Blog LiveMentor
Gemmyo-LiveMentor

Comment Pauline Laigneau, co-fondatrice de Gemmyo, organise ses journées ?

Récemment, Alexandre Dana, fondateur de LiveMentor, a pris le temps d’interviewer Pauline Laigneau, co-fondatrice de Gemmyo.

Un seul thème pour cette interview : le TEMPS.

Oui, le temps. Le temps qui passe pour nous tous. Le temps que nous essayons constamment d’optimiser. Le temps qui semble disparaître toujours plus vite.

Cette interview fait partie d’une série, réalisée en amont de la sortie du Carnet du Temps.

Le Carnet du Temps est un projet mené par LiveMentor et la fantastique maison d’édition 23heures59éditions.

Cette maison d’édition, créée par Anne Humbert, fait bien plus que de la papeterie. Elle crée des carnets de méthodologies pour vous aider à réussir vos projets personnels et professionnels et planifier vos rêves.

Parmi les interviews déjà réalisées, on retrouve :

Revenons-en à Pauline Laigneau. Dans l’interview ci-dessous, ses conseils sont une mine d’or pour tout entrepreneur qui veut améliorer sa gestion du temps.

pauline laigneau chat rose

Pauline est une grande entrepreneuse.

Qualifiée de « bête de concours » par Le Monde pour sa capacité à cumuler Normale Sup et HEC, Pauline est surtout la co-fondatrice de Gemmyo, une bijouterie en ligne.

À côté, Pauline gère deux podcasts à succès :

Et parce qu’elle n’arrête jamais de se donner de nouveaux défis, Pauline a aussi décidé… de se mettre au running et de se préparer au semi-marathon de Paris !

Voir cette publication sur Instagram

Épisode 44 – construire des routines sportives, détox digitale et outils de négociation. Aujourd’hui, je réponds en détails à 3 questions : Comment se créer des routines et créer un système pour les tenir dans le temps Pourquoi il m’est apparu nécessaire de réduire ma consommation de temps d’écran, et quelles techniques j’ai mis en place pour le faire Enfin, qu’est-ce qu’une bonne négociation et quelles conseils puis-je vous donner pour arriver à vos fins, sans griller votre réputation ! Comme à chaque fois, ces réponses n’engagent que moi et je ne prétends pas avoir la seule et unique solution à ces problèmes. Si d’ailleurs vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à me les partager ici en commentaire ! Cheers, P.

Une publication partagée par Pauline Laigneau (@plaigneau) le

Voici donc les 5 questions posées par Alexandre à Pauline, et ses réponses…

1. Comment libères-tu du temps pour ce qui compte vraiment ?

On me pose souvent cette question… On me demande : “Mais comment tu fais pour gérer deux podcasts, ta boite, ton mari, tes potes ?”

Je réponds en partageant un exercice qui compte pour moi.

Il me permet de prendre de la hauteur en divisant mon temps en 4 catégories :

    • Au niveau personnel
    • Au niveau pro
    • Sur ma santé
    • Pour ma famille

Je me demande ensuite profondément “qu’est-ce qui est important pour moi ?” dans chaque catégorie.

Je fais cet exercice une fois par an et c’est l’occasion de se poser les bonnes questions :

    • Qu’est-ce que j’ai trop fait l’année dernière ?
    • Qu’est-ce que je dois arrêter de faire ?
    • Quelles routines je peux mettre en place ?

J’ai réalisé par exemple, via cet exercice, un élément simple : je veux vivre longtemps et je veux être en bonne santé !

Le sport, c’est donc une solution pour moi. Mais je voulais aller plus loin pour être sûre de bien gérer mon temps.

J’ai donc décidé de me prendre un coach deux fois par semaine. C’est très construit et réfléchi comme approche !

Tu commences par tes grands objectifs. Cela se traduit par faire du sport, par exemple. Et ensuite, tu mets en place des actions concrètes comme le coach deux fois par semaine. Les actions concrètes servent à se créer de nouvelles routines de vie, et c’est très difficile, je peux te l’assurer !

Pour moi, le point important, c’est de se créer des contraintes. Je veux mettre en place un système pour tenir. Je ne me dis pas “je commence cette année à faire du sport”, je me dis plutôt “je vais faire du sport deux fois par semaine à 6H15 en faisant de la course à pied en bas de chez moi”.

Se forcer, c’est prendre un coach par exemple. J’ai pas de volonté, mais je me mets des contraintes et je tiens.

Et attention, cela ne fonctionne que parce que je fais certains choix et que je refuse certaines choses… Concrètement, je me lève très tôt le matin et je me couche tôt le soir.

Je me barre assez tôt en soirée… Je m’autorise une soirée par semaine où je dépasse 22H30, et une le week-end. Il y a des contraintes !

La productivité, c’est renoncer à certaines choses et mettre en place certains systèmes.

2. Comment protèges-tu ton temps ?

Il y a des règles immuables à mes yeux.

Par exemple, quand tu fais un régime, tu dis « je vais essayer de ne pas manger de sucre ».

Et quand tu crées les règles, c’est des règles indéboulonnables. Il ne faut plus revenir dessus.

Elles ne sont pas là pour être cassées, elles sont là pour être suivies à la lettre !

C’est comme pour les urgences, elles ne sont pas à une heure près…

J’apprends donc à dire NON et à ne me pas laisser déborder.

3. As-tu des routines ? Si oui, lesquelles ?

La routine de sommeil est une routine très importante pour moi.

Je n’y déroge pas, même en soirée (dans la semaine), je rentre pour dormir à 22H30. Je me barre avant les autres ! 

Autre astuce : 30 min avant de dormir, je fais quelque chose qui n’a rien à voir avec Instagram, au travail et à internet de manière générale.

Quand j’arrive chez moi, je me suis fixée une règle: je laisse le téléphone en bas. 

J’ai un appartement doté d’une petite mezzanine. La chambre est située dans cette mezzanine, quand je monte, je ne veux pas avoir le téléphone près de moi.

Si je reçois un appel c’est qu’il y a une urgence et je le prends. Mais si c’est juste un email, je n’ai pas besoin de le lire… et pas besoin d’être dérangée par la notification.

4. Quand as-tu l’impression de perdre ton temps ?

Pour moi , je perds mon temps quand j’ai accepté de faire quelque chose, en traînant les pieds.

Honnêtement, à chaque fois que j’accepte un rendez-vous, je sais qu’il y a un risque. Le risque d’accepter alors que dans ma tête, ce n’est pas un grand « OUI, il faut que tu fasses ce rendez-vous ! ».

Quand c’est un « on verra bien, ça peut servir à quelque chose… », on est souvent déçu !

J’ai souvent le regret (assez rapidement) de me laisser entraîner dans un « trop » :

  • Trop de rendez-vous..
  • Trop de talks…
  • Trop de sollicitations…

J’ai mis en place une stratégie: je dis NON plus souvent qu’avant.

Mais ce n’est pas parfait, il m’arrive encore de ne pas y arriver, surtout quand c’est des connaissances que tu connais vaguement.

Alors je craque, mais je me soigne !

5. Quel est le temps le plus précieux pour toi ?

Les deux temps les plus importants pour moi :

  • le temps de recul
  • le temps des autres

Le temps de recul, c’est le temps de réflexion. Je l’ai pas fait pendant longtemps ! J’ai suivi un parcours classique, j’ai fait des grandes études.. Je me laissais entraîner par la vie

Je suivais la route qui était tracée , sans me demander ce que je voulais. Ce temps de recul, je ne l’ai pas pris pendant 25 ans. C’est un temps très précieux.

Et l’autre temps qui compte, c’est le temps des autres, et plus précisément le temps avec mon mari. Il est ultra ultra précieux. C’est un temps de grande authenticité. Je tiens à conserver ce temps à deux, surtout que nous travaillons ensemble depuis des années ! Nous avons co-fondé Gemmyo ensemble. 

Enfin, je ressens le besoin de libérer un temps au jour le jour. Un temps de laisser-aller, qui n’a rien à voir avec la planification, les objectifs, la stratégie..

On est dans un monde de productivité, et je ne le rejette pas. C’est indispensable de s’organiser pour réussir professionnellement.. Mais il faut aussi savoir lâcher du lest. Il faut savoir s’abandonner.

En attendant de vous communiquer plus d’informations, nous avons décidé de gâter plusieurs d’entre vous ! Partagez ce lien d’inscription vers la liste d’attente sur vos différents réseaux sociaux en mettant #CarnetDuTemps pour tenter de remporter un carnet et une formation LiveMentor sur la productivité.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Lucile Cros

Lucile Cros

  • Merci à Pauline pour cet exercice et ces conseils qui font sens !

    J’applique depuis plusieurs années les même routines :
    – des heures de sommeil fixes
    – me passer de mon téléphone à la maison

    Cela m’a toujours apporté beaucoup de bien et d’énergie pour le lendemain.

    🙂

  • Super article! J’aime bien l’idée de dire non et … de se coucher tôt. Ya pas de secret si on veut laisser de la place à certaines choses au quotidien, il faut leur faire de la place et donc dire non à d’autres

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
    shares

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :