Blog LiveMentor
vimala

Vimala Bertrand : Copywriter et webmarketeuse indépendante

Aujourd’hui on vous présente Vimala Bertrand. Après avoir travaillé pendant 8 ans comme responsable administrative et communication, elle se lance dans l’aventure de l’indépendance. Découvrez son histoire. 

Présente-nous ton histoire Vimala :

  • Ton parcours

Je m’appelle Vimala et je suis une momentrepreneuse. 

Mon parcours professionnel est pluriel et riche. En effet, j’ai travaillé dans des secteurs d’activité différents (le tourisme, l’e-commerce, l’informatique…) et exercé des métiers différents.

Mon background académique : un DEUG en langue, littérature et civilisation étrangère (anglais) et un Master 1 spécialisé en vente, commerce et marketing.

Avant de me lancer en tant qu’indépendante, j’ai travaillé 8 ans comme responsable administrative et communication. Cela dans une petite structure qui aidait les projets du numérique issus de la recherche publique ou privée à sortir des laboratoires de recherche. 

J’ai profité de ma période de maternité et du rachat de ma boîte pour sauter de nouveau le pas (j’avais fait une incursion dans le monde de l’entrepreneuriat il y a déjà quelques années de cela).

  • Ton projet

Je suis copywriter et webmarketeuse indépendante sous le statut de micro-entrepreneur. J’aide les entreprises en B2B à augmenter leurs ventes en créant des contenus web de qualité pour leurs sites internet et grâce aux techniques de web marketing.

J’ai lancé officiellement mon activité début février 2021. J’ai décroché pratiquement de suite un 1er client pour une mission de 3 mois grâce à mon réseau professionnel.

  • Les premières idées

En cette période difficile de COVID-19 pour les commerçants, surtout les plus petits d’entre eux, je pensais leur offrir mes services en marketing digital pour les aider à développer leurs ventes en ligne.

Ensuite, j’ai pivoté vers l’idée de proposer des prestations spécialisées sur Instagram – augmenter votre visibilité pour mieux vendre sur ce réseau social.

L’étude de marché sur le terrain que j’ai menée pendant ma période de coaching avec LiveMentor m’a permis de voir que la réalité du terrain vous ramène souvent à la dure réalité. 

Ce marché n’était pas fait pour moi. 

  • Les démarches de création

Je me suis inscrite en ligne sur le site officiel de l’Ursaff. En quelques clics, c’était fait ! 

  • Les difficultés rencontrées

– Trouver ce que je voulais réellement faire. Beaucoup de tâtonnements, des heures de formation et de lecture, une étude de marché sur le terrain m’ont permis de comprendre que certaines choses n’étaient pas dans mes cordes ou mes envies. 

– Le syndrome de l’imposteur. Dur, dur de repartir de zéro ! Je suis en reconversion professionnelle. Pour la légitimité et l’expérience, ce n’était pas gagné. Je compense quelque part en enchaînant les formations payantes ou non.

Le fait d’avoir décroché une 1ère prestation me rend plus sereine par rapport à mes capacités et compétences, mais ce syndrome est tenace ! 

– Découvrir et comprendre que les cycles de vente, entre le 1er contact et la signature de la mission, peuvent être longs. Dans mon cas, il aura fallu 3 mois pour signer ma 1ère mission. Patience et pugnacité requises. 

Quel a été le déclic pour entrer dans le monde de l’entrepreneuriat ?

Le virus de l’entrepreneuriat est une affaire de famille. Mon grand-père paternel – que je n’ai malheureusement pas eu la chance de connaître – était un marchand et négociateur porcin. 

Mes parents ont tenté l’aventure de l’entrepreneuriat au début des années 90 dans le textile en ouvrant leur propre atelier de confection. Ils employaient à l’époque une dizaine de personnes.

Au début de ma vingtaine, je me voyais ouvrir une sandwicherie ambulante en Californie. Idée étrange, non ? Pas si étrange que cela. J’avais lu un article parlant d’un entrepreneur américain d’origine vietnamienne qui avait fait fortune en vendant des sandwichs !  

Je n’ai pas osé sauter le pas par manque de connaissance, de moyens financiers et, avec le recul, la volonté nécessaire pour lancer ce genre de projet, d’autant plus dans un pays étranger. Les tracas de la vie quotidienne prenaient aussi une trop grande place à l’époque. 

Quelques années plus tard, le virus de l’entrepreneuriat est revenu me titiller. 

Au départ, mon projet était de créer une entreprise en ligne vendant des produits cosmétiques bio car je suis une adepte de ce genre de produits, bons pour nous et respectueux de la planète. Mais, je n’y connaissais pas grand-chose au monde de la cosmétique. 

Finalement, après réflexion j’ai choisi de pivoter vers la création d’une agence de placement d’assistantes spécialisées et multilingues (Plumtree RH) – plus en adéquation avec mon expérience professionnelle dans les métiers du support. 

J’ai intégré une couveuse d’entreprises pendant 1 an pour travailler sur ce projet. 

À la fin de cet accompagnement et 2 clients décrochés, j’ai appris une leçon importante : rien ne sert d’avoir un beau site internet et de belles cartes de visite si vous ne mettez pas toute votre énergie à passer à l’action et chercher des clients ! 

Comment as-tu vécu ton expérience LiveMentor ? 

Après avoir suivi une formation en marketing digital dans le cadre de ma reconversion professionnelle, je cherchais à me spécialiser (on ne vous le répétera jamais assez, spécialisez-vous dès que vous le pouvez !). 

J’ai décidé de suivre la formation LiveMentor pour apprendre le copywriting. Avant d’intégrer la formation, je m’étais renseignée sur le sujet, mais sans aller en profondeur. 

J’ai particulièrement apprécié le coaching (les 3 mois de coaching sont passés beaucoup trop vite) et les webinaires. 

Le fait de se dire qu’on n’est pas seul, parce que vous faites maintenant partie d’une communauté, est vraiment un plus.

Quelles sont les prochaines étapes dans le développement de ton projet ?

Tout d’abord me rendre visible (créer des contenus de qualité, créer un site vitrine…) pour attirer des prospects. Ensuite j’aimerais décrocher de nouveaux clients pour pouvoir vivre de mon activité. A terme j’aimerais créer ma société.

Si tu devais recommencer à 0 demain, que changerais-tu ?

J’arrêterais de procrastiner et je passerais à l’action. 

Un conseil pour les personnes qui veulent se lancer ?

Il est important d’être bien entouré (famille, amis, relations professionnelles, réseaux d’entraide, réseaux d’entrepreneurs…) et de ne pas rester seul devant son ordinateur ! Croyez en votre projet et surtout en vous !

Et un dernier conseil : formez vous !

Pour retrouver Vimala Bertrand sur ses réseaux :

Linkedin : linkedin.com/vimala-bertrand

Mon blog : ecommercepourtous.com

Pour aller plus loin…

Vous avez aimé le portrait de Vimala ? Découvrez celui de Déborah Sovieni, de Lucile Joan et de Sadio Diarra qui ont un parcours similaire.

Pour retrouver l’ensemble de nos portraits d’entrepreneurs, c’est par ici.

Aurélie Surget

Aurélie Surget

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!