Blog LiveMentor
addiction réseaux sociaux

J’utilise Facebook pour mon projet et cela détruit ma productivité

Pour recevoir toutes les informations concernant le lancement du carnet co-édité par 23 heures 59 éditions et LiveMentor, c’est ici : Le carnet du temps.

Pour ceux qui n’ont pas le temps de tout lire, un exercice académique très pratique est proposé à la fin de cet article.

Voici le programme de la semaine :

– Nous avons commencé par expliquer le problème de toutes les méthodes de productivité

– Nous avons détaillé une technique utilisée par les mentors pour organiser leur calendrier

– Nous passons une heure par jour sur Google Agenda : nous vous avons partagé notre rituel

– Nous traitons notre addiction aux écrans et les notifications qui nous interrompent constamment

Bonne lecture ! //


 

Il y a quelques semaines, j’ai sondé les élèves de LiveMentor sur la problématique de la productivité. Je voulais savoir ce qui les bloquait vraiment et les empêchait d’être productif. C’est également la question que nous vous avions posé lors du premier cours. Je remercie tous ceux qui ont pris le temps de répondre !!

Au fil de vos réponses, j’ai bien retrouvé les problématiques liées à la concentration, à l’organisation de votre calendrier, à l’art de prioriser… Et beaucoup d’entre vous étaient d’accord sur un point : les réseaux sociaux sont un gouffre, sur lesquels on passe DES heures chaque jour.

Quand on ne se sent pas productif et qu’on fait le bilan à la fin de la journée, il est difficile d’expliquer les causes de cette non-efficacité. On se sent fatigué, mais comment savoir si la journée a été impactée par

  • Un manque d’organisation de son calendrier
  • Une mauvaise priorisation
  • Un manque d’anticipation…?

En revanche, s’il y a une chose dont est certains, c’est le temps qu’on a passé sur les réseaux sociaux. Avec cet arrière goût de temps inutilement gaspillé…

À chaque problème, sa solution. J’ai isolé quatre problématiques et je vous partage les outils de nos mentors à travers des cas pratiques.

Le plan de cet article :

I) Les réseaux sont le cœur de mon activité : normal que j’y passe ma journée, non ?
II) J’utilise Facebook Business Manager et je galère
III) Je passe trop de temps sur les groupes Facebook
IV) Facebook est addictif…
V) EXERCICE PRATIQUE : à vos commentaires !

—————————————————————————————————–

Les réseaux sont le cœur de mon activité : normal que j’y passe ma journée, non ?

NON !!

Ce n’est PAS NORMAL.

Je pense à Paula, notre Community Manager préférée et mentor de notre formation Instagram. Elle gère le compte Instagram de l’élégante présentatrice Cristina Cordula. Paula a repris de zéro son instagram et aujourd’hui, elle possède plus de 600 000 fans…

Avant de rencontrer Paula, j’étais persuadée qu’elle devait passer toute sa journée sur les réseaux. Même si son travail consiste à chercher des comptes inspirants, à travailler sur son contenu, à publier, à répondre aux milliers de fans de Cristina… Paula réussit à contrôler le temps qu’elle passe sur Instagram.

Alors je lui ai demandé de nous partager 3 recommandations, pour optimiser le temps passé sur les réseaux :

  1. Préparer en amont le contenu et les photos à publier.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire, c’est ne rien programmer et tout faire au compte goutte.

Cas pratique :

Pour programmer ses publications et les préparer en amont :

  • Se prévoir une journée complète de shooting photo, pour un mois de contenu
  • Se prévoir quelques heures de curation, pour un mois de contenu

Paula utilise des applications de publication comme later.com ou agorapulse, qui lui permettent de programmer ses posts à l’avance. Elle le fait de façon hebdomadaire. Elle lui suffit de glisser ses photos sur l’agenda et sélectionner le jour et l’heure à laquelle elle souhaite publier la photo.

 

2.  Organiser les échanges avec sa communauté

Evidemment pour fédérer et fidéliser sa communauté, il est essentiel d’échanger avec elle. MAIS il faut résister à l’envie de répondre à tout moment de la journée, sans s’organiser.

Pour ça, enlevez la tentation et retirez les NOTIFICATIONS (c’est la base !!).

Cas pratique : Publier de façon efficace.

Sur Instagram il faut interagir avec les autres. Mais comment le faire sans se sentir submergé ?

Pour booster l’engagement de vos publications sans perdre du temps, pensez à :

  • avant de publier votre photo / vidéo : passez 10 minutes sur Instagram pour liker et commenter des publications des personnes que vous suivez
  •  après publication : répondre – surtout pendant la première heure – aux commentaires laissés sur votre photo. L’algorithme prend en compte l’engagement et la rapidité de réponse
  • fin d’après-midi : passez 20 minutes à explorer les hashtags pertinents pour soi et interagir avec les comptes populaires de votre niche

 

  1. Ne pas consulter les réseaux avant de se coucher.

Cela ne concerne pas seulement Instagram. Il parait que le fait de regarder les écrans dans son lit provoque des troubles du sommeil. J’avoue ne pas être contre l’idée de grappiller quelques minutes de sommeil. ?

Finissons par une touche philosophique, ce qui correspond bien à Paula :

Paula a paradoxalement développé une hyper conscience des effets pervers engendrés par les réseaux. L’une des choses qu’elle a remarqué, c’est qu’elle passe plus de temps à consommer de l’information plutôt qu’à vivre. Sa solution pour limiter la casse : cantonner strictement l’usage des réseau à son activité professionnelle.  

 J’utilise Facebook Business Manager et je galère  

> Je découvre les joies des publicités Facebook.

> Je ne comprends pas grand chose.

> Je crois que j’ai compris et finalement ça ne marche pas.

Je m’arrache les cheveux à décrypter les indicateurs de ma campagne (les vilains CPC, CPM, CTR, CPA et que sais-je encore).

Rassurez-vous ! Tous les élèves de Marc, notre expert de la formation Facebook, sont passés par là.

C’est la longue traversée du désert.

Il faut du temps pour se former, alors patience ! Accepter de tâtonner : tester, corriger, re-tester, re-corriger…

Ce n’est pas un manque de productivité si vous n’atteignez pas les résultats escomptés. Être productif c’est également préparer le terrain en réalisant des micro-tâches qui servent d’enseignements.

“Mais je tâtonne tous les jours pendant des heures…”

Comment ne pas se noyer en ne faisant plus QUE ça ?

Une solution : prévoir des créneaux dans son agenda exclusivement réservés à Facebook Business Manager.

Petite astuce : n’hésitez pas à augmenter le niveau de précision dans votre agenda, pour plus d’efficacité et moins de flou.

Exemple : se fixer un créneau dédié aux choix d’objectifs selon ses types d’audience (vues vidéos, conversions, trafic, interaction…). Pour plus de détails sur le charabia Facebook, se référer à Marc 🙂

Je passe trop de temps sur les groupes Facebook

Beaucoup d’entrepreneurs font partie d’une communauté active ou d’un réseau qui s’entraide, se file les bons plans, se fait la courte échelle. 

Par exemple, nos élèves en formation échangent très activement sur notre groupe Facebook « La communauté des élèves LiveMentor ». Nous avons eu 37 000 post sur les trois derniers jours sur ce groupe 🙂 Comment ne pas s’y perdre…?

Une élève m’a dit :

« Les notifications pleuvent sur le groupe Facebook LiveMentor et comme je souffre du syndrome FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de louper un truc), c’est plus fort que moi, il faut que je regarde tous les posts. On ne sait jamais, si le post qui changera ma vie y est ! »

Comment faire ??

La première chose indispensable à faire : Désactivez les notifications pour ne pas être tenté !!

 

Désactiver notification FacebookPIRE ENCORE, si vous continuez à recevoir des mails de FACEBOOK, ce n’est PAS NORMAL !! Désactivez TOUTES les notifications.

Puis : se fixer sur Google Agenda un rendez-vous avec le groupe LiveMentor (ou n’importe quel groupe Facebook ou forum d’échanges).

Vous vous fixez un créneau de 20 min, 45 min voire 1h en fonction de votre besoin. Et vous le faites tous les jours, ça deviendra une habitude. Vous cesserez d’y aller au fur et à mesure de la journée, quand bon vous semble. C’est le meilleur moyen de gagner en concentration et ne pas se disperser sur un groupe facebook.

Pendant le créneau que vous vous êtes fixé, vous pourrez :

  • Faire des recherches par mot clé au sein du groupe pour cibler ce qui vous intéresse le plus (#newsletter par exemple).

Recherche groupe LiveMentor

  • Naviguer au gré des publications pour piocher des idées, échanger, vous inspirer, vous rassurer 🙂

Facebook est addictif…

Un autre élève m’a écrit :

“Je suis souvent déconcentré par les réseaux sociaux et si je n’ai pas une to do, je vais volontairement dessus et je pourrais y rester une heure sans broncher.”

Eh oui, TOUT est méticuleusement pensé pour vous rendre addict.

Le fil d’actualité facebook se déroule, les vidéos s’enclenchent, les notifications vous attaquent…Les interfaces des médias sociaux sont pensées pour vous faire rester le plus longtemps possible dessus. C’est comme ça qu’ils génèrent du revenu.

Face à cette armée bien pensée, comment s’auto-discipliner ? Pour ne pas lutter, il vaut mieux faire de la prévention. Cela revient à ne pas acheter de Nutella pour ne pas craquer.

  • SOLUTION : Les outils de blocage

François Xavier de LiveMentor les adore.

  1. Il programme des créneaux pendant lesquels ses sites préférés seront bloqués (pas de Youtube, pas de Facebook, pas l’Equipe… ) Exemple : il bloque Youtube tous les jours, sauf de 18h à 20h. Il a choisi l’application Freedom.
  2. Il bloque son fil d’actualité sur Facebook via l’application news feed eradicator

 Newsfeed eradicator

  • SOLUTION : Se réserver un créneau pour se distraire sur les réseaux

À titre personnel, je ne suis pas fan des outils de blocage. Je m’autorise une pause bien définie : j’ai pris l’habitude de papillonner sur Facebook à 12h et vers 19h. Le pire consiste à faire des allers retours entre Facebook et la tâche sur laquelle on planche. C’est mortel !

Mieux vaut encadrer ce temps et faire une vraie pause de 15 minutes.

EXERCICE PRATIQUE : à vos commentaires !

On finit cette semaine dédiée à la productivité avec un dernier exercice. Écris-moi en commentaires :

  • Ton ressenti par rapport à l’addiction aux réseaux sociaux et tes éventuelles difficultés à te déconnecter
  • Les choses que tu as mises en place pour lutter contre ça / Les choses que tu aimerais mettre en place dans les prochains jours

 

Certains ont peut-être vu passer l’info.. 2019, c’est l’année d’une belle collaboration entre Anne Humbert et LiveMentor ! Nous allons sortir ensemble un carnet secret, intitulé le Carnet du TEMPS !

Nous lançons la production de ce carnet, co-édité par 23heures59 editions et LiveMentor pour mi-mars. Il ne s’agit d’un simple carnet. C’est un carnet particulier, un carnet pour amadouer un être capricieux : le TEMPS.

Lors de notre dernière réunion, nous avons listé les réflexions suivantes. Je vous les partage en ayant hâte de lire vos avis sur le sujet !

– L’argent se perd, mais se regagne. Le temps se perd toujours !

– Il faudrait toujours commencer par prendre LE TEMPS DE FAIRE DES CHOIX….

– Mais on est tellement préoccupés par LE TEMPS DU JOUR (« est-ce que je vais réussir à faire tout ce qui est prévu aujourd’hui ?! »)…

– Que l’on réduit fatalement LE TEMPS DES PROCHES…

– Pour encore et toujours oublier LE TEMPS POUR SOI !

Est-ce que cela vous parle ? ?

Pour recevoir toutes les informations concernant le lancement de ce carnet, c’est ici : Le carnet du temps.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

EstelleHaas

EstelleHaas

  • J’ai supprimé les apps sur mon téléphone (sauf Instagram), puis la seule raison d’avoir mon téléphone à la main, c’est Instagram, donc lorsque j’ai besoin de vraiment travailler, je bloque mon téléphone avec Cold Turkey (et tant pis pour les appels).
    J’ai réduit mes réseaux au strict minimum (je n’ai que Facebook et Instagram), et je n’ai quasiment aucun contact sur Facebook.
    Le soir, je laisse le téléphone et l’ordinateur hors de la chambre. Le téléphone est un mini-ordinateur, je le traite comme tel. 🙂

  • Je suis en phase de recentrage (après une période de salariat) et c’est en ce moment impossible de me concentrer pour décider comme je vais me lancer en freelance. J’ai pris des mesures depuis la semaine dernière :

    – me desinscrire de tous les groupes associatifs dont je faisais partie (sur facebook), pour ne plus me sentir obligée de travailler sur ces sujets. Pareil avec les amis liés à ces activités, je me suis désabonnée. Pas le choix j’ai besoin de toute mon énergie du côté pro. J’ai aussi prévenu les militants que je me désengage.

    – désinstallation des app facebook et twitter

    – une vraie deconexion de 7 jours. me fixer la date du 15 juin pour revenir vers mes mails, revoir des videos LM et recontacter une cliente en phase de suivi après une presta de conseil (elle est prévenue).

    Pour ce qui est des notifications, j’avais déjà pris l’habitude de ne pas y reagir tout de suite.

    Et j’utilisais toggle pour minuter toutes mes tâches de travail (payé ou non, même l’administratif) pour avoir une idée du temps que j’ai besoin.

    >> Après la lecture se cet article, je vais mettre en application le google calendar et être beaucoup plus spécifique sur ce sur quoi je vais allouer mon temps de travail. Je vais être aussi beaucoup plus stricte avec les moments où je vais consulter mon smartphone.

  • Ma technique pour ne pas être tentee de regarder mon smartphone toutes les 2 : supprimer les notifications. Si j’y réfléchis un peu, quelque soit la notification, elle peut attendre 1h ou 2. Forcement, j’avance mieux 🙂
    J’ai aussi installer une petite application fun « Forest ». Je définis le temps où je ne dois pas être déranger, l’appli plante une graine et si je ne sors pas de cette application, autrement dit si je bosse, la graine devient un arbre. Ok, ça a un côté enfantin mais ça marche 😀
    Et j’ai aussi décidé de ne plus utiliser twitter. Ça ne m’apporte aucun trafic et c’est très chronophage …

  • Bonjour à tous, petite astuce pour les réseaux sur le téléphone : j’ai « caché » les applis Instagram, Facebook, etc dans un sous dossier de mon iPhone dans une seconde page, pour ne plus voir les icônes des applis sur mon écran directement. Cela couplait au fait d’enlever les notifications, je ne suis plus tentée d’aller voir ce qu’il se passe et j’oublie même parfois pourquoi j’ai eu le réflexe de déverrouiller mon écran … Outre les réseaux, je lis mes mails 4 fois par jour (8H, 12H, 14H, 18H) uniquement et j’ai enlevé les notifications mails sur mon téléphone et mon ordi –> une paix royale au bureau !

    • ah cooollll ce que tu as mis en place. Faut vraiment que je désactive mes notifs sur mon Mac et Iphone, mais je n’ai jamais pris le temps de regarder la procédure… A mettre en place rapidement 😛

  • A titre personnel je n’ai aucun problème, c’est une distraction qui me s est de « pause ». A titre professionnel, je suis membre de plusieurs groupes ou je m’inspire et échange mais surtout je prospecte. Le problème c’est que je laisse les notifications et du coup dès que je vois un post potentiellement intéressant j’y vais.
    Je vais donc enlever les notifications et me programmer des « moments réseaux »

  • Bonjour! Je suis comme Gia, mon ordinateur et mon téléphone sont interdits dans ma chambre. Sur mon tél, je n’utilise pas FB comme ça je ne suis même pas tentée par les notifications, de toute façon je ne capte rien à l’atelier et le monde ne va pas s’écrouler pendant que je travaille (et de toute façon, je ne pourrais rien y faire). Par contre j’ai décidé de limiter mon temps avec la communauté LM car elle est trop chronophage même si super intéressante! Maintenant, je vais faire comme Alex, y aller 15 min APRES avoir travaillé, un peu comme une récompense…Je fais la même chose avec les Live, je voulais tous les suivre mais ça prend trop de temps et je ne crée plus. Je culpabilise mais j’en rate…
    Je n’utilise pas le calendrier Google car je suis encore très « papier » et mon agenda est très petit donc je ne peux mettre que 3 trucs par jour à faire… mais j’ai des pages entières de ce que je dois faire dans le mois! (tout sectorisé: travail/création/enfants/jardinage/bricolage/associations…)

    • Je n’utilise pas Google Agenda, mais j’ai créé mon calendrier sur Excel et je m’organise plusieurs semaines / mois à l’avance. (Genre pas besoin d’un calendrier éditorial, je mets tout au même endroit, je préfère.)
      🙂

  • ma problématique n’est pas forcément les réseaux sociaux, mais les écrans, à ce depuis plus de 50 ans (oui les cathodiques, les LCD; les led ou plasma) alors j’invente des trucs au fur et à mesure de ma vie pour avoir du temps pour vivre et dormir (travailler ça je sais faire !). la difficulté pour moi et d’ouvrir et fermer la vanne du temps que je décide pour ˆetre devant un écran. Car une fois les yeux sur l’image (smartphone, tablette, PC ou téléviseur) ma volonté perd doucement sa place pour céder à l’hypnose FOMO : je suis capable de regarder n’importe quoi avec une impression d’apprendre qqchose. Alors l’arrivée des réseaux sociaux n’a pas changé les choses.

    #déjàmisenplace :
    – sortir la bouilloire à thé du bureau afin de « m’inviter » chaque heure à me lever et faire qq pas
    – apprendre à écouter les signaux de sommeil de mon corps, jeter tous les K-tips et cure-dent afin de respecter la lourdeur de mes paupières
    – bloquer le mécanisme de ma table assis/debout afin que quand mes épaules me font mal, je stoppe et je fais une autre activité plutˆot que juste changer de posture ou de position en restant devant mon écran
    – programmer une alarme lorsque la machine à laver le linge a terminé, cela me permet de décoller aussi de mon écran
    – lorsque je repasse, j’écoute des formations ou des webinaire, sans mettre l’image. De cette manière là mon linge n’est pas brulé…….
    – les AEA (appareils éléctroniques addictifs) sont depuis longtemps interdits à table et dans notre chambre à coucher

    #enplacecesprochainsjours :
    – consulter FB chaque jour 20 mn, plutot que 4 fois par semaine 2 heures.
    – me calquer sur mon conjoint, très discipliné, qui ne consulte FB que durant le temps de son café matinal accompagné du yogourt. (je vais plutot lui demander de me secouer si je reste pluggée à la table alors qu’il se lève)
    – commencer enfin la formation de LiveMentor sur les réseaux sociaux afin de me servir d’Instagram et Twitter, plutot quejuste effacer les notifications que je reçois dans Outlook.
    – interdir les AEA (cf plus haut) des WC et salle de bain (eh, oui, j’essaie d’optimaliser….) afin de ne plus me retrouver avec la lunette des WC gravée dans les fesses pour la suite de la journée

    • tu as la chance d’avoir un conjoint organisé, mets le en valeur sur ce point en lui demandant de t’aider à te « sevrer ». Vous partagerez cela et ce sera tout bénéf pour chacun… cool. Aller je file bosser 😉

      • merci Delphine, cela fait des années que je le lui demande, mais il ne se sent pas prèt à le faire. Pour lui, il s’agit juste de volonté et il ne comprends pas ma difficulté. belle journée à toi

  • Bonjour, merci pour cet excellent article comme d’hab 🙂 L’appli freedom n’existe plus sur iphone, ya t’il une autre par laquelle je pourrais le remplacer svp? Merci

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :