Blog LiveMentor
Alexandra Arnaud experte Instagram

Alexandra Arnaud : Intervenante principale de notre formation Instagram

Portrait Alexandra Arnaud
Photo: Antoine Martel

Diplôme en poche, prête à devenir bibliothécaire, Alexandra Arnaud se rend compte que ce n’est pas du tout son chemin. 

Elle est curieuse, aime la lecture, la culture, mais elle n’a pas vraiment le profil d’une fonctionnaire.

Alors pas le choix, Alexandra doit se reconvertir. Mais elle n’envisage pas du tout de reprendre un cursus d’études à zéro. 

En véritable autodidacte, elle choisit de se former toute seule au Marketing Digital. Elle absorbe tout ce qu’elle trouve en ligne. 

 

 

Alors qu’elle ne parlait pas un mot d’anglais, elle épluche tant bien que mal toutes les meilleures infos du milieu anglo-saxon. Elle en est presque devenue bilingue !

Je peux vous dire que les connaissances, Alexandra les a bien acquises. Elle est devenue experte en Marketing Digital.  Aujourd’hui, elle est même  l’intervenante principale de notre formation Instagram.

Pour préparer cet article avec Alexandra, on a parlé de plein de choses. Vous allez découvrir qui elle est, ses expériences fortes mais aussi ses conseils techniques pour un compte Instagram réussi.

Mais avant tout, revenons un peu en arrière sur le chemin qu’elle a parcouru pour arriver à ce niveau de maîtrise.

Alexandra Arnaud, la reconversion

Alexandra commence à dompter les codes du Marketing en ligne et des réseaux sociaux, maintenant, il faut qu’elle trouve un poste. Elle se met à taper aux portes jusqu’à trouver une entreprise qui l’embauche sans diplôme ni expérience dans la communication. 

Et ça marche ! 

Pendant 4 ans, elle apprend le storytelling dans l’agence Adopte Ta Com, auprès de son fondateur, Lionel Clément.

Au départ, elle est rédactrice web et fait principalement du copywriting. Rapidement, elle  monte en compétences et s’attaque à la stratégie Social Média.

Elle accompagne des entrepreneurs individuels mais aussi de très gros groupes. L’Oréal, Red Bull, Dominos…

Cela lui donne une vision du Marketing Digital à plusieurs échelles qui enrichit beaucoup son expertise. 

Pour certains clients, les missions sont très opérationnelles. Elle construit le calendrier éditorial, rédige, poste, etc.. 

Pour les entrepreneurs, son rôle est en général un peu différent. Souvent, ils n’ont pas les moyens de confier leur communication à des agences de com’. L’objectif est donc de les former pour les rendre autonomes, surtout sur les réseaux sociaux. Et ça lui plaît énormément !

En agence, j’ai eu la chance d’être formée pour accompagner au mieux les entrepreneurs. On m’a donné les clés pour mieux comprendre leurs besoins et transmettre des connaissances concrètes de façon efficace et pédagogue.

J’ai pu accompagner des individuels et pas mal d’associations de femmes ou de mamans entrepreneures. J’ai aussi travaillé avec des petites boutiques pour  les aider sur la création de fiches produits.

C’est la sensibilité qu’elle développe à ce moment-là, qui la mène à son autre activité, le coaching personnel qu’elle pratique en freelance depuis 2 ans.

J’ai adoré aider les gens. Je sentais qu’il fallait que j’apprenne à identifier les besoins, les peurs, les blocages pour pouvoir mieux accompagner. Ça me sert beaucoup avec les entrepreneurs aussi. Surtout pour les débuts lorsqu’on se pose des questions comme:  “ Est-ce que tout le monde peut publier ? Est-ce que moi aussi ? Qu’est-ce qui fait que certaines fois ça bloque ?”

L’agence Adopte Ta Com s’est agrandie, l’équipe est passée de 2 à 8 personnes en 4 ans. C’est plutôt fort pour une petite agence Grenobloise.

Et grâce à la diversité de ses missions, Alexandra a acquis un bagage solide, elle est prête à se lancer à son compte.

Elle se spécialise sur Instagram et s’installe en freelance pour accompagner ce qui deviendra une longue liste d’entrepreneurs, dans une multitude de domaines différents.

À la même période, elle tombe par hasard sur l’histoire de Dr Peyo, le cheval thérapeutique d’Hassen Bouchakor qui rend visite à des personnes fragiles ou en fin de vie pour leur apporter du bien être et du réconfort.

Alexandra est intriguée et très touchée par les témoignages qu’elle découvre. Il lui semble évident qu’elle doit participer à ce beau projet. 

Elle contacte l’association des Sabots du Coeur et propose de prendre en charge son compte Instagram bénévolement. Dr Peyo compte aujourd’hui plus de 75 000 followers sur le réseau. C’est un énorme succès dont je vous fais découvrir les coulisses dans quelques lignes.

Et comme deux succès peuvent en cacher un autre…

Marc Eisenhut, mentor historique de LiveMentor, qu’elle avait rencontré en agence lui a proposé plusieurs fois de le rejoindre mais le timing n’était jamais bon. 

Cette fois c’est le moment. En mai 2019,  Alexandra Arnaud devient officiellement mentor chez LiveMentor !

Alexandra Arnaud, Dr Peyo et Instagram 

En agence, Alexandra se formait sur tous les sujets. Lorsqu’elle a commencé à se spécialiser sur Instagram et qu’elle s’est lancée en freelance en 2018, être bénévole de l’association Les Sabots du Cœur était aussi une chance pour elle. 

En découvrant Hassen Bouchakour et son étalon qu’il emmène dans les hôpitaux pour accompagner les fins de vie, j’ai trouvé que c’était fou et tellement déterminé… J’ai eu envie de travailler avec lui et de comprendre ce qu’il fait. 

Mettre mon expertise au service d’un projet comme celui-là est devenu essentiel pour moi. Mon travail n’a jamais eu autant de sens que depuis que je suis bénévole pour eux.

Lorsque Alexandra se lance dans l’aventure, Dr Peyo a déjà une petite notoriété sur Facebook, surtout dans le monde équestre. Mais il n’a pas de compte Instagram et pas de site internet.

” Notre public n’était pas du tout celui d’Instagram. On partait vraiment de zéro.”

5 décembre 2018, premier post.  Alexandra a créé le comte et se charge de le gérer.

Premier post d'Alexandra Arnaud pour Dr Peyo

Les thématiques qu’on touche sont assez uniques, donc on a vite réussi à générer de l’engagement.

Le premier mois, je suis devenue dingue, je passais mon temps à répondre à tous les messages, aux commentaires, à poster constamment…

Je pense que je me suis passionnée d’Instagram à ce moment-là.

La première victoire est arrivée assez vite puisqu’en un mois seulement, le compte passe le palier des 10 000 abonnés. C’est une immense fierté.

Et surtout, c’est un cap important puisque c’est le critère d’Instagram pour rendre un compte professionnel. 

Grâce à cela, Dr Peyo a eu droit au fameux badge bleu et à la fonctionnalité du swipe-up dans les stories. L’outil qui permet de partager des liens cliquables.

On est devenus beaucoup plus attrayants pour les journalistes, puisqu’on pouvait générer du trafic à partir de nos stories.”

Puis il s’est passé un épisode un peu inattendu. 

Un matin, Alexandra se réveille et elle a reçu des dizaines de messages “Dr Peyo est sur le compte du Ellen Show !!

La célèbre Ellen Degeneres, présentatrice de l’émission The Ellen Show aux Etats Unis, a publié les extraits d’un reportage sur Dr Peyo.

C’est incroyable, Ellen a plus de 100 millions d’abonnés !! 

Mais c’est l’ascenseur émotionnel: Ellen n’a pas cité ses sources, elle n’a mentionné ni Dr Peyo, ni l’association. Aucun tag !

Malgré les efforts d’Alexandra pour contacter son service presse et le soutien de toute la communauté qui l’interpelle sur Instagram, Ellen n’a pas réagi. 

On n’ a jamais récupéré la visibilité que cette publication aurait pu générer.”

C’était vraiment décevant, ce genre de publicité aurait pu faire exploser la notoriété du compte et de Dr Peyo.

Mais il faut reconnaître qu’il y a tout de même eu quelques belles retombées. 

Tout cela a suscité l’intérêt des journalistes et on a entendu parler de Dr Peyo. 

Il a été repéré par plusieurs médias, même à l’international. Ça lui a tout de même ouvert quelques portes. Il y a eu des interviews, des articles… Cela a été jusqu’au brésil !

Là c’est du sérieux et le moment de passer à l’étape supérieure.

Hassen Bouchakour échange avec Jessica Rodriguez, une grande photographe dans le monde équestre. Elle se rend à l’hôpital de Calais pour un shooting exceptionnel

Les images sont très fortes, elles transmettent toute l’émotion qu’on vit en suivant Dr Peyo.

C’est en publiant ces photos et vidéos professionnelles, qu’Alexandra peut mettre en place d’autres partenariats.

Dr Peyo a gagné son succès sur Instagram en plusieurs étapes, chaque pallier à ouvert l’accès au suivant : 

  1. Les 10 000 premiers followers et l’engagement suscité
  2. La presse, les médias traditionnels qui ouvrent le compte Instagram à un public plus large et lui donnent plus de légitimité
  3. Contacter des partenaires et professionnaliser le compte. 

Aujourd’hui, le compte est géré par les bénévoles de l’association des Sabots du Coeur, il a atteint les 76 000 followers et un taux d’engagement de + 10% en organique, c’est-à-dire sans publicité. En partant de zéro et sans budget, c’est vraiment incroyable. 

Pourquoi choisir Instagram ?

“ Pour choisir Instagram, il faut répondre à la question : Est-ce que mon futur client est sur Instagram ? “

60% des utilisateurs d’Instagram ont moins de 35 ans, et plutôt entre 20 – 35 depuis l’arrivée du réseau TikTok qui parle aux plus jeunes.

Tous les types de secteurs d’activité trouvent leurs publics, mode, développement personnel, boutiques artisanales, bijoux, etc… 

Mais on trouve quand même 3 profils de followers :

  • les personnes qui ne suivent que les influenceurs aux photos idylliques
  • celles qui, au contraire, suivent des influenceurs qui postent sur la vraie vie, le bien être au naturel …
  • et celles qui souhaitent être inspirées par des images de qualité. Instagram est à la base un réseau visuel.

Les gens attendent des contenus inspirants qui les fassent rêver.

Bien sûr, les boutiques, les artisans, les créateurs ont leur place sur Instagram. Mais j’aime aussi le recommander aux prestataires de service, aux coachs, aux consultants. Il y a plein de choses à développer !

Mais je le répète tout le temps:  C’est important de choisir son réseau en fonction de son persona, mais le Marketing Digital demande du temps de l’implication. 

Il vaut mieux avoir un seul réseau social et être à fond dessus qu’en avoir plusieurs et d’être bon nulle part.

Si Instagram ne vous plait pas, que vous n’avez aucun plaisir à y passer du temps, il y a d’autres moyens de communiquer. C’est censé rester fun.

Les entrepreneurs qu’Alexandra accompagne ont choisi Instagram pour des activités très différentes mais vraiment inspirantes. 

Il y a @CandicePoitret qui cartographie toutes les randonnées qu’on peut faire à partir de Paris. C’est donc un compte vraiment niche, qui sort complètement de l’ordinaire. Candice a eu pas mal de visibilité sur My Little Paris et le magazine Causette par exemple.

En termes d’histoire racontée sur Instagram, le storytelling, il y a Laetitia, une française au Mexique. Elle a créé son projet autour de l’artisanat Mexicain et tient le compte @entreleursmains. C’est un mélange des produits qu’elle présente et surtout de leurs histoires. Un compte très inspirant !

@chlorophine, c’est aussi un compte qui cartonne, celui de Delphine, naturopathe. Elle a de jolies photos et a vraiment trouvé du plaisir dans sa communication sur Instagram. Elle respecte les bonnes règles, les bonnes pratiques et c’est un vrai levier pour son activité.  

Claudia, elle a créé le compte @selfloveproject. Un projet autour du développement personnel, du coaching pour les relations amoureuses et du self love. Elle a passé la barre des 10 000 abonnés. Et là c’est encore différent puisque ce ne sont pas des produits qu’elle propose.

Il y en a d’autres, mais on voit déjà bien avec ces comptes-là, que si on applique les consignes, ça marche !

Justement, Alexandra m’a parlé de ces consignes…

Les règles d’Instagram

Si vous voulez faire d’Instagram un vrai levier pour votre activité, il faut en effet jouer le jeu et respecter les règles. L’algorithme d’Instagram surveille plusieurs critères pour mettre votre compte en avant:

  1. Vous devez installer votre présence. C’est-à-dire poster 4 ou 5 fois par semaine sans compter les stories.
  2. Vous devez  poster régulièrement. Si vous ne pensez pas pouvoir tenir le rythme des 5 publications, il vaut mieux poster moins mais privilégier la régularité. Donc fixez vous un nombre de posts réaliste par semaine et soyez discipliné. 😉 
  3. Vous devez générer de l’engagement: l’algorithme observe le nombre de likes, de commentaires, de partages, le temps passé sur le compte. Plus ce taux est élevé, plus vous serez visible. Orientez vos publications dans ce sens. Il vaut mieux avoir une petite communauté engagée que grand nombre de followers sans que rien ne se passe.
  4. Ne pas utiliser les robots. Pendant plusieurs années il y a eu le mythe des robots qui s’occupaient d’aller chercher les likes et générer de l’engagement. Instagram a fait un grand ménage là-dessus, les robots ont désormais un très mauvais impact sur votre compte. Déconnectez-les.

Faire d’Instagram un vrai levier, ça mobilise énormément de temps. Il faut être réactif, présent et régulier. Ça, il faut le savoir dès le départ.

Dès le départ, il faut aussi définir clairement son persona et savoir comment s’adresser à lui, quels types de posts vont lui parler et le faire réagir.

Mais n’oubliez pas, la grosse erreur à éviter, c’est de faire d’Instagram votre seul levier.

Il y a peu de chance que ça crash un jour, certes…  mais on ne sait pas ce qu’il peut se passer. Mais l’autre risque réel c’est celui de perdre votre compte. 

Si vous le perdez, c’est pour de bon. Il existe des procédures pour le récupérer, mais elles sont extrêmement longues et c’est quasiment impossible.

Soyez prévoyant, sécurisez :

  • Activez la double authentification! 
  • Insérez des call to action dans vos posts, des appels à l’action, pour récolter les emails : un lien vers le site, le téléchargement d’un ebook, une inscription à votre newsletter… Les emails récoltés sont les seules données qui vous appartiennent. 

Alexandra Arnaud, l’Interview Interneteur 

Quel est ton réseau social préféré ?

Malgré les changements d’algorithme réguliers qui peuvent parfois me rendre dingue, je reste très addict à Insta ! Je trouve que c’est un réseau génial pour échanger, pour créer du lien, pour rencontrer son public. Je suis très sélective sur les comptes que je suis mais c’est devenu une réelle inspiration du quotidien pour moi. Alors, pour le moment, il reste indétrônable ! 

Quel est le premier compte que tu as suivi ?

Celui de celle qui m’a fait découvrir Instagram, Nina, ma meilleure amie qui est artiste illustratrice @itsninawest.

Ton compte Instagram préféré ?

Celui de Dr Peyo. Prêchons pour sa paroisse. Le contenu est tellement fou. Et puis en plus, j’ai les infos en avant première. 😉

Quel est ton filtre fétiche ?

En ce moment en story j’adore Moon Dream avec des petites lunes sur la tête. Sinon, je ne mets pas de filtre. Je parle des vrais gens de la vraie vie, des entrepreneurs de la vraie vie, et dans la vraie vie, on a des cernes !

Quel compte Instagram t’inspire ?

Je ne dois en choisir qu’un ?! 

Côté entrepreneuriat, j’aime particulièrement @_genevievegauvin et @i.dont.think.i.feel : ce sont deux femmes inspirantes, qui partagent leur aventure d’entrepreneuriat en toute transparence, c’est plein de bons conseils et de réalités ! Pour me détendre, sans aucun doute le compte de @soniaselaire, qui sévit dans le monde des influenceuses beauté en humour et en musique. J’aime ces comptes authentiques qui partagent la VRAIE vie. 

Et encore deux pour la route : plantes_et_potions qui partagent leur quotidien de paysans cueilleurs dans les Vosges, c’est trop beau. Et camillepelloux, plus spirituel, très doux et envoûtant.

Le post que tu as réalisé que tu préfères ?

C’est un des premiers qu’on a publié sur les Sabots du Coeur. Un montage vidéo avec des images très fortes. 

C’est le post qui m’a réconcilié avec le marketing digital et les réseaux sociaux : ils ont pris tout leur sens. 

Au-delà d’être des outils addictifs, qui parfois nous font du mal parce que l’on se compare et que l’on court après les chiffres, ce sont de merveilleux outils pour promouvoir et partager des projets extraordinaires. 

A partir de ce moment-là, j’ai totalement changé mon rapport aux réseaux et j’ai fait un grand tri dans les projets que j’accompagnais pour me consacrer aux personnes inspirées, inspirantes, qui ont à coeur de partager de belles valeurs !

Le mot de la fin ?

Mon compte Instagram n’est pas du tout développé. Ça peut surprendre mais c’est normal, ce n’est pas dans mes objectifs de com ! J’ai refait mon site et mon identité visuelle il y a moins d’un an et je n’en suis pas au trafic via Insta pour le moment. Je suis une entrepreneure comme les autres ! J’avance étape par étape.

 

cours par mail gratuit instagram

Avatar

Hannah Cassar

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!