Mathias P.

Mathias P.

Pas Encore D'avis

Free session Premier Cours Gratuit

Présentation

Élève Ingénieur Ecole des Ponts, Maths Spé PSI*, cours particuliers

Originaire de l'Ile d'Oléron, je suis parti effectuer une classe préparatoire MPSI au Lycée Michel De Montaigne à Bordeaux après avoir obtenu mon Baccalauréat Scientifique avec mention Très Bien en 2012.

Ma seconde année à Bordeaux s'est effectuée dans la continuité de la première, en math Spé PSI*. Ces deux années, associées à un travail intensif, m'ont permis de passer avec succès de multiples épreuves de mathématiques, physique, sciences de l'ingénieur et langues, aussi bien orales que écrites, ce qui m'a permis d'intégrer une grande école d'ingénieurs telle que l'Ecole des Ponts.

Très curieux, j'ai toujours eu un fort attrait pour les sciences, notamment la physique et les mathématiques. Partager cette curiosité est quelque chose qui me plaît énormément, que ce soit pour palier à des difficultés scolaires, ou bien pour renforcer des connaissances en vues d'un examen, voire pour le plaisir de la discussion.

J'aime beaucoup l'anglais et possède un bon niveau (B2/C1), ce qui me permet d'enseigner à un étudiant en difficulté aussi bien au collège qu'au lycée.

Enseigner m'a toujours attiré, car c'est une expérience très enrichissante. C'est une occasion de développer ses capacités de communication, ainsi que d'apprendre à s'adapter à une grande variété de profils. 

Ma pédagogie est basée sur la pratique et l'assimilation des connaissances par leur appropriation. Apprendre un cours est inutile en science si on ne se crée pas sa propre intuition des concepts présentés, et cela s'effectue par leur application. Bien souvent, il n'est alors même plus utile de l'apprendre de la même manière qu'un cours quelconque, car ce qui y est présenté est devenu naturel, l'élève se l'est approprié. Je considère qu'il est nécessaire de prendre du plaisir à apprendre pour progresser, et je m'efforce donc de susciter l'intérêt de l'étudiant pour les sciences.

Je pratique le handball depuis plusieurs années et apprécie le sport de manière générale.

Cursus académique

  • étudie à Ecole Nationale des Ponts et Chaussées
  • diplômé de PSI* Montaigne Bordeaux
  • Bac S mention Très Bien

Questions et Réponses

Quelle est la particularité du verbe "be" au prétérit modal ?

Anglais niveau Collège / Les modaux

C'est la plus simple des règles: were, were, were, were, were, et... were! Dés qu'on parle d'une situation hypothétique, on utilise cette forme. "I wish you WERE here" (pour les fans de Pink Floyd), et "I wish I were here", et non "I whish I was" comme les règles du prétérit pourrait faire penser.

Comment représente-t-on graphiquement l'accélération, la vitesse et le déplacement d'un solide en translation ? Combien de phases voit-on ?

Sciences de l'Ingénieur niveau Lycée / Cinématique du solide

Un solide en translation va tout droit. Simplement. La vitesse d'un solide, c'est plusieurs choses: à la fois la "vitesse" au sens auquel on l'entend la majorité du temps (donc un chiffre), mais c'est surtout un vecteur. La vitesse, au sens physique contient donc plus d'information qu'un chiffre (ou scalaire): un vecteur étant une flèche, dont la longueur est cette "vitesse" dont on parle souvent, et dont la position (direction+sens, voir cours de maths) indique "vers où se dirige le solide". Autrement dit: un solide avance TOUJOURS dans le sens de sa vitesse. Plus généralement, le vecteur vitesse est systématiquement tangent à la trajectoire, quelle qu'elle soit. La vitesse d'un solide en translation est donc toujours orientée de la même manière (portée par la même droite=la trajectoire). On la représente donc comme une flèche partant du point où on la représente, allant dans le sens du mouvement et de longueur... a priori indéterminée, si on ne connaît pas l'équation du mouvement. On peut cependant en calculer une valeur approchée si la trajectoire est constituée de points pris à intervalles réguliers (exemple: palets autoporté vu en cours normalement). La définition de la vitesse comme dérivée de la position par rapport au temps donne alors v~variation.de.position/intervalle.de.temps. On connaît ainsi la longueur du vecteur (sa norme, pour être plus rigoureux). De la même manière, l'accélération est la dérivée de la vitesse par rapport au temps. Si on mesure par la méthode précédente la vitesse en tout point de la trajectoire (du moins un grand nombre!), il suffit donc de prendre les valeurs des vitesses en deux points proches et de calculer a=variation.de.vitesse/intervalle.de.temps. C'est totalement analogue! Il fait cependant faire attention au type de graphique: une trajectoire (=relevé des POSITIONS) se représente dans un graphique (x,y) où x et y sont des distances, tandis que l'évolution TEMPORELLE de la vitesse se représente dans un graphique (t,v) où t est le temps et v la valeur de la vitesse

Citez les propriétés de la lumière laser

Physique-Chimie niveau Lycée / Transferts quantiques d'énergie

La lumière laser est une lumière monochromatique. Elle est composée d'une seule longueur d'onde. Souvent le rouge, d'ailleurs. Par des procédés plutôt complexe, on arrive à diriger la lumière de manière à ce qu'elle sorte de l'appareil en un faisceau, très puissant car on y a concentré de la lumière sensée s'étaler sur une surface beaucoup plus grande. Comme si on prenait la lumière d'une ampoule s'étalant dans toute les directions pour la concentrer sur un seul faisceau. C'est donc une lumière extrêmement puissante, en plus d'être monochromatique, ce qui la rend très intéressante pour effectuer des mesures de précision (taille d'un cheveu vu en cours par exemple), grâce aux phénomènes de diffraction et d'interférence (vus en terminale normalement). C'est aussi pourquoi il est important de ne jamais la pointer vers un œil, cette lumière est beaucoup trop puissante et peux brûler la cornée.

Quels sont les différents mots interrogatifs en Wh- ?

Anglais niveau Collège / La forme interrogative

Ce sont tous les mots permettant de poser des questions simples: Who<->Qui Ex: Who are you? (pour les fans des Who, cette fois). Why<-> Pourquoi Ex: Why are you here? Where<->Où Ex: Where were you? What<->Quoi Ex: What do you want for lunch? When<->Quand Ex: When do you want to eat?

Quelle est la relation entre intensité du courant et tension du condensateur en régime transitoire ?

Sciences de l'Ingénieur niveau Lycée / Condensateur en régime transitoire

Un condensateur est un composant électronique qui stocke des charges. Lorsqu'on le met sous tension, il agit comme un barrage et arrête tout les électrons (charges négatives) qui rencontre la plaque située du coté négatif, et les conserve. Par respect de la neutralité cependant, l'autre plaque doit se défausser des ses électrons pour équilibrer, ce qui permet au courant de continuer à circuler. Mais ce ne sont pas les mêmes charges qui circulent d'un coté et de l'autre du condensateur! Un condensateur accumule donc des charges, jusqu'à saturation. La relation liant la tension à ses bornes (=différence de potentiel, lié à la différence de charge entre ses plaques) est Q=CU où Q est la charge totale accumulée sur la plaque, U la tension entre les deux plaques (donc aux bornes du condensateur) et C la capacité du condensateur (en Farad, les valeurs usuelles étant de l'ordre du microFarad ou nanoFarad). De plus, on connaît l'expression de l'intensité du courant en fonction de la charge, car le courant est le débit des charges dans le fil électrique. L'analogie avec un fluide qui s'écoule le long d'une pente est très forte, et alors l'intensité est le débit du fluide. On a i=dQ/dt. Donc, en dérivant la relation Q=CU, on a -C étant constante- dQ/dt=cdU/dt. Donc i=C*dU/dt.

Quand utilise-t-on "many" pour exprimer une grande quantité ?

Anglais niveau Collège / Les déterminants et pronoms possessifs

On utilise "many" lorsque ce dont on parle est dénombrable: des tables, des chaises, des balles. "Many water" ne se dit pas, par exemple!

Matières enseignées et méthodologie

Mathématiques niveau Lycée

Le principe est le même que pour la physique. J'aurai tendance à encourager l'élève à se représenter les concepts de son cours, que ce soit en maths ou en physique, en le poussant à faire des dessins. La majorité des raisonnements peuvent se construire grâce à des dessins qui fixent les idées et permettent une meilleure assimilation des notions utilisées.

Physique-Chimie niveau Lycée

Les points du cours posant problème en physique sont souvent les plus théoriques. Il convient alors de faire de nombreuses analogies, pour que l'élève puisse avoir une représentation mentale de ces concepts. Il devient alors beaucoup plus simple de raisonner de manière logique, et l'intuition devient beaucoup plus fiable.

Discuter du cours posant problème est donc un bon point de départ, et une ouverture sur la pratique. Les exercices permettent d'apprendre à jongler avec les différentes formules apprises. La majorité des questions en physique/chimie au lycée demandent de jouer avec des équations pour obtenir un résultat, ce qui n'est pas toujours évident, mais devient très machinal lorsqu'on arrive à prendre du recul. Des exercices donc! Ainsi que des échanges au sujet du cours et des réponses au question, évidemment.

Sciences de l'Ingénieur niveau Lycée

La SI nécessite peu de connaissances théoriques au lycée et la réussite réside dans l'application des quelques concepts présentés jusqu'à ce qu'ils deviennent des réflexes. Beaucoup d'exercices donc, avec un passage en revue du cours de l'élève, ainsi que des réponses à d'eventuelles questions et éclaircissements si besoin.

Lycée



Vous avez une question ? Contactez sans hésiter, 7j/7 un membre de l'équipe LiveMentor par mail à l'adresse contact@livementor.com.


Logo emblem Connexion

Logo emblem Inscription (1er cours gratuit !)