemap.xml.

C’est le plan de votre site. Il permet de lister toutes les pages présentes sur votre site et de les lier les unes aux autres via une certaine architecture.

Même si Google ne se base pas dessus pour parcourir votre site, il essayera de le trouver et vous sanctionnera si celui-ci n’apparait pas. Les CMS le généreront pour vous si vous en utilisez. Sinon, il faudra penser à le mettre à jour. Voici ce à quoi il doit ressembler :

L’organisation de son site

Il faut impérativement que la structure de votre site soit logique. Créez des catégories et des sous-catégories dans lesquelles publier vos articles. Vous ne voulez pas d’une page orpheline, c’est à dire qui ne rentre dans aucune catégorie ou de pages trop profondes (à plus de 4 clics de votre page d’accueil).

Google indexe votre site en partant de votre page d’accueil. Il cherche les catégories principales, puis les sous-catégories, puis vos pages de contenu. Si tout n’est pas correctement lié, il vous sanctionnera sur votre SEO. Et s’il ne trouve pas certaines pages, vous n’avez aucune chance de les voir référencés. Le maillage interne (liens entre vos différents contenus) tout comme les liens externes est essentiel pour votre référencement naturel.

Des urls précises et simples

Travaillez toujours l’url d’une page pour quelle reflète la destination et le contenu de la page en quelques mots.

L’URL de votre site ressemblera à : https://www.monsite.com.

L’URL d’une catégorie sur votre site ressemblera à : https://www.monsite.com/ma-catégorie/.

Enfin, l’URL d’un contenu dans une catégorie de votre site ressemblera à : https://www.monsite.com/ma-catégorie/mon-contenu.

Exemple :

https://www.livementor.com/

https://www.livementor.com/blog/

https://www.livementor.com/blog/mots-cles-seo

La dernière partie de l’URL qui concerne la page de votre contenu (ici : « mots-clés-seo) est appelée le Slug. Il est directement paramétrable depuis Yoast SEO sur WordPress.

changer son slug sur wordpress

Plus ce slug sera court, précis et représentatif, plus Google appréciera. Ce slug doit contenir votre mot-clé et ne doit pas dépasser 4 caractères si possible. Essayez dans la mesure du possible de supprimer tous les mots inutiles (du, de, la, pour, sur, avec, date…) afin qu’il soit Google friendly au maximum.

La vitesse de chargement de son site

Google recommande un temps de chargement de page inférieur à 3 secondes. Au-delà de ces 3 secondes, plus de 50% des utilisateurs auront déjà fermé le site et seront allés voir le suivant dans la liste.

Pour conserver une certaine rapidité de vos pages, il y a 2 gros points à travailler :

  • Vos images doivent être légères. Il existe des formats d’image qui permette de la compresser (et donc de réduire son poids) sans perdre trop en qualité. Vos pages web n’auront donc pas de gros format d’image à charger lors de leur ouverture. Vous gagnerez de précieuses secondes.
  • L’utilisation du JavaScript. C’est un peu plus complexe, mais c’est ce qui alourdit beaucoup le chargement d’une page. Il vous faudra éviter d’en utiliser trop. Et si vous en utilisez, il ne faudra mettre que le minimum. Beaucoup de sites se retrouvent actuellement à charger toute une librairie JavaScript alors que seul un fragment est utilisé. Si vous avez des développeurs dans vos équipes, c’est à eux qu’il faut en parler.

Si vous avez un site WordPress, cette ressource vous sera très utile :

Comment optimiser la vitesse de chargement de son site ?

Éviter de dupliquer ses contenus

Lorsqu’une de vos pages traite d’un sujet, évitez de publier une autre page qui parle de la même chose.

Il vaut mieux mettre la première page à jour et la compléter. Google indexe vos contenus et comprendra que vous avez fait une mise à jour. Il vous favorisera alors car votre site est entretenu. En revanche, il vous sanctionnera s’il trouve que vous avez beaucoup de pages qui expliquent les mêmes choses.

Google LightHouse

Google fournit LightHouse. C’est une extension pour navigateur qui permet d’analyser une page web. Vous trouverez des recommandations sur les points à améliorer pour vos sites et des conseils pour les réaliser.

Il attribue une note sur 100 sur 4 points : les Performances, l’Accessibilité, les Bonnes Pratiques et le SEO. Plus les notes sont hautes, meilleurs le site sera référencé.

Et il fournit à chaque fois les explications pour faire augmenter ces notes :

Tout n’est pas toujours simple à mettre en place, mais il est bon de relancer l’analyse régulièrement pour toujours s’améliorer et vérifier que la publication d’un contenu récent n’a pas affecté les notes.

5. Foire aux questions SEO

Combien de temps met une page à apparaitre dans la première page de recherche Google ?

Cela dépend de plusieurs choses :
  • La renommée de votre site.
  • La fréquence de publication sur votre site.
  • La portée de votre contenu auprès du public.

Si vous publiez sur un site déjà très visité par beaucoup de personnes et où il y a une publication par jour, cela devrait prendre 1 à 2 semaines.

Si au contraire vous lancez un site internet sur un sujet assez spécifique et que vous ne publiez qu’un article toutes les 2 semaines, cela peut prendre entre 2 et 6 mois.

Vous pouvez aussi soumettre certaines pages ou un sitemap.xml d’un site à Google grâce à ce lien pour essayer d’accélérer un peu le processus. Mais cela prendra tout de même un certain temps.

Comment faire si je ne veux cibler qu’une certaine ville ou région dans un pays donné ?

En premier lieu, Google se basera sur votre langue pour ne cibler que les personnes pouvant vous lire. Vous serez donc déjà limité à ce public-là.

Mais dans un second temps, vous pouvez remplir la fiche Google My Business, qui vous permettra d’apparaitre dans les pages de recherche associée à votre lieu de travail grâce à Google Map.

C’est un bon moyen de faire comprendre à Google que vous êtes un commerce de proximité par exemple. Cet article sur le blog de LiveMentor vous en dira plus :

N’hésitez pas à me poser vos questions sur le référencement naturel dans les commentaires de cet article pour faire grandir cette foire aux questions 🙂

Réussir son SEO sans compétences techniques est tout à fait possible !

Le référencement naturel peut paraitre opaque à qui ne connait rien à la création de sites internet. Mais si vous utilisez les bons outils pour vous faciliter la vie, rien de ne sera impossible avec de la patience et du travail.

Vous trouverez plein de recommandations en ligne sur les différents CMS utilisables selon vos besoins et pleins de recommandation sur les différentes approches pour augmenter vos places dans les recherches Google.

Pour vous donner un dernier conseil, prenez toujours le temps de travailler vos publications, que ce soit sur votre blog ou sur celui d’un partenaire.

Il vaut mieux publier un contenu de qualité 1 fois par mois que 10 articles incompréhensibles par semaine. Google cernera beaucoup plus facilement les sujets de votre site internet et les ressortira dans sa recherche de manière beaucoup plus pertinente.

En SEO, la qualité prend le dessus face à la quantité !

Vous construirez ainsi les bonnes bases d’un site internet qui dure. Le SEO est une bataille de patience. Si votre site et votre contenu sont adaptés, votre placement dans les pages de recherches augmentera petit à petit en quelques mois.

Mais une fois bien référencée, chaque publication ne mettra plus que quelques semaines à se retrouver parmi les premières recherches. Et vous pourrez ainsi réussir votre SEO sans compétences techniques particulière.

Attention, une position acquise ne l’est jamais à vie, pensez à bien mettre à jour votre contenu en le complétant et en ajoutant des mots-clés synonymes sur lesquels les internautes trouvent également votre article.

N’hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire et à nous dire comment vous avez fait remonter votre site sur les premières pages de recherche Google ?

formation marketing digital

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Avatar

Johan Chemin

Développeur e-commerce puis co-fondateur de Catchr, je me suis toujours intéressé aux outils digitaux e-commerce, SEO et SEA. Je suis maintenant Customer-Success chez Catchr, mon but est de faire progresser le monde du référencement avec des outils innovants !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :