Fabienne est responsable opérationnelle et éprouve le désir de lancer à son tour un side-project.

Fabienne Zelmat

Je travaille avec Nicolas Gétin (créateur de la team Anti-leadership), l’un des clients d’Alexandre.

Il m’a recrutée en septembre en tant qu’assistante et je suis rapidement devenue responsable opérationnelle / fonctionnelle. J’avais envie d’augmenter mes revenus en réalisant un projet par moi-même. Nicolas me demande régulièrement comment j’avance et c’est un plus pour moi d’avoir son regard d’expert sur mes avancées.

J’ai commencé le programme sans avoir aucune idée de ce que j’allais réaliser. Je savais juste que je voulais créer un side-project pour augmenter mes revenus et m’épanouir dans une création personnelle.

C’était d’ailleurs une inquiétude vis-à-vis du programme : allais-je être un extra-terrestre ou ce manque d’idée était ok ? …et oui c’est ok de ne pas avoir d’idée, la formation aide là-dessus aussi !

"A force de conseils et de travail sur mes envies, je me suis d’abord orientée vers l’aide aux « jeunes entrepreneurs », je pars finalement de ce que je sais faire." 

Après plusieurs avancées et analyses, j’avais finalement mal défini mon persona. Je voulais initialement venir en aide aux nouveaux entrepreneurs. Seulement ces derniers vont plutôt privilégier d’investir sur des accompagnements qui vont leur apporter de la valeur à court et moyen terme, de plus seuls ils ne sont pas réceptifs à l’idée de poser un cadre et des process puisque ça n’est pas leur engagement prioritaire. En réalité les entrepreneurs que je souhaite aider sont ceux qui ont un déjà un certain CA et qui commencent à recruter, en bref ceux qui ont déjà des machines qui roulent ! Il s’agit d’un projet de consulting / accompagnement sur lequel je compte me concentrer pour le moment. 

​J’ai vraiment hâte de créer des repères qui collent à l’ADN de chaque entreprise !
J’ai hâte d’être une auteure de repères !

Mon autre idée était d’aider les femmes d’expatriés. J’ai moi-même vécu cette situation pendant 3 ans. J’avais très envie d’avoir une activité mais je savais aussi que ça ne durerait pas. J’ai eu un poste super épanouissant que j’ai dû quitter et ça n’était pas de gaieté de cœur. Mon idée c’était donc d’aider des femmes à trouver des projets qu’elles puissent faire perdurer et emporter avec elles. C’est un projet qui me tient vraiment à cœur et qui a, en plus, un ancrage à l’international que je n’ai actuellement pas dans mon travail et qui me manque.

Donc l’idée serait de mettre en place un programme qui se vende tout seul pour ce persona. Je le développerais certainement quand j’aurais suffisamment avancé sur ma première idée, et à termes marier ces deux idées !


La qualité de la formation De Vinci et des cours LiveMentor est vraiment adaptée.


Le canva est très utile, ça donne de vraies pistes pour avancer. C’est un boost incroyable et un super rapport qualité/prix. Je trouve ça génial qu’on continue d’avoir accès aux cours même quand le coaching est terminé. Je suis plus que satisfaite même si mon business n’est pas aussi avancé que je l’avais imaginé. Je suis aujourd’hui à des années lumières de là où j’en étais il y a deux mois ! Je ne me sentais pas légitime et ne percevais pas la valeur ajoutée de mon projet. Romain a su me rassurer et me faire prendre conscience de mes forces. J’ai réalisé grâce à lui que je me mettais une pression inule puisque le facteur temps était de mon côté du fait que je sois déjà salarié et donc avec un revenu régulier.

Et surtout j’ai apprécié de pouvoir exprimer mes vrais désirs et de réaliser qu’être moi-même allait probablement être ce qui allait apporter le plus de résultat ; et cet épanouissement rejaillirait sûrement sur mon job actuel et j’aime et dans lequel je veux grandir.

Pendant longtemps je ne me suis pas mise en avant parce que j’avais peur de la critique et du regard des autres.

Je me suis inscrite au réveil de l’entrepreneur en Décembre. Cela me donne une échéance raisonnable pour me lancer et me faire connaître.

Je dois construire mon offre et partir à la quête de mon client de rêve.
Ça sera l’objet du prochain rdv avec Romain.

Si c’était à refaire je ne perdrais pas de temps à faire part de mes difficultés aux mentors par peur d’être jugée ou autre blocage inutile. Il faut vraiment utiliser les ressources que l’on nous met à disposition sans hésiter. Les mentors nous incitent à ouvrir de nouvelles portes et à faire les bons choix et prendre les bonnes décisions.

Et comme les portes me semblent être les bonnes, j’ai gardé les clefs 😉