Blog LiveMentor
alain

Alain Baud : De l’automobile à l’hypnothérapie

Aujourd’hui on vous présente Alain. Anciennement référent en soudage laser, il décide de se reconvertir et devient hypnothérapeute. Découvrez son histoire.

Présente-nous ton histoire Alain :

  • Ton parcours

Je m’appelle Alain, j’ai 45 ans et je suis devenu hypnothérapeute suite à une reconversion professionnelle.

J’ai travaillé pendant 17 ans dans une grande entreprise automobile en tant que référent en soudage laser. Ce métier consistait à définir comment assembler les voitures : benchmarking et référentiel, étaient alors mon langage quotidien. J’étais déjà très autodidacte au sein de cette grande entreprise. Je connaissais aussi bien les robots et les automates, que tout ce qui composait une chaîne de montage.

La technique j’adorais, et j’adore toujours. Cependant, ayant une intelligence interpersonnelle, j’avais besoin de sentir du monde avec moi et autour de moi. Je donnais beaucoup et avais de bon retour sur mon travail de la part de mes collègues, mais il n’y avait rien de la part de la hiérarchie. J’étais parfois confronté à des reproches sur des tâches secondaires.

C’est à 30 ans que j’ai eus une importante remise en question. La crise de la trentaine m’ouvrait les yeux sur ce que je voulais vraiment et non pas ce que la société m’imposait. Il m’a fallu du temps pour le comprendre et un beau jour, c’est devenu une révélation. Je voulais être indépendant.

J’adorais ce que je faisais techniquement parlant, mais le côté humain ne suivait plus. J’avais envie de changer pour un métier où j’allais pouvoir utiliser une de mes valeurs : aider l’autre.

  • Ton projet

Il a germé plusieurs années. Il est venu de mon expérience personnelle suite à un travail de développement personnel durant lequel j’ai rencontré l’hypnose. Au début, je voulais me former pour mon besoin personnel. Puis, de fil en aiguille, le besoin d’aider les autres est devenu plus fort. Je voulais en faire mon métier.

Un plan de départ volontaire était en place depuis plus de dix ans dans ma société. Après quelques renseignements j’ai eu mes premiers entretiens. L’hypnose n’étant pas reconnue par l’état, ces entretiens n’ont pas été une mince affaire. J’ai alors décidé de me former au coaching. Celui-ci étant reconnu par l’état, il me permettait de continuer en parallèle ma formation en hypnose.
J’étais payé pendant le temps de la formation et celle-ci était entièrement prise en charge.
J’ai créé mon entreprise juste après la fin de ma formation et j’avoue ne pas avoir eu beaucoup de soucis pour ça.
Le seul bémol à été avec l’hébergeur de mon site internet avec lequel j’ai eu quelques différends. Pour ce qui est de l’administratif nous nous entraidions entre collègues de promo.
Niveau communication, je voulais avoir une identité visuelle forte, j’ai donc fait appel à un graphiste. Il m’a fait mon logo, les cartes de visite et le fascicule explicatif ainsi qu’une plaque. Je savais que la présence sur internet était primordiale. Je me suis inscrit sur la plateforme doctolib ce qui m’a tout de suite apporté des clients.
Cependant, je sentais qu’il me manquait encore quelque chose.

Ton expérience LiveMentor :

La formation en marketing digitale LiveMentor m’a apporté énormément. Plus même que ce que je pensais. Je voulais de cette formation une meilleure visibilité et des conseils pour mes persona. J’avais déjà 200 clients derrière moi. Je les connaissais mais je n’avais pas conscience de qui ils étaient vraiment, de ce qu’ils aimaient, de ce qu’ils voulaient. Je n’avais pas conscience non plus de comment aller les chercher. Cette formation me l’a appris et aujourd’hui avec la ligne éditoriale que j’ai construite, je commence à voir les résultats.
Cette formation m’a permis également de sortir de ma zone de confort. D’aller toucher des gens avec des besoins différents de ce que j’avais l’habitude de traiter auparavant.

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de ton projet ?

Encore améliorer mon référencement ainsi que créer un site sous wordpress. Aujourd’hui j’ai choisi d’être hébergé mais ça ne me convient plus. J’aimerais par la suite me former afin de pouvoir avoir les connaissances nécessaires pour créer mon site par mes propres moyens.

Si tu devais recommencer à 0 demain, que changerais-tu ?

Je ferais la formation de marketing plus tôt. Au départ, j’avais une mauvaise image du marketing. Maintenant que je suis dedans j’en ai une tout autre et bien plus positive.

Un conseil pour les personnes qui veulent se lancer ?

D’oser réalisé leur rêve. De le construire en connaissant leurs besoins, leurs limites et leurs valeurs.

Pour retrouver Alain sur ses réseaux :

Pour aller plus loin :

Vous avez aimé le portrait d’Alain ? Découvrez celui de Katia Lor, de Christine Deledda et de Fanny Laplace qui ont un parcours similaire.
Pour retrouver l’ensemble des portraits d’entrepreneurs, c’est par ici.

Vous avez trouvé une faute d’orthographe dans cet article ? Vous pouvez nous en faire part en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Aurélie Surget

Aurélie Surget

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :