Blog LiveMentor
Adeline

Adeline Longuespé-Neveu : D’ingénieur à bloggeuse

Aujourd’hui on vous présente Adeline Longuespé-Neveu. Elle rêvait de quitter son travail pour se consacrer à 100% à son blog. C’est un passage au soin intensif qui lui a fait sauter le pas. Découvrez son histoire.

Présente-nous ton histoire Adeline :

J’ai 42 ans et je suis maman de deux enfants. J’ai quitté mon métier d’ingénieur qui ne me correspondait plus après être passée très proche du burn-out. Je vais vous raconter comment cela s’est passé.

Après la naissance de mes enfants, je me suis sentie complètement démotivée professionnellement. Je manquais de reconnaissance dans mon environnement professionnel, et j’avais le sentiment de ne pas exploiter tous mes talents -mais ça, je ne l’ai compris que très récemment.

Pour m’échapper un peu, j’ai commencé par me réinvestir un blog de lifestyle que j’avais lancé en 2012 mais laissé de côté. Puis c’est devenu une passion qui me tirait vers le haut. J’y trouvais tout ce qui me manquait dans mon travail.

Je rêvais de pouvoir quitter mon poste pour me consacrer à 100 % au blog, mais je me mettais trop de limites et ce n’était jamais le bon moment.

Finalement, c’est un passage aux soins intensifs neurologiques qui m’a fait prendre conscience que ma vie allait avoir une fin. Je l’avais frôlée et c’était même sûrement un message que mon corps m’envoyait.

Je l’ai compris quand je suis retournée travailler après mon arrêt maladie. Les symptômes sont réapparus le jour même, suite à  une remarque désobligeante de ma cheffe sur mon absence…

C’est ce soir-là que j’ai pris la décision de quitter mon emploi.

Dès le lendemain, j’étais au service des Ressources Humaines pour négocier mon départ avec rupture conventionnelle.

Ton expérience LiveMentor

J’allais donc pouvoir réaliser mon rêve. Travailler à la maison, être disponible pour mes enfants et faire ce que j’aime.

Mais pour transformer mon blog en entreprise viable, je me suis rendu-compte qu’il me manquait certaines compétences, notamment en marketing digital.

En contactant LiveMentor, j’ai pu faire le point et on m’a orientée vers la formation Marketing Digital. J’ai même pu la financer entièrement grâce au CPF que j’avais acquis en tant que salariée.

Mon projet est clair aujourd’hui. Je souhaite accompagner les femmes dont les envies professionnelles ont changé lorsqu’elles  sont devenues mamans. Celles qui n’osent pas se lancer pour 1000 bonnes raisons.

Mon objectif de départ était d’avoir plus de visibilité sur les réseaux sociaux et de construire une communauté. J’avais beaucoup de visiteurs, mais ils étaient surtout de passage.

Avec ma mentor, Anahyse, j’ai beaucoup appris en marketing, évidemment, mais nous sommes allées bien au-delà de ça. L’expérience était dense.

Anahyse m’a aidée à identifier mes forces et  mes faiblesses, à mieux me connaître pour mieux avancer.

Je souhaitais m’adresser aux femmes qui traversent ce que j’ai moi-même connu dans mon travail , mais je voulais prendre mon temps, je n’étais pas sûre de moi… 

Ce qui m’a vraiment plu dans ma formation, c’est d’acquérir des compétences, mais l’accompagnement individuel durant 3 mois m’a été particulièrement précieux.

Ma mentor m’a vraiment aidée à casser les barrières que je me mettais sans m’en apercevoir.

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de ton projet ?

Avec l’accompagnement d’Anahyse, j’ai littéralement fait un bond en avant.

Ma priorité aujourd’hui  est  de faire grandir ma communauté. De rassembler les femmes dont les envies ont changées lorsqu’elles sont devenues mères et, mais qui n’osent pas se lancer dans de nouveaux projets.

Je suis en train de préparer le lancement d’une formation, avec un accompagnement au plus près de leurs besoins.

Dans un second temps, j’envisage de passer une certification de coach. C’est un projet m’intéresse et je ne veux plus me mettre de limite.

Un conseil pour les personnes qui veulent se lancer ?

Le conseil que je donnerai à quelqu’un qui veut se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, c’est de se préparer à avoir plusieurs casquettes. 

On est aussi bien chef d’entreprise que technicien et même manager de soi-même, surtout au démarrage. 

On touche aussi bien à la technique qu’à la comptabilité. Mais si la plupart de temps on est seul, il ne faut pas oublier de se faire aider, accompagner, coacher.

Si en 2020 je n’avais pas pris la décision de rejoindre Livementor ou un groupe d’entrepreneures, je serais allée droit dans le mur.

Pour retrouver Adeline sur ses réseaux :

Son blog : testing-girl-avis.com

Facebook : Testingirl

Pour aller plus loin…

Vous avez aimé le parcours d’Adeline ? Découvrez celui de Pascaline Olivier et d’Emilie Maréchal qui ont un parcours similaire.

Pour retrouver tous nos portraits d’entrepreneurs, c’est par ici.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Aurélie Surget

Aurélie Surget

  • Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :